Les mauvaises solutions :

- Le laisser enfermé dans une cage à l’extérieur : un chien destructeur est un animal qui a des troubles comportementaux. Le punir ainsi pourrait aggraver considérablement le problème.
- Le gronder et le punir systématiquement en arrivant : les chiens ne peuvent pas faire la relation entre une chose faite dans le passé (même ¼ d’heure) et une réaction de votre part, donc votre animal ne comprendra pas votre réaction et pourra lier votre colère à tout autre chose, comme la fête qu’il vous fait. De plus, le gronder est un signe d’attention envers lui.
- Faire le ménage de ses dégâts devant lui : la position accroupie est synonyme de jeu pour le chien, il faut le mettre dans une autre pièce pour qu’il ne voit pas ce que vous faites.

Les solutions temporaires :

- Le placer dans une pièce dédiée, de laquelle vous retirerez ce qui peut être abîmé. Laissez lui par contre ses jouets, de l’eau et de la nourriture, ainsi peut ere que quelque chose à vous qui le rassurera. Passez des moments avec lui dans la pièce, surtout avant de partir, et laissez le à des moments où vous êtes là, pour qu’il n’associe pas l’endroit à votre départ.

Ce qu’il est conseillé de faire :

- Vous demander ce qui a changé si votre animal n’avait pas ce comportement avant. Un changement dans la vie de famille peut entraîner ce type de comportement : déménagement, arrivée d’un autre animal ou d’un enfant, perte d’habitudes, peuvent entraîner de l’angoisse et des comportements destructeurs. Dans ce cas, passez du temps avec votre chien, de manière rituelle, même peu de temps, pour jouer avec lui. Ne lui laissez pas penser que quelqu’un ou un autre animal a pris sa place.
- S’il s’agit d’une conséquence de l’anxiété de séparation, il va falloir initier un “détachement” : ne répondez plus à chacune de ses sollicitations, par contre initiez vous même caresses ou jeux, ne le laissez plus dormir avec vous. Ignorez le plusieurs dizaines de minutes avant de partir et ne lui faites pas la fête lorsque vous revenez à la maison, il ne doit pas vous la faire non plus, au contraire ignorez le pendant plusieurs minutes : il ne faut plus que votre chien associe les caresses à votre présence. Envoyez le se coucher et allez vous-même le voir plus tard.
- Si la situation ne s’améliore pas, l’intervention d’un comportementaliste peut considérablement aider votre animal, et vous même.