Aimant la chaleur et résistant à la sécheresse, l’abricotier est un arbre fruitier se plaisant en climat méditerranéen et qui offre une floraison éblouissante en fin d’hiver, puis des fruits savoureux et gorgés de soleil. Facile d’entretien, il nécessitera surtout quelques soins préventifs pour le protéger des maladies et une bonne fertilisation, sa taille restant légère.

Entretien de l'abricotier

Entretien de l’abricotier au printemps

Dès le début du débourrement, appliquez un traitement hebdomadaire à la bouillie bordelaise ou bien à l’oxyde ferreux qui préviendra des attaques de moniliose, de cloque et de coryneum. Stoppez durant la floraison.
En juin, éclaircissez les fruits des bouquets trop serrés lorsqu’ils ont à peu près la taille d’une cerise, pour obtenir des abricots plus généreux. L’éclaircissage a de plus l’avantage de limiter l’alternance. Vous repérerez le moment à la chute des abricots mal formés et des fleurs non fécondées.
Apportez au pied de votre abricotier un peu de cendres de bois ainsi que du sang séché, pour soutenir végétation et fructification.
Les binages et désherbages réguliers qui évitent le développement d’adventices en trop grand nombre peuvent être remplacés par un paillis épais.

Entretien de l’abricotier en été

Les abricotiers sont autonomes quant à leurs besoins en eau, dès qu’ils sont installés depuis quelques années, mais en cas de sécheresse prolongée quelques arrosages seront les bienvenus. Les jeunes sujets par contre seront à arroser régulièrement, particulièrement la première année, et d’autant plus s’ils ont été plantés à la fin de l’hiver, ayant eu moins de temps pour s’enraciner profondément avant l’arrivée des chaleurs.
Dans le cas des abricotiers nains, installés en bac, laissez la terre sécher quelques centimètres entre deux arrosages.

Entretien de l’abricotier en automne

C’est la bonne période pour fumer le pied de votre abricotier. Épandez sous la couronne une bonne fumure organique, comme du compost bien décomposé, que vous pourrez légèrement intégrer au sol en griffant.

Tailler l’abricotier

C’est après la chute des feuilles que la taille de l’abricotier se réalise, mais elle reste légère, consistant en un rabattage de l’extrémité des branches principales, toujours au dessus d’un œil tourné vers l’extérieur, et en favorisant l’aération du milieu de l’arbre. Les branches vont ainsi se ramifier et se renforcer. Supprimez les branches mortes ainsi que celles qui s’entrecroisent. Vous taillerez également à la base les gourmands et les rejets. N’oubliez pas de mastiquer les plaies avec un produit cicatrisant.
Après 5 à 6 ans de production, celle-ci a tendance à baisser. Une taille de restauration peut être faite à ce moment là, en réduisant les branches principales de la moitié de leur longueur.
La deuxième année après cette taille votre abricotier recommencera à donner d’abondantes récoltes.

Entretien de l’abricotier en hiver

L’abricotier peut également se tailler en hiver, mais en dehors des périodes de gel. Une huile paraffinique appliquée en pulvérisations sur l’écorce de l’arbre pourra éradiquer de nombreux parasites et bactéries.