Trucs & astuces

En novembre, le chiendent renouvelle ses racines, c'est donc le meilleur moment pour le fragiliser et le supprimer ! On peut aussi agir à la fin du printemps, avant que le chiendent ne monte à graine et se multiplie.

Dès que vous repérez une touffe naissante, déterrez-la avec une fourche-bêche et prenez bien garde à enlever le rhizome en entier.

Pour débarrasser une plante ornementale envahie, il vous faut sortir la souche et les racines de la plante d'ornement et du chiendent qui l'entoure en même temps. Procédez, en terre fraîche, avec une fourche bêche dont les longues dents vont soulever la souche sans abîmer les racines.
Pour bien différencier les racines de la plante à sauver de celles du chiendent, passez un jet d'eau (faible) sur les racines, en insistant au niveau du collet.

Démêlez les racines, sans les casser, et ôtez tout le chiendent.
Faites de même à l'emplacement de la plantation.

Afin d'assurer la reprise de la plante ornementale, coupez la moitié du feuillage, remettez-la en terre, tassez légèrement et arrosez généreusement (même par temps de pluie).

Évitez de le couper en tondant, cela ne fait que renforcer la touffe de chiendent, le motoculteur quant à lui va couper les rhizomes en morceau et les disperser. Et une fois ôté, ne le jetez pas dans votre compost, il pourrait s’y enraciner !! Préférez mettre ses racines au soleil ou brûlez-les.

Pour éviter qu’il ne se répande à nouveau, paillez vos végétaux avec du BRF ou un mulch végétal épais, il ne s’y enracinera que très superficiellement et sera donc facile à enlever, et plantez des engrais verts entre 2 périodes de culture pour lui faire de la concurrence.

J'aime !