De par leur entrée dans des environnements moins “fermiers” ainsi que dans le paysage urbain, les poulaillers ont dû revoir leur esthétique. Ils jouent aujourd’hui un rôle véritablement décoratifs et répondent également à des contraintes d’espaces.

Des poulaillers tendance

Les couleurs à l’ordre du jour

Du bois brut on est passé à des teintes variées, des blancs, gris, taupes, pour des poulaillers modernes et chics, ou bien des coloris vifs pour plaire aux plus jeunes.

Des formes innovantes

Des poulaillers ronds ou en triangles, sur pilotis pour une meilleure isolation et plus d’ergonomie, mobiles pour permettre à nos amis gallinacées de toujours profiter d’herbe fraîche, en forme de tonneau, en L pour s’adapter aux petits espaces, la norme est à l’originalité et il y en a vraiment pour tous les goûts !

  • Une entreprise landaise fabrique des poulaillers dans des fûts de vin.
  • Pour les touts petits jardins, des designers ont créé des poulaillers pour 2 poules en forme de containers.
  • Facilement déplaçables, les poulaillers tipi s’accompagnent d’un petit parcours grillagé.

Poulailler Big Iron 4 à 6 poules + Parcours inclus

Des matériaux détournés

Généralement en bois à moins qu’ils ne soient construits en dur, les poulaillers empruntent désormais à la tendance indus’ des matériaux comme l’acier galvanisé pour leur toit, ou bien sont réalisés en polypropylène.

Des équipements pratiques ou originaux

Entre les toits et les pondoirs ouvrables, les tiroirs de déjections, les parcours couverts, les trappes de ventilations coulissantes, les poulaillers sont à la fois d’un grand confort pour les poules, mais également pour les humains qui s’en occupent. Certains sont même agrémentés de terrasses pour y planter des aromatiques ou des fleurs.