arrosage

Choisir son système d’arrosage de vacances pour le jardin

Vous partez en vacances ou vous devez vous absenter pendant plusieurs jours ? Pour ne pas risquer de retrouver à votre retour vos plantes et votre pelouse complètement desséchées et brulées par le soleil, prévoyez un système d’arrosage automatique ! Du plus simple au plus sophistiqué, vous trouverez forcément celui qui convient le mieux à votre jardin et à vos besoins !

programmateur d'arrosage de Gardena

Préparer son départ

Même si vous avez prévu d’installer un système d’arrosage automatique, il est nécessaire de réaliser quelques menus travaux dans votre jardin pour préparer votre départ et aider vos plantes à mieux résister à la sécheresse…
- Binez le sol afin de supprimer les mauvaises herbes, souvent gourmandes en eau, et casser la croûte de terre qui empêche l’eau de s’infiltrer dans le sol.
- Recouvrez le sol d’une couche de paillis de 5 à 10 cm d’épaisseur (coques de cacao, paille, tontes de gazons, écorce de pin, paillette de lin,…) pour garder le sol humide et limiter le phénomène d’évaporation dû au vent et au soleil. Pour le potager vous pouvez également utiliser des films ou toiles de paillage.
- Rabattez fortement les plantes vivaces défleuries (géraniums, alchémilles, valérianes rouges…) et étalez les fleurs fanées aux pieds des plantes. Supprimez les fleurs en formation et les boutons.
- Regroupez vos pots et jardinières dans un lieu ombragé, à l’abri des courants d’air.
- La veille du départ, arrosez copieusement vos pots, massifs et pelouse.
- Renseignez-vous sur les prévisions météo des jours à venir pour régler vos systèmes d’arrosage en conséquence.

binage du sol

Afin de rendre vos plantes plus résistantes à la sécheresse, privilégiez un long arrosage hebdomadaire plutôt qu’un arrosage quotidien !

Systèmes d’arrosage de vacances : comment faire le bon choix ?

Avant d’acheter tout le matériel nécessaire pour alimenter en eau vos plantes pendant votre absence, prenez le temps d’analyser vos besoins… N’hésitez pas à faire un dessin de votre jardin en y indiquant les plantes présentes, les arrivées d’eau, les prises électriques... Cela vous donnera une idée plus précise du type de système d’arrosage à mettre en place.

Critères de choix

Le choix du système d’arrosage automatique à installer dépendra de plusieurs facteurs :
- Durée de l’absence
- Nature du sol
- Conditions climatiques de la région
- Nature des plantations (pelouse, haies, massifs, potager, plantes d’intérieur…)
- Dimensions des zones à arroser et typologie du terrain
- Alimentation de l’eau (possibilité de raccordement à un robinet ou à une réserve d’eau, débit, pression…)
- Difficultés de mise en œuvre
- Budget

terre

Connaître la nature de son sol

Prenez une motte de terre humide (ou mélangez-là avec de l’eau) et essayer de faire une boule :
- Si la terre s'émiette, c’est qu’elle est sableuse : l’eau s’écoule rapidement dans le sol.
- Si vous arrivez à former une boule mais que la terre vous semble poudreuse, il s'agit d'un sol limoneux. Il possède donc une bonne capacité de rétention de l'eau.
- Si vous pouvez former une boule à la fois ferme et malléable, votre terre est argileuse : l’eau s’écoule lentement et reste longtemps dans les couches supérieures.

Les besoins en eau de quelques cultures

- Pelouse : de 0 à 5 l/m² et par jour
- Plantes fleuries : de 2 à 10 l par semaine
- Arbustes d’ornement : jusqu’à 20 l par semaine
- Haies : 10 l par semaine pour chaque plante
- Potager : 10 l/m² et par jour
- Jeunes arbres : 50 l par jour la première année, 25 l par jour la seconde…
- Arbres bien implantés : pas d’arrosage
Ces chiffres sont donnés à titre indicatif et peuvent varier selon les variétés et les régions.

Connaître la pression de l’arrivée d’eau

La pression dépendra pour sa part de votre situation par rapport au réservoir ou au château d'eau. Pour la connaître, équipez-vous d’un manomètre et le brancher sur l'arrivée d'eau. Sachez cependant qu’elle se situe en général entre 2 et 3 bars.

