Dossier
Jean Missud - 09000

L'eau, c'est la vie ! et cet élément devient de plus en plus précieux depuis quelques années, même sous nos climats tempérés avec des sécheresses à répétition. Dans un jardin, un point d'eau, si humble soit-il comme un petit "bain d'oiseau", est également signe de vie : il attire, il génère une activité animale variée qui, à l'observation, ravit petits et grands. La luxuriance des plantes qui profitent de cette hygrométrie fait également plaisir à voir. Les plus romantiques d'entre-nous apprécient le calme d'une mare aménagée ou bien le bruit d'un ruisseau (artificiel ou non) ou encore le murmure d'une simple fontaine.

L'eau s'impose dorénavant dans nos jardins. Pour preuve le large choix de matériaux et de produits proposés (pompes, bâches, liners, produits de traitement...) afin de rendre envisageable pour chacun ce qui n'aurait été, jadis, que du domaine du rêve. Souvenez-vous de ces fausses rivières en béton d'un autre temps !

La fin du printemps et l'été sont des périodes propices à la mise en place d'un point d'eau. Les travaux d'excavation sont facilités par un terrain sec. Une fois les berges des ruisseaux, mares et étangs naturels consolidées, ou bien la bâche ou le liner posé dans le cas de réalisations nouvelles de plus petite taille... il est temps de passer aux plantations. Attendez toutefois que l'eau se soit bien réchauffée naturellement et ne plantez pas un bassin fraîchement cimenté.

Si vous n’avez pas de jardin mais seulement une terrasse, vous pouvez profiter de la magie des plantes aquatiques en installant des nénuphars à petit développement ou encore des laitues d’eau dans un tonneau en châtaigner, résistant et décoratif.

Les plantes aquatiques

Sachez tout d'abord que vous aurez bien du mal à implanter des végétaux purement aquatiques (plantés au fond du bassin) tels que les nénuphars dans de l'eau courante donc froide. Jet d'eau et floraisons à la "Monet" sont également incompatibles. La profondeur du plan d'eau dicte le choix des variétés de nénuphars dont les plus vigoureux exigent un mètre d'eau alors que les plus petits (adaptés à des petits contenants comme des demi-tonneaux sur un balcon, une terrasse) de 15 cm seulement. Six heures de soleil au minimum sont nécessaires pour une belle floraison tout l'été. Plongez progressivement les pots dans leur nouveau milieu aquatique. Le mythique lotus (Nelumbo nucifera) se plaît dans les vases peu profondes, en plein soleil et peut alors se cultiver même au nord de la Loire.

Iris pseudoacorus et Caltha palustris - Jardin à la rue - J. Maieli et G. Bourré

Les plantes semi-aquatiques

Elles prospèrent les pieds dans l'eau et à des profondeurs variant de 5 à 40 cm. Gare aux plus envahisseuses comme les Typha et Phragmites (massettes et roseaux) ou l'oenothère d'eau (Jussieua) par trop envahissantes. Préférez les plantes offrant une superbe floraison comme les soucis d'eau (Caltha) aux pompons dorés, les iris aquatiques (Iris pseudoacorus, sibirica ou ensata), l'herbe à brochetons (Pontederia cordata) aux beaux épis bleu pur, la flèche d'eau (Sagittaria) à fleurs blanches et superbe feuillage, le Thalia dealbata à l'aspect exotique et les arums (Zantedeschia) aux cornets blancs. Pour une note exotique, pensez au Gunnera.

Enfin, pour apporter une touche de naturel, mélangez à l'ensemble des plantes à feuillage linéaire comme de simples joncs (Scirpus) ou des laiches (Carex).

Les plantes flottantes

Si les lentilles d'eau sont de véritables pestes (bien laver les plantes nouvelles avant leur implantation) il n'en est rien de certaines belles exotiques qui prolifèrent vite et égayent les bassins tout l'été : la jacinthe d'eau avec ses gros flotteurs et ses superbes fleurs bleu ciel et la laitue d'eau aux belles rosettes plissées intriguent petits et grands.

Les plantes oxygénantes

Ne négligez pas ces plantes qui vivent submergées. Ne les laissez
cependant pas prendre l'ascendant sur les autres végétaux. Il suffit d'une poignée d'élodée, de Myriophyllum ou du curieux aloès d'eau (Stratiotes aloides) pour assurer l'équilibre du milieu aquatique, fournir nourriture et abri aux poissons et maintenir la clarté de l'eau.

Philippe Ferret