Fiche conseil

La mâche se récolte même durant l'hiver ! Toutefois, ne négligez pas le risque de maladies et d'attaques de nuisibles.

La mâche peut passer l'hiver en terre et est capable d'endurer le gel, toutefois ses feuilles n'apprécient pas les brulures froides. Vous devez donc les protéger de la neige et du gel qui pourrait se former sur ses feuilles : couvrez-les d'un voile non tissé, que vous borderez de terre et que vous lesterez de billes d'argiles, par exemple. De même, pour éviter que le sonl ne durcisse, appliquez une belle couverture de paille.
Supprimez les feuilles jaunes ou abimées, et ne laissez pas monter en graines les pieds que vous désirez consommer.

Maladies de la mâche

Cultivée en hiver, la mâche ne se trouve pas attaquée par des insectes nuisibles ou des champignons. Par contre, la période des semis reste sensible à la rouille ou à la fonte des semis, si ceux-ci sont trop denses. Respectez bien les consignes pour éviter ces problèmes. Cultivée à la belle saison, la mâche reste sensible aux attaques de pucerons. Agissez dès les premiers signes, en sacrifiant les jeunes pousses les plus attaquées pour sauver leurs voisines.

Récolte de la mâche

La récolte se fait au fur et à mesure de vos besoins, dès que les rosettes sont formées (comptez 3 mois après les semis d'août, 5 mois après ceux de septembre). Elle se prolonge durant tout l'hiver. Récoltez les rosettes avec un couteau, une par une. Consommez-les dans les 24h pour profiter de leur fraîcheur.

J'aime !