Cultiver un palmier en pot

Suivez nos conseils pour planter un palmier en pot. Le palmier réussit très bien en bac : que ce soit pour l'extérieur sur un balcon ou une terrasse, ou pour l'intérieur dans la maison. Cultivé en pot, le palmier peut être rentré sous abri en hiver.

La luminosité

Il est important de donner la luminosité nécessaire à la bonne croissance de votre palmier. D'ailleurs, choisissez votre palmier en fonction de ce critère principal : lisez notre guide d'achat Choisir son palmier d'intérieur.
Quelque soit le palmier, évitez tout ensoleillement direct qui brûle les feuilles, intercalez un rideau fin ou éloignez-le de la fenêtre. Dans le cas de fenêtres non ensoleillées, rapprochez au maximum votre palmier de la vitre.
Sortez les palmiers à l'extérieur en été si vou en avez la possibilité. Cela le fera le plus grand bien ! Toutefois, ne les exposez pas directement au soleil, habituez-les progressivement en les installant tout d'abord à l'ombre puis à la mi-ombre, etc.

La température

Les palmiers n'ont aucun mal à supporter la chaleur de l'été. C'est en hiver que le palmier peut craindre la fraîcheur. Un risque bien diminué en intérieur. C'est alors la sècheresse de l'air ambiant qui les foit souffrir le plus.
Voyez le tableau du guide d'achat Choisir son palmier d'intérieur.

La plantation du palmier en pot

Choisissez un pot légèrement plus grand que la motte du palmier. Inutile de prendre un très grand bac dès le début.
Le drainage est très important, les palmiers ne supportent pas les excès d'eau au niveau de leurs racines. Prévoyez au fond du pot une épaisse couche de billes d'argiles, ou graviers voire de tessons de terre cuite pour les plus grands sujets.
Le substrat doit être un terreau de qualité, ni argileux ni sableux pour pouvoir maîtriser l'humidité du substrat.

Les vidéos des experts
Planter un palmier en pot

Le rempotage du palmier

Conservez votre palmier dans le même pot le plus longtemps possible. Ses racines étant fragiles, elles doivent être manipulées le moins souvent possible.
Il est temps de rempoter un palmier quand ss racines sortent par les trous d'évacuation de l'eau, ou quand elles forment un chignon. De même, rempotez votre palmier si le terreau présente un aspect ou une odeur inhabituels : crôutes, dépôts blancs, moisissure...

Ne choisissez pas un pot trop grand, il doit être d'une taille plus grande, sans plus.
Dépotez le palmier, coupez les racines mortes, démélez le chignon de racines. Coupez également quelques feuilles (proportionnellement aux racines coupées). Dans le nouveau pot, déposez une couche de drainage et du terreau neuf et riche.

Un palmier en pot a besoin de beaucoup de lumière et d'eau

L'arrosage du palmier en pot

L'humidité de la terre et l'humidité de l'air ambiant sont deux points très importants dans la culture du palmier. Qui plus est, en pot et dans nos appartements l'air s'assèche vite (chauffage en hiver, manque d'aération en été...)

Comment savoir quand le palmier a soif ?

Un palmier qui souffre de sécheresse a le bord de ses feuilles qui se replie. Celles-ci jaunissent, puis brunissent. Dans ce dernier cas, il est trop tard, le palmier est condamné.

Un excès d'eau est tout aussi problématique pour le palmier qu'un manque.
Certains palmiers tolèrent de brèves périodes de sécheresse comme d'excès d'eau : voir le tableau du guide d'achat sur les palmiers d'intérieurs.

En pot, la terre s'assèche plus vite qu'en pleine terre. Des précautions sont à prendre :
- le substrat doit toujours être humide (sans excès pour laisser respirer les racines). Arrosez par le dessus du pot, et videz la soucoupe du pot.
- arrosez selon la saison, la lumière et la température. En hiver, la fraîcheur ralentit la croissance du palmier, diminuez les arrosages. Attention à l'eau qui stagne au fond du pot : fatal à certains palmiers comme le cocotier du Chili.
- Pour la majorité des palmiers, il est conseillé alors de laisser sécher le terreau entre deux arrosages, en cas de doute arrosez deux fois moins qu'en été. En effet, dans les grands pots même si le terreau est sec, au niveau des racines, il reste encore de l'humidité.
- Arrosez de préférence avec de l'eau de pluie. Sinon, laissez reposer plusieurs heures l'eau du robinet (pour que le chlore s'évapore) et au mieux, filtrez l'eau avant d'arroser vos palmiers.

L'humidité de l'air ambiant

Dans une salle de bain, le palmier est dans son élément idéal ! Dans les autres pièces de la maison, créez une atmosphère humide est difficile.
Vous pouvez entourer le palmier de plantes à grandes feuilles, dont l'évapotranspiration humidifie l'air ambiant et profite au palmier (un bananier, par exemple).
Dans tous les cas, éloignez les palmiers des chauffages en hiver et ne brumisez pas les feuilles, vous ferez plus de mal que de bien !

Les engrais pour palmier cultivé en pot

En pot, le substrat s'épuise plus vite qu'en pleine terre. Faites des apports d'engrais liquide spécial plantes vertes ou engrais liquide universel au moment des arrosages à la fréquence indiquée sur l'emballage du produit. L'engrais sera mieux assimilé s'il est versé sur un substrat déjà humidifié.

A savoir : Vous pouvez supprimer les palmes complètement sèches au fur et à mesure de la croissance du palmier.