Fiche conseil

Pour garder vos culture d'ail en bonne santé. Méfiez-vous des insectes nuisibles qui attaquent les aulx. Récoltez les aulx en demi-sec pour une meilleure conservation.

Durant la culture, binez une ou deux fois pour supprimer les mauvaises herbes et aérer le sol. Vous pouvez apporter de l'engrais au printemps, quand les pousses atteignent 10cm de hauteur.

Maladies de l'ail

Si vous observez un jaunissement et un affaiblissement de vos jeunes plants, et découvrez des asticots autour des racines, c'est que vos cultures d'ail sont attaquées par la mouche de l'oignon : arrachez vos plants, brûlez et ne plantez plus de légumes bulbes et légumes racines sur cette parcelle. La rouille peut aussi attaquer l'ail : les feuilles se recouvrent de nombreuses pustules jaunes ou marron et se dessèchent. Agissez de même que pour la mouche de l'oignon.
Le plus grand ennemi de l'ail reste toutefois la pourriture blanche, qui s'attaque au bulbe (feutrage blanc et petits corps noirs). Agissez en prévention : évitez toute terre lourde, respectez les 5 ans dans la rotation des cultures.

Récolte de l'ail

Les variétés d’automne plantées en octobre-novembre se récoltent fin juin-juillet. L’ail rose planté en janvier-mars se récolte en juillet-août. L’ail peut-être récolté avant maturité pour une consommation immédiate : en "vert" dès mai en Provence. Récoltez le en "demi-sec" pour une meilleure conservation : en juin pour les variétés d’automne et en juillet pour les variétés alternatives.

Arrachez les bulbes lorsque les feuilles sont jaunes et sèches, mais avant que la tige ne se couche sur le sol. Laissez ressuyer quelques jours sur le sol par beau temps afin d’en améliorer la conservation.
Suspendez-les en bottes tressées dans un lieu sec et aéré.