Vous souhaitez obtenir des belles récoltes, des floraisons généreuses et éclatantes, des plantes vigoureuses au jardin, sur votre balcon ou dans la maison ? L'emploi d'un engrais bien choisi vous permettra de profiter au mieux du potentiel de vos plantes en termes de vigueur, de floraison, de productivité et de qualité des récoltes. Notez que étant bien nourries elles s'avèreront également plus résistantes aux maladies et aux parasites.

Des engrais modernes

Jadis l'utilisation des engrais en agriculture et jardinage était complexe car on ne trouvait guère que des engrais "simples" à doser et mélanger soi-même en fonction de chaque culture. De nos jours la fertilisation est devenue facile avec l'apparition de produits composés et même spécifiques. Toutefois, il est toujours bon de rappeler quelques bases et règles d'utilisation sur ces adjuvants indispensables.

Les engrais composés comprennent trois éléments principaux : l'azote (N), le phosphore (P) et la potasse (K). Les chiffres NPK, déclinés sur les emballages, vous indiquent la teneur (en pourcentage) de chacun de ces éléments présentés dans ce même ordre.
Exemple: un engrais 20-10-10 contient deux fois plus d'azote que de phosphore ou de potasse. Ce sont des engrais polyvalents, souvent employés à l'automne ou en hiver en apport "de fond".

A tout cela s'ajoutent, dans les engrais les plus élaborés, des oligo-éléments présents sous forme de traces mais néanmoins fort utiles afin d'éviter toutes sortes de carences.

Le manganèse par exemple renforce la couleur des fleurs. Les engrais spécifiques pour les rosiers contiennent ainsi du magnésium qui est bénéfique à leur bonne croissance. De là à trouver des engrais spécialement dosés pour chaque culture ou chaque plante, il n'y avait qu'un pas. Ainsi, les rayons débordent de spécialités pour tomates, pour plantes fleuries, pour conifères... et même pour tous les légumes du potager (hérésie car une laitue ne demande pas la même chose qu'une betterave ou une fraise !).

En effet, l'azote profite à tout ce qui est verdure c'est-à-dire aux feuilles, aux parties aériennes. Toutefois attention à tout surdosage car un excès d'azote (comme des autres éléments) est préjudiciable. Il se traduit par un étiolement voire pis une brûlure des plantes.
Le phosphate favorise quant à lui l'accumulation des réserves dans les bulbes et les racines charnues, ainsi que les fleurs.
La potasse enfin est salutaire aux plantes produisant fleurs et fruits.

Aux classiques formulations purement chimiques se sont ajoutées des produits organiques, voire écologiques (avec label), donc plus naturels et qui ont leurs adeptes.

Comment fertiliser ?

Vous trouverez différentes présentations d'engrais : en liquide ou en poudre soluble, vous les appliquerez par arrosage au pied des plantes (ne jamais fertiliser ainsi un sol sec ; au besoin arroser auparavant à l'eau claire) et parfois, si l'engrais est qualifié de "foliaire", par pulvérisation sur le feuillage.
En granulés vous l'incorporerez au sol lors de sa préparation ou à l'occasion d'un rempotage. Vous trouverez également, surtout pour les plantes d'appartement, des bâtonnets à ficher en terre au pied des plantes.

Alors que les engrais complets s'emploient quelque temps avant leur utilisation par les plantes, les engrais "coup de fouet" sont constitués d'éléments rapidement assimilables. Ils s'emploient donc en pleine végétation, au printemps et en été. Vous trouverez aussi de nos jours des engrais "à libération lente" spécialement préparés pour une action durable et prolongée : trois, six ou neuf mois (à vérifier) et particulièrement prisés pour les cultures en pots, bacs et jardinières. Enfin, des produits mixtes pour les gazons conjuguent engrais, désherbant et anti-mousse. On n'arrête pas le progrès !

Philippe Ferret