Petit arbuste d’ornement, le cotonéaster pousse dans toutes les régions de France sans souci. Il fait bénéficier le jardin de ses feuilles gris-vert persistantes, et de ses nombreuses baies rouges très décoratives. Parfait en couvre-sol, il peut aussi former de belles haies basses.

Cotoneaster horizontalis

Pour le jardin

Arbuste d’ornement ou petit arbre, le cotonéaster a un port dense et étalé. A maturité, il peut atteindre une taille très variable : de 50 cm à 4 m en hauteur sur 2 à 4 m en largeur. Chez Cotoneaster microphylla, ou chez Cotoneaster horizontalis, le port est rampant. Leurs petites feuilles en font de belles plantes couvre-sol, qui ne dépassent pas 80 cm de haut, pour un étalement de 2 m.
Il trouvera sa place dans les rocailles ou sur les talus. Que ce soit en groupe – en haie basse – ou en sujet isolé. Dans les jardins de bord de mer on le plantera à plus de 250 m du rivage.

Décoratif

On l’aime au jardin pour ses feuilles persistantes gris-vert au dessous blanc, ainsi que ses nombreuses baies très décoratives. Celles-ci sont oblongues, rouge orangé vif, et restent longtemps sur le pied (automne et hiver). Des fleurs blanches teintées de rose apparaissent vers mai-juin. Chez Cotoneaster franchetii, l’une des espèces les plus répandues dans les jardins, les rameaux retombants sont recouverts de petites feuilles au revers argenté et de nombreux fruits.
Plante très rustique, le cotonéaster pousse sous tous les climats.

Tout terrain

Son exposition préférée est en plein soleil dans un endroit dégagé, mais le cotonéaster peut se satisfaire d’une situation à mi-ombre. On le plante, en hiver de préférence, dans un sol moyennement fertile mais bien drainé ; une terre ordinaire, voire légèrement calcaire lui convient parfaitement. Il tolère les terrains humides et la proximité des bassins.
Ne le plantez pas trop près de la maison, le cotonéaster est une plante mellifère qui attire les abeilles.

Un entretien léger

Le cotonéaster n’exige que peu de soins. Pour lui conserver un port harmonieux et équilibré, on coupera les pointes des rameaux qui dépassent de la silhouette ou de la forme finale voulue. Chez les arbustes au port dressé – comme Cotoneaster lacteus – qui peuvent être cultivé en haie libre de 2 m comme en haie taillée, coupez les plus longs rameaux sur les formes libres pour provoquer le départ de nouvelles branches près de la souche ou sur le tronc. La taille des haies basses s’effectue au printemps, elles peuvent être rabattues jusqu’à 50 cm.
Le cotonéaster peut être victime du feu bactérien. Il s’agit d’une des plus dangereuses bactéries : Erwinia amylovora capable de dessécher tout l’arbuste. Lorsque les fongicides et les autres traitements se révèlent inefficaces, supprimez le bois malade. S’il ne peut être sauvé, l’arbuste doit être coupé et sa souche brûlée, pour protéger les arbres voisins.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 0,5-1 m
Largeur à maturité : 1-1,5 m
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, argileux, calcaire, sableux, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide, alcalin
Humidité du sol : normal
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, rocaille, couvre-sols, berge
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : blanc
Période de floraison : mai
Période de plantation : Toute l'année (hors gel)
Niveau de soin : très facile
Arrosage : normal
Attributs : mellifère, parfumée
Utilisation : jardin
Fruits : pas comestible
Saison d'intérêt : printemps, été, automne, hiver