Calculer la capacité de votre installation

Ouvrez votre robinet au maximum et comptez le temps nécessaire pour remplir un sceau d’eau. Multipliez la contenance du sceau par 3600 puis divisez le résultat par le nombre de secondes nécessaires pour remplir le sceau.
Par exemple, pour un sceau de 10 litres rempli en 30 secondes, le débit maximal sera de 1 200 l/h : (10 X 3 600) / 18 = 1 200 l/h

Quel que soit le système que vous allez choisir, pensez à l’installer et à le mettre en route au moins une semaine avant votre départ afin d’ajuster les réglages et vérifier qu’il fonctionne correctement.

arroseur multijets statique gardena

Les différentes solutions d’arrosage automatique

Les arroseurs mobiles

Particulièrement adaptés pour l’arrosage des pelouses, des zones de semis et des massifs à fleurs, les arroseurs mobiles projettent l’eau sous forme de pluie plus ou moins fine (irrigation par aspersion)… Leur mise en œuvre est très simple : il suffit de raccorder l’embout à un tuyau d’arrosage et à un programmateur. Sachez cependant qu’ils sont très gourmands en eau. Dans certains cas, il pourra être nécessaire d’installer un régulateur de pression à la sortie de l’arrivée d’eau.

Le matériel indispensable :

- Un programmateur
- Un régulateur de débit
- Un raccord pour relié votre tuyau à l’arrivée d’eau
- Une dérivation en Y si vous souhaitez brancher plusieurs arroseurs sur le même réseau
- Un tuyau et éventuellement un dévidoir pour l’enrouler.

arroseur rotatif gardena

Les différents types d’arroseurs :

Les arroseurs statiques (ou fixes) :

Les arroseurs statiques permettent d’arroser de petites surfaces circulaires ou en arc de cercle. La surface arrosée et la forme du jet dépendent du réglage de la pression du jet.
- Utilisation : massifs fleuris, parterres de fleurs…
- Surface arrosée : jusqu’à 70 m² (de 5 à 10 m de portée)
- Pression nécessaire : moins de 1 bar
- Installation : à piquer en terre ou à poser sur le sol
- Prix : de 5 à 20 € selon les modèles

Les arroseurs rotatifs (ou circulaires) :

Ils sont équipés de deux ou trois bras qui tournent sous la pression de l’eau, tels des tourniquets. Certains modèles sont dotés de systèmes de réglages permettant de choisir les zones à arroser.
- Utilisation : pelouse, massifs
- Surface arrosée : de 50 à 300 m²
- Pression nécessaire : 1, 5 bar
- Installation : à planter ou à poser sur le sol (ou sur un trépied)
- Prix : de 15 à 30 € selon les modèles

arroseur oscillant gardena

Les arroseurs oscillants :

Composés d’une rampe oscillante portant une rangée de buses, les arroseurs oscillants permettent de disperser l’eau en éventail et en hauteur sur de grandes surfaces carrées ou rectangulaires.
- Utilisation : pelouses, potagers, jardins structurés avec massifs
- Surface arrosée : de 70 à plus de 700 m²
- Pression nécessaire : 2 bar
- Installation : à poser sur le sol ou sur un trépied
- Prix : de 15 à 40 € selon les modèles

arroseur canon gardena

Les arroseurs canon :

Aussi appelés sprinklers ou cracheurs, les arroseurs canons produisent un jet saccadé permettant d’arroser de façon circulaire de très grandes surfaces (éviter d’arroser les massifs fleuris qui risquent d’être abîmés par la puissance du jet). Des butées permettent de faire varier l’angle d’arrosage de 25 à 360°. Un brise-jet peut être également installé afin d'obtenir une pluie plus fine. Sachez aussi qu’il existe désormais des arroseurs canon à turbine, beaucoup plus silencieux que les modèles classiques.
- Utilisation : pelouse, arbustes
- Surface arrosée : jusqu’à 700 m²
- Pression nécessaire : 3/4 bar
- Installation : à poser sur le sol ou sur un trépied
- Prix : de 15 à 40 € selon les modèles

Programmer votre système d’arrosage de manière à ce qu’il ne se mette pas en route aux heures les plus chaudes de la journée pour éviter les pertes dues à l’évaporation et que les gouttelettes d’eau ne brûlent les feuilles, par effet de loupe. De plus, humidité et chaleur sont favorables au développement de maladies et champignons.
Types d'arroseurs Utilisation P. min. nécessaire Surface arrosée Consom. en eau Installation
Statique
Arrosage fixe
massifs fleuris, parterres de fleurs… moins de 1 bar jusqu’à 70 m² environ 40 l/h/m² à piquer en terre ou à poser sur le sol
Rotatif
Arrosage ciculaire
pelouse, jardins avec massifs... 1,5 bar de 50 à 300 m² environ 12 l/h/m² à planter ou à poser sur le sol (ou sur un trépied)
Oscillant
Arrosage carré ou rectangle
pelouse, potagers, jardins structurés avec massifs 2 bar de 70 à plus de 700 m² 15 à 20 l/h/m² à poser sur le sol ou sur un trépied
Canon
Arrosage circulaire

pelouse, arbustes...

