Un bon chien de garde doit être au préalable parfaitement socialisé, mais doit également connaître les ordres de base. Mais l’éducation d’un chien qui doit monter la garde doit être absolument réalisée par un éducateur canin professionnel, il est bien trop dangereux de le faire soi-même.

Socialisation et bases

Le préalable à toute éducation d’un bon chien de garde est la socialisation : elle doit être absolument parfaite. Pour reconnaître le danger venant d’un être humain, il doit “connaître” les êtres humains. Un chien éduqué pour la garde va faire la différence entre un habitué de la maison, un facteur, ou une personne mal intentionnée. Un chien non éduqué ne fera pas la différence, et il peut se tromper sur les intentions d’une personne en n’écoutant que ses instincts. Là il peut soit faire la fête à un indésirable, soit être dangereux.

Pour être un bon chien de garde, l’animal doit obéir au doigt et à l’œil aux ordres simples : “Pas bouger”, “Tais-toi” et “Garde” “Arrêter la garde”. Il doit aussi avoir appris à ne jamais manger sans votre accord et à reconnaître grâce à son flair les intrus.

L’alerte

Un chien éduqué va donner l’alerte si une personne inconnue entre dans la propriété, sans rien faire d’autre qu’aboyer pour vous avertir. C’est déjà un bon pas, qui peut grandement vous sécuriser, et est relativement simple à éduquer, à condition d’avoir beaucoup de visites !!

La dissuasion

Relativement simple à obtenir, du fait de l’aspect déjà impressionnant de certains chiens, la dissuasion apprise va consister à faire en sorte que le chien soit juste présent, en aboyant ou non s’il est visible, sans besoin d’agressivité. S’il n’est pas visible, le simple fait qu’il aboie, surtout si c’est un chien au moins de taille moyenne qui aura un aboiement grave et fort, sera dissuasif pour un inconnu pourvu de mauvaises intentions.
Un chien dissuasif permettra d’éviter que des intrus n’entrent dans la propriété, mais laissera entrer les habitués.

La protection

Un chien qui n’est pas éduqué pour la garde va, la plupart du temps, avoir tendance à se protéger lui-même, ou tout du moins à lancer des signes d’apaisement : il remue la queue frénétiquement, il renifle le sol, voire il s’en va.
Une fois éduqué, le chien de garde va empêcher, sans agressivité, un intrus d’approcher le temps que vous agissiez, pour aller chercher de l’aide ou éloigner cet intrus.