Fiche conseil

Les serres châssis se déclinent en de nombreux modèles selon la taille et les matériaux utilisés. Le cadre du couvercle et l’armature générale peut être en métal ou en bois. Le couvercle est transparent, en verre, mais des modèles un peu plus modernes le proposent en polycarbonate avec une armature en aluminium. Ces matériaux sont prisés pour leur légèreté et leur solidité.

Où placer votre serre châssis ?

L’idéal est de placer sa serre châssis dans un endroit abrité avec une exposition sud. En effet, beaucoup de végétaux demandent des températures élevées pour germer et se développer. Placez idéalement votre serre châssis à l’abri du vent, au pied d’un mur ou d’une haie.

Comment utiliser une serre châssis

Les serres châssis peuvent être utilisées en complément des serres dites « d’aménagement ».
Elles conviennent tout au long de l’année pour y cultiver une grande variété de légumes, au printemps pour le forçage des jeunes plantes et en hiver pour la protection des fleurs, des semis précoces et de la culture des plantes alpines.

La serre châssis va également vous permettre de protéger vos plantes des intempéries, tout en laissant pénétrer la lumière nécessaire. Au printemps, elle protégera vos plantes de la pluie et de la gelée nocturne. Penser, à partir d’Avril/Mai, à aérer le châssis afin d’éviter qu’il ne surchauffe. En été, profitez de votre serre châssis pour le repiquage à l’extérieur de vos plantes en pleine terre. En automne, prolongez l’été grâce à l’abri du châssis non chauffé, en cultivant, par exemple les laitues d’automne. En hiver, vous l’utiliserez pour la protection des vivaces, de la gelée, de la neige et de la pluie froide. Vous pouvez accompagner l’isolation de votre châssis la nuit, en la recouvrant de nattes spécialisées ou à l’aide de plaque de polystyrène.

Comme pour les serres de jardin, les utilisateurs se doivent de chercher l’équilibre idéal entre les éléments suivants : la lumière, l’air, la chaleur et l’humidité.

Le calendrier de la culture sous serre châssis

En voici quelques exemples :
En janvier : Radis
En février : Cerfeuil, épinard, radis, laitue romaine, carotte
En mars : Laitue romaine, laitue pompé de printemps, persil, fenouil, choux de Bruxelles, chou pointu, choux-fleurs, chou blanc et chou rouge, poireau, artichaut
En avril : Laitue pommée, sauge et pétunia, concombre, chicorée, maïs doux
En mai : Melon, à compter de mi-mai, mieux vaut enlever le châssis
En juin : Aubergines et poivrons, mois de récolte
En juillet : Mois de récolte pour le chou-rave et le céleri. La plupart des plants peuvent être repiqués en pleine terre à l'extérieur.
En août : Laitue pompée, plants de chicorée
En septembre : Mâche, épinard, chicorée d’hiver
En octobre : Enfouir toutes plantes à racine comestible comme les carottes, les céleris, les scorsonères, les poireaux et les choux
En novembre : Semer la laitue et les carottes
En décembre : Planter les fraises à fructification unique, planter les chou-fleurs, semer les poireaux et la laitue

J'aime !