3/4 bar jusqu’à 700 m² 20 à 70 l/h/m² à poser sur le sol ou sur un trépied

kit goutte-à-goutte gardena

Les kits prêts à installer (pour petites surfaces)

Très faciles à installer, ces kits de vacances sont vendus avec tout le matériel nécessaire pour alimenter en eau un petit jardin, un potager ou une terrasse. L’idéal pour s‘initier à l’arrosage au goutte-à-goutte !

Les kits de goutte-à-goutte (à raccorder au robinet) :

Idéals pour alimenter en eau un petit jardin, un potager ou une serre, ces kits de goutte-à-goutte contiennent en général une centrale d’irrigation, des tuyaux, des raccords, des goutteurs, de support de tuyaux et parfois, des programmateurs. Ils permettent d’alimenter en eau environ 10 massifs ou arbustes, 10 plantes en pots ou 20 plantes de potager.
- Utilisation : serres, potagers et petits jardins…
- Alimentation en eau : raccordement à l’arrivée d’eau
- Débit : de 2 à 4 litres /h
- Pression nécessaire : jusqu’à 1,5 bar
- Installation : à poser sur le sol (se fixe dans la terre grâce à des supports de tuyaux)
- Prix : environ 30 € le kit de 30 goutteurs sans programmateur (80 € avec programmateur)

Les arrosoirs automatiques (à raccorder à une réserve d’eau) :

Vous n’avez pas la possibilité de raccorder votre système d’irrigation à un robinet ? Pas de panique… Il existe désormais des systèmes de goutte-à-goutte dotés d’une pompe qui permet de capter l’eau dans un récipient (réserve d’eau, récupérateur d’eau de pluie, bidon, sceau, poubelle ou même baignoire…). Vous aurez le choix entre des arrosoirs de vacances avec ou sans réserve d’eau.
- Utilisation : petits jardins et plantes en pots (sans arrivée d’eau)
- Alimentation en eau : réserve d’eau
- Débit : environ 2 litres / h
- Installation : à installer dans des pots ou jardinières regroupés au préalable dans une même zone
- Prix : de 80 à 130 euros selon les modèles

Bon à savoir

En diffusant l’eau directement au pied des plantes, la micro-irrigation permet d’apporter la juste quantité d’eau nécessaire au bon développement des végétaux, tout en limitant les pertes dans le sol, l’évaporation dans l’air et l’apparition des mauvaises herbes… Soit une économie d’eau de 50 % par rapport à un arrosage traditionnel !

Les systèmes à monter soi-même (pour moyennes/grandes surfaces)

Schema kit goutte-à-goutte gardena

Programmables et modulables au gré de ses besoins, ces systèmes forment des réseaux de tuyaux plus ou moins complexes sur lesquels on peut connecter une multitude d’embouts (goutteurs auto-régulants ou réglables, asperseurs, brumisateurs…) ou tuyaux spéciaux (poreux ou à goutteurs intégrés) permettant d’arroser directement le pied des plantes. Ils sont bien sûr à reliés à un programmateur qui s’occupera de déclencher et régler la durée d’arrosage en votre absence.

Le matériel indispensable :

- Une centrale d’irrigation
- Un programmateur
- Des tuyaux en PVC d’environ 13 mm de diamètre (ligne principale)
- Des tuyaux d’environ 4,6 mm (lignes secondaires)
- Des embouts ou tuyaux spéciaux
- Des raccords et déviation en T ou en X pour créer les lignes secondaires
- Des robinets d’arrêts pour isoler certaines parties du réseau
- Des supports de tuyaux (ou cavaliers) pour les fixer dans la terre
- Un bouchon pour fermer le réseau

Bon à savoir

Ses systèmes fonctionnant à basse pression, il est souvent nécessaire de brancher sur l’arrivée d’eau un réducteur (ou régulateur) de pression.

goutteur gardena

Les différents embouts et tuyaux :

Les goutteurs :

A installer au plus près des pieds des plantes, ils diffusent l’eau goutte par goutte. On trouve des goutteurs fixes (2, 3 ou 4 l/h), réglables (de 2 à 20 l) ou auto-régulants.
- Utilisation : arbustes, massifs de fleurs, semis, haies, potager…
- Débit : jusqu’à 20 litres /h
- Pression nécessaire : jusqu’à 1,5 bar
- Installation : à poser sur le sol au pied des plantes
- Prix : de 3 à 8 € selon les modèles

