Trucs & astuces

La reproduction naturelle

Lorsque vous voulez faire se reproduire des poules de votre cheptel, il va vous falloir sélectionner les bons animaux :
- des poules en bonne santé, vigoureuses, avec un bon développement
- des bonnes pondeuses,
- qui ont entre 6 mois, pour la maturité sexuelle, et 2 ans, âge auquel la ponte diminue drastiquement.
- éviter la consanguinité, donc dans un cheptel “important”, baguez vos poules pour les identifier facilement, ou bien séparez systématiquement les petits des parents. Il est aussi possible de tout simplement changer de coq reproducteur.

La meilleure période se situe en mars et septembre, la quantité de lumière est un critère important pour que la poule ponde, et donc cherche à se reproduire.. Si vous n’avez pas de coq, il vous faudra vous en procurer un pour 10 poules, sachant que la poule peut stocker les spermatozoïdes durant 3 semaines. Un seul coq à la fois par contre, sinon les coqs se battront entre eux pour s’empêcher mutuellement de se reproduire.
Les ovules étant fécondés en même temps, 10 jours après l’accouplement vous pourrez mettre tous les œufs en couveuse, mais déjà à partir de 4 jours on constate un bon taux de fertilité.

La reproduction artificielle

Si vous disposez d’un coq, il vous faudra le séparer des poules pour qu’il ne puisse pas les côcher. Le principe est de masser le cloaque du coq puis de récolter sa semence à l’aide d’une seringue et de l’injecter à la poule.
Cette solution demande de l’entraînement, du temps, mais elle peut être la bonne pour des personnes qui ne peuvent pas avoir un coq, ou bien qui souhaitent élever des poussins “standards”. Elle permet par contre d’être certains de féconder les femelles choisies et de sélectionner autant coqs que poules dans un vœu d’amélioration du cheptel. Le taux de fécondation est aussi meilleur et les poussins plus vigoureux.