Jean-Luc Ebener 67170 - Vos idées jardins

Tout le monde n'a pas la chance de posséder une rivière, un ruisseau ou un plan d'eau naturel dans son jardin. Toutefois, l'envie de profiter des bienfaits sensuels de l'eau est pressante en été, lorsque la canicule nous terrasse littéralement. Il rêve alors d'une oasis de fraîcheur, de cascades et de jets d'eau, de gargouillis et de murmures aquatiques. Plusieurs alternatives s'offrent alors en fonction des goûts de chacun, de ses attentes et de la superficie de son domaine. La mode des jardins aquatiques aidant, de nombreux matériaux et accessoires sont disponibles pour l'aider dans sa nouvelle quête. La période estivale est idéale pour procéder à la création d'une telle scène dont vous pourrez rapidement profiter.

Les plaisirs de l'eau en pleine ville

Raisonnons tout d'abord en termes de surfaces. Sur une terrasse, dans un patio, la place est comptée mais n'exclue nullement la possibilité d'apprécier la fraîcheur de l'eau. Un simple demi-tonneau doublé d'une bâche plastique ou un bassin proposé en kit et planté de végétaux à faible développement, un bain d'oiseau attirant une multitude de charmants volatiles à observer ou bien une fontaine murale suffiront généralement pour animer les lieux sans trop de soucis de mise en place et d'entretien.
Dans un jardin sans dénivelée, l'implantation d'un bassin est tout indiquée. D'aucuns se contenteront d'enterrer une petite citerne à ciel ouvert, une vieille baignoire, une grande poubelle ou un "tub" peu profond et créer ainsi un mini plan d'eau attrayant. Veillez à laisser dépasser de quelques centimètres ces contenants improvisés afin que les petits mammifères ne s'y noient pas par inadvertance. Vous masquerez ensuite facilement leurs contours avec des plantes vivaces ou des pierres et rochers pour un effet plus naturel.

Un plan d'eau pour la campagne

Lorsque la surface le permet, la tentation est grande de creuser un vrai plan d'eau, de préférence dans la partie la plus basse du terrain afin de l'intégrer de façon plus logique et esthétique. Trois solutions s'offrent à vous pour en assurer l'étanchéité. Tout d'abord le liner présente une forme en plastique ou en polyester moulé à placer dans un fond de forme parfaitement adapté à ses dimensions. Il en existe de toutes tailles et de toutes formes, formelles ou plus "organiques", et vous pouvez les agencer en formant des cascades, l'un débordant dans l'autre.

Jet d'eau

La deuxième alternative, qui est du reste la plus créatrice, consiste à creuser la forme souhaitée (de contours et de profondeur variables). Un lit de sable doublé d'un feutre géotextile épandus dans un premier temps permettent à la bâche en PVC qui assure l'étanchéité de ne pas être perforée par des cailloux sous l'effet de la pression de l'eau. Attention à assurer une parfaite mise à niveau des berges dès la conception et à prévoir un exutoire en cas de fortes pluies, voire éventuellement un système de vidange. Pour les grandes superficies ou des formes particulières, différents éléments peuvent être soudés ou collés.

La troisième solution, bien plus écologique, consiste à tapisser le fond de l'excavation de briques d'argile fraîchement prélevées dans une carrière proche. Humidifié et lissé au fur et à mesure de la pose, ce revêtement se prête à tous les délires. Autre solution, employer de la bentonite c'est à dire de l'argile sous forme de poudre à humidifier puis étaler comme du mortier. Évitez dans tous les cas le recours au ciment car, même armé, il présente rarement une résistance suffisante au gel.

Dans tous les cas, préservez votre réalisation de tout risque de noyade d'enfant grâce à une clôture adaptée.
Par la suite, installez une pompe pour animer la surface de bouillonnements ou bien d'un véritable jet d'eau. Aménagez les berges avec des caillebotis, éventuellement un petit ponton et masquez les bords avec de belles pierres ou dallages.
Une nouvelle mode venue d'outre-Rhin semble se poindre. Elle prône des plans d'eau étudiés pour les plaisirs de la nage, les piscines naturelles, et dont le milieu est suffisamment équilibré et sain pour permettre la croissance des plantes et poissons. Nager parmi ses nénuphars et autres plantes aquatiques... le rêve peut dorénavant devenir réalité !

Cascade d'eau

L'eau vive

Si le terrain est en pente naturelle, libre à vous d'imaginer un ruisseau scandé de cascades et cascatelles. Vous aurez alors recours à des éléments préformés à assembler pour obtenir du rythme ou bien les bâches en PVC qui épouseront tous les fonds de forme souhaités. Si vous êtes sensible à la science du Feng Shui asiatique ou à la géobiologie, veillez à ne pas faire courir l'eau en direction de la maison mais bien plutôt dans l'autre sens.

Nénuphar

Végétaliser à bon escient.

Choisissez les bons végétaux pour agrémenter votre scène aquatique en fonction de la profondeur d'eau disponible. Ainsi, un nénuphar nain se plaira dans les 30 cm d'eau d'un demi-tonneau alors que d'autres demanderont au moins 1 m de profondeur pour prospérer. Disposez, si besoin est dans les grands bassins, des plots pour percher des paniers de culture pour les plantes demandant moins d'eau et souvenez-vous que les nénuphars aiment surtout les eaux calmes. Proscrivez donc les jets d'eau à proximité. L'été est la meilleure période pour implanter toutes ces plantes de fraîcheur. En revanche, si vous souhaitez garnir les berges d'un bassin étanche avec des plantes semi-aquatiques (notamment pour berges), prévoyez une fosse doublée d'une bâche et remplie de bonne terre additionnée de tourbe, maintenue humide par un arrosage approprié (goutte à goutte ou tuyau suintant microperforé).

Philippe Ferret