Les goutteurs ont tendance à favoriser le développement de racines superficielles, ce qui fragilise les plantes. Si vous utilisez ce système sur de longues périodes, enfoncez sous chacun d’eux un petit tuyau en plastique. Cela incitera les racines à descendre plus profondément dans le sol.

micro-asperseur gardena

Les micro-asperseurs et brumisateurs :

Particulièrement adaptés aux massifs fleuris et buissons, ils arrosent sous forme de petite pluie très fine le pied des plantes sur une surface assez large (entre 1 à 3 m), sans risque de mouiller le feuillage et d’abimer les fleurs. Certains modèles offrent plusieurs formes de jet.
- Utilisation : plantes en serre, plates-bandes, fleurs délicates, jeunes pousses…
- Surface arrosée : entre 1 et 3 m
- Débit : environ 45 litres / h
- Pression nécessaire : jusqu’à 1,5 bar
- Installation : à poser sur le sol ou sur une allonge au milieu de la végétation
- Prix : de 3 à 8 € selon les modèles

Bon à savoir

Avant d’installer un système de goutte-à-goutte, vérifiez la teneur en calcaire de votre eau, ce dernier pouvant encrasser et mettre définitivement hors d’usage vos goutteurs.

Tuyau micro poreux 20m+5m 1966-26 Gardena dans catalogue

Les tuyaux poreux (ou suintant) :

Particulièrement adaptés pour irriguer les cultures en lignes serrées, ces tuyaux souples en caoutchouc laissent suinter l’eau par leurs pores sur toute leur longueur. Faciles à installer, les tuyaux micro-poreux ou suintant se branchent directement sur l’arrivée d’eau. Pensez à les nettoyer régulièrement car ils se bouchent facilement.
- Utilisation : cultures en lignes serrées, plates-bandes…
- Débit : environ 9 litres /m /h
- Pression nécessaire : à partir de 0,5 bar
Longueur maximal de tuyau : 30 m
- Installation : à poser sur le sol ou à enterrer
- Prix : de 10 à 20 € le tuyau de 15 m (environ 45 € le tuyau de 50 m)

Schema tuyaux à goutteurs Gardena

Les tuyaux à goutteurs intégrés (ou goutteurs en ligne) :

Il s’agit de gros tuyaux en PVC d’environ 13 mm de diamètre dans lesquels sont déjà intégrés des goutteurs installés à intervalles réguliers (30, 40 ou 50 cm selon les modèles).
- Utilisation : cultures en lignes espacées, haies, massifs…
- Débit : environ 4 litres / h
- Pression nécessaire : 1,5 bar
- Longueur maximal de tuyau : 100 m
- Installation : à poser sur le sol
- Prix : de 15 à 30 € le tuyau de 15 m

tuyau goutteurs intégrés Gardena dans catalogue

Recouvrez vos tuyaux sous une couche de paillage... En plus d’être plus esthétique, cela permet de limiter l’évaporation de l’eau.

L’arrosage enterré (ou intégré)

A mettre en place dans l’idéal lors de la création du jardin ou lors de travaux réalisés autour de la maison, l’arrosage enterré demande une mise en œuvre et des investissements importants… Ce n’est pas pour autant qu’il faut ne pas l’envisager, même dans un petit jardin ! Plus discret et esthétique qu’un système de goutte-à-goutte de surface, il se compose d’un réseau souterrain de conduites auxquelles sont reliés divers arroseurs escamotables qui sortent du sol uniquement au moment de l’arrosage.

La mise en oeuvre :

Avant de vous lancer dans un tel projet, nous vous recommandons de faire réaliser un devis ou une étude technique sur plan par un professionnel. Certaines grandes marques d’arrosage proposent d’ailleurs un service d’étude personnalisé. Si vous souhaitez réaliser l’installation vous-même, il vous faudra établir un plan précis du jardin, évaluer la capacité de votre réseau d’eau et établir une liste très précise des accessoires et matériaux à acheter… Pour la mise en œuvre, comptez au moins deux jours pour faire les tranchés et un jour pour les branchements.

Le matériel indispensable :

- Des canalisations (tuyaux de polyéthylène) équipées de purges au point le plus bas de chaque branche du réseau.
- Des électrovannes pour réguler le débit à l’entrée de chaque ramification.
- Un programmateur et un pluviomètre électronique pour mettre en route l’arrosage aux heures de votre choix et l’ajuster en fonction de la météo.
- Des arroseurs escamotables.

Les différents types d’arroseurs escamotables :

Les tuyères : Idéales pour les petites pelouses et massifs fleuris, elles produisent une pluie fine sous forme de jet uniforme et sur un rayon de 1 à 5 m de diamètre.

