Sponsorisé par Solabiol

Rares sont les jardins sans pelouse, pelouse qui est à la fois agréable pour les yeux et un lieu de détente et de jeux. Mais pour obtenir un beau tapis vert, dense et uniforme, il faut respecter avant la plantation les étapes nécessaires pour bien préparer le terrain, et une fois le gazon mis en place, l’entretien qui lui permettra de rester en pleine forme pendant longtemps pour accueillir tous vos moments de joie !

un beau gazon bien vert

Une bonne préparation du terrain

Avant de passer à la plantation proprement dite, il y a quelques tâches à accomplir, grâce auxquelles vous obtiendrez une surface dense et uniforme, sans trous ni bosses :

Le nettoyage du sol

1. Commencez par délimiter la zone à engazonner à l’aide d’un pelle pour un tracé précis.

2. Labourez le sol sur environ 20 centimètres, en utilisant une bêche pour les petites surfaces, mais si votre terrain est trop grand utilisez plutôt une motobineuse ou un motoculteur.

3. Ameublissez votre terrain à la griffe, pour en enlever tous les cailloux et éliminer les adventices et leurs racines autant que possible.

4. Une fois la terre bien travaillée, attendez deux à trois semaines pour que de nouvelles pousses de ces indésirables apparaissent. Vous n’aurez plus qu’à les supprimer. Cela s’appelle le faux-semis. Ce temps de latence permet également à la terre de s’aérer.

L’amélioration du sol

5. Apportez un amendement ou un engrais à diffusion lente. Si vous installez votre gazon en automne, ou du moins si vous avez préparé la terre à cette période là, un amendement, organique de préférence, compost ou fumier, mais aussi guano, corne broyée ou sang séché, nourrira le sol. Vous pouvez également modifier sa structure, en apportant du sable à une terre argileuse pour l’alléger ou bien de la chaux dans un sol trop acide.

ENGRAIS GAZON 10 KG - Solabiol

Au printemps, que votre sol soit tout juste préparé ou en attente depuis l’automne, vous pouvez ajouter un engrais organique pour gazon, que vous intégrerez à la terre par griffage. Grâce aux éléments qu’il contient, il donnera un coup de fouet pour le développement des graminées qui composent votre mélange pour pelouse, et il continuera progressivement à lui apporter azote, potassium et phosphore.

6. Dans le cas où vous souhaiteriez installer un système d’arrosage enterré, c’est le moment !

7. Passez un petit coup de balai à gazon, qui finira de niveler et d’affiner le sol, puis passez le rouleau pour le tasser. Évitez pour cette phase d’agir après une période pluvieuse, surtout si votre terre est argileuse.

Semer le gazon

Deux périodes sont propices pour la plantation de végétaux en général, et du gazon en particulier, le printemps et l’automne, pour éviter aux jeunes et fragiles plantules aussi bien la sécheresse et les fortes chaleurs que les gelées et les intempéries hivernales. Mais LA saison idéale reste l’automne, car la pelouse naissante profitera des pluies automnales et vous ne ressentirez pas la frustration de ne pas pouvoir en profiter alors que les beaux jours sont là !!

  • Attendez un jour de beau temps, les moments pluvieux ou venteux ne sont en effet pas judicieux ! Griffez légèrement le sol à l’aide d’un balai à gazon avant de commencer le semis. Utilisez pour cette tache un semoir, pour un semis plus régulier et mélangez régulièrement vos graines pour que le mélange soit uniforme sur tout le terrain. Vous pouvez également bien sûr semer à la volée, mais dans ce cas découpez la zone à engazonner en bandes en plusieurs parties et éparpillez vos graines de façon très régulière.
  • Recouvrez ensuite très légèrement les graines de terre à l’aide d’un râteau. Une fine couche de terreau est bienvenue à ce moment là. Passez ensuite un coup de rouleau pour que les graines soient bien en contact avec la terre.
  • Enfin, arrosez en grande quantité mais en pluie très fine pour ne pas déranger les graines.

Jusqu’à la levée, votre sol va devoir rester constamment humide, donc arrosez tous les jours avec cette même pluie fine. Si au cours de la levée, entre une et quatre semaines après le semis, vous apercevez des herbes indésirables, n’hésitez pas à les arracher immédiatement.

Les derniers gestes avant de pouvoir profiter de ce beau gazon : une fois que votre gazon fait environ 5 cm, passez un coup de rouleau, puis passez un premier coup de tondeuse lorsqu’il atteint les 8 cm, 5 cm est une bonne hauteur de coupe à ce moment là. Un nouveau passage de rouleau finira de bien asseoir les racines.

la pelouse encadre les massifs

Comment entretenir une pelouse ?

Tondre sa pelouse

Une tonte régulière permet, en sus d’apporter un aspect soigné à sa pelouse, un bon tallage des brins (le tapis va se densifier en se ramifiant à la base des brins). Elle évite de plus la montée en graine de nombres d’adventices et donc leur multiplication. Et le gazon étant de plus en plus épais et dense, elles seront rapidement privées des éléments nécessaires à leur survie.

Désherber

Pour ne pas que certaines indésirables, plus robustes, ne prennent le pas sur votre gazon, un désherbage peut être utile, qu’il soit manuel ou thermique.

Scarifier et aérer

  • La mousse fait également partie de ces végétaux qui envahissent les pelouses, en hiver par exemple. Pour la supprimer, ou tout simplement éviter qu’elle ne s’installe, utilisez un scarificateur qui va vous permettre de ratisser l’herbe et d’éliminer le feutre qui peut s’installer et qui retient l’humidité et empêche l’herbe de respirer. La présence de mousse peut aussi signaler un déséquilibre du sol. L’utilisation d’un anti-mousse naturel peut être recommandée.
  • Le sol finissant par se tasser avec le temps, il devient totalement imperméable et le gazon manque tout autant d’air que d’eau et d’éléments nutritifs. Le décompactage consiste à trouer le sol, sur une dizaine de centimètres, à l’aide d’une fourche par exemple, ou bien d’un rouleau aérateur pour des grandes surfaces. Il peut par contre arriver qu’au lieu de se tasser le sol soit sableux et donc pas assez compact, et ne retiennent pas de ce fait les racines des herbacées. Dans ce cas il faut passer le rouleau, une fois par an au printemps, après les dernières gelées.

La scarification comme l’aération, se réalisent au printemps ou à l’automne.

Arroser

Les arrosages ne sont normalement pas nécessaires, en dehors de la saison estivale ou des périodes de sécheresse. Préférez arroser le soir en été, le matin en début de printemps ou fin d’automne. Les arrosages ne doivent pas être quotidiens, privilégiez de copieux arrosages deux fois par semaine pour que les racines des herbacées se développent en profondeur.

Nourrir

Les graminées, comme tous les végétaux, finissent par épuiser le sol en ressources nutritives, il est donc important d’enrichir ce sol régulièrement, au moins une fois par an, pour que votre gazon continue à trouver les éléments dont il a besoin.

Pour ce faire, vous pouvez réaliser un terreautage, c’est-à-dire répandre du terreau ou du compost sur la pelouse qui va amender la terre. Idéalement vous agirez après une scarification ou après avoir aéré le sol, une fois au printemps et une fois en automne.

L’épandage d’un engrais naturel pour gazon est tout à fait possible, aux mêmes périodes.