Les turbines :Généralement utilisées pour l’arrosage des pelouses, elles projettent un jet puissant qui tourne en cercle ou en portions de cercle sur 5 à 15 m.

Les turbines à jets multiples : Elles sont composées de plusieurs jets qui tournent pour assurer un arrosage homogène et doux sur une portée de 2 à 8 m.

Les arroseurs oscillants : Tout comme les modèles mobiles, ils sont composés d’une rampe oscillante dotée de buses qui permettent de disperser l’eau en éventail et en hauteur sur des surfaces carrées ou rectangulaires de 12 à 140 m².

 

programmateur d'arrosage WT 1030

Les accessoires

Les programmateurs

Les programmateurs permettent de faire fonctionner de manière autonome vos systèmes d’arrosage. Vous aurez le choix entre des modèles à raccorder à l’arrivée d’eau (appelés "nez de robinet") ou déportés (pilotage à distance).

Les programmateurs électroniques :

Fonctionnant à l’aide de piles, ils permettent de sélectionner la durée de l’arrosage, et parfois l’heure de démarrage et la fréquence. Généralement, ils sont dotés de programmes préétablis qui facilitent leur utilisation. Depuis peu, on trouve également des modèles fonctionnant à l’énergie solaire, même avec un faible ensoleillement.

Les programmateurs multi-voies :

Généralement raccordés au secteur, ces appareils offrent la possibilité de connecter plusieurs circuits d’arrosage (de 2 à 15 voies), avec des fréquences et des durées de fonctionnement différentes, sur une même arrivée d’eau.

sonde d'humidité

Les sondes et pluviomètres électroniques

Ces deux outils de mesures permettent d’indiquer au programmateur auquel ils sont reliés quand stopper ou réduire le temps d’arrosage, notamment en cas de pluie… Vous évitant ainsi de consommer inutilement de l’eau pendant votre absence.

Le pluviomètre

Il mesure l’importance des précipitations.

La sonde d'humidité

Elle mesure le degré d’humidité et les différences de température du sol.

Les testeurs multi-fonctions

Certains appareils offrent la posibilité de tester plusieurs paramètres (humidité de la terre, degré d’acidité (pH), température du sol,luminosité ambiante...)

récupérateur d'eau de pluie graf 2en1 dans catalogue

Les récupérateurs d’eau de pluie

Couplés à une pompe et à un kit d’arrosage, les récupérateurs d’eau de de pluie permettent d’alimenter en eau votre jardin - même en votre absence - sans gaspiller de l’eau potable.
Placées sous une gouttière, ces cuves hors-sol permettent de stoker entre 150 et 2000 litres d’eau de pluie sans risque qu’elle ne croupisse et tout en la protégeant des intempéries, du soleil et des débris (feuille mortes…). Il en existe de toutes les formes et de tous les styles : bois, plastique, tonneau, en forme d’amphore ou imitant un mur de brique… Leur prix varie de 50 à 600 € selon la qualité et la matière.

Récupérateur d'eau LI-LO confort 1500L passage piéton, Garantia

Sachez également qu’il existe des cuves à enterrer (ou à placer en sous-sol) qui permettent de stoker jusqu’à 9 000 litres d’eau. Leur installation nécessite d’importants travaux et leur prix est relativement élevé (entre 1000 et 6 000 €). Mais il est possible de bénéficier d‘un crédit d’impôt de 25 % à condition de faire poser le matériel par un professionnel.

Bon à savoir

On estime qu’une toiture de 150 m² au sol permet, en théorie, de récupérer près de 100 m3 d’eau par an. Une économie non négligeable lorsque l’on sait que le prix moyen de l’eau distribuée en France est de 3,39 €/m3… Avec des variations pouvant aller de quelques euros à 6 €/m3 selon les régions et les communes !

Pompe pour collecteur d'eau de pluie 2000/1 Gardena 1498

Les pompes d’arrosage

Si vous souhaitez raccorder votre système d’arrosage automatique à une réserve d’eau ou à un puits, il vous faudra investir dans une pompe d’arrosage. Leur débit est en général de l’ordre de 3 à 6 m3/h avec une pression maximale de 4 à 6 bars.

Les pompes de surface :

Économiques et faciles à installer, les pompes de surface sont conçues pour être installer au-dessus d’un point d’eau, dans un local sec et aéré.

Les pompes immergées :

Plus silencieuses que les pompes de surface, les pompes immergées ne craignent pas le gel et peuvent être installées à l’extérieur. De plus, elles permettent de capter l’eau à des profondeurs importantes (jusqu’à 100 m).