Sponsorisé par COMPO

Les engrais sont un compléments aux amendements que l’on apporte pour nourrir le sol. L’engrais va offrir aux végétaux les éléments qui lui sont nécessaires et qui ont été épuisés par les plantations précédentes. Les plantes fertilisées seront plus résistantes, avec une meilleure croissance et des floraisons et fructifications plus généreuses. Mais quel engrais choisir pour quelle plante ?

Choisir son engrais pour son jardin et ses fleurs

Les différents engrais

Les engrais chimiques

Ces engrais dits minéraux sont constitués principalement de 3 éléments :

  • L’azote (N) : il favorise le développement des tiges et du feuillage, et donc participe au bon déroulement de la photosynthèse. Éviter toutefois les surdoses, qui provoquent des attaques de pucerons et déséquilibrent la croissance de la plante.
  • Le phosphore (P) : Il agit sur la formation du système racinaire et sur le développement des tiges, mais aussi sur la fécondation et donc sur la floraison et la fructification.
  • La potasse (K) : Son rôle est de renforcer les systèmes de défense des végétaux contre les maladies, les parasites, le gel, la sécheresse. Elle est également importante pour le développement de fleurs et des fruits et leur saveur.

Leur répartition est indiquée en pourcentage : 14-7-17 signifie que cet engrais contient 14% d’azote, 7% de phosphore et 17% de potasse. Les engrais universels, sont équilibrés et adaptés à tous les végétaux. Les engrais spécifiques sont adaptés à tel ou tel végétal. On les trouve sous différentes formes : liquides, en granulés à diffusion lente, en bâtonnets, … Ces engrais sont directement assimilables par les plantes, ils s’apparentent à un coup de fouet.

Les engrais verts

Les engrais verts sont des végétaux, que l’on plante afin de fournir au sol des matières organiques et de ne pas laisser le sol nu et qui piègent l’azote de l’air. Une fois à maturité, avant qu’elles ne montent en graines, elles sont fauchées et intégrées au sol une fois sèches. Le semis se réalise souvent en automne, pour un fauchage au printemps.

Les engrais organiques

Les engrais organiques sont pour la plupart des engrais à décomposition lente, qui apporteront aux plantes les éléments nutritifs qu’ils contiennent peu à peu. Ils sont issus de matières premières végétales (algues) ou bien de litières ou produits animaux (corne, sang, guano, …). On les utilise comme traitement de fond, leur apport se faisant généralement environ 2 mois avant les plantations ou semis, pour une disponibilité au printemps, lors du redémarrage de la végétation. Certains de ces engrais organiques sont à libération rapide, le guano et la poudre de sang notamment.

Comment choisir son engrais ?

Selon la période

En automne ou en hiver, il faudra privilégier les engrais organiques, qui mettront du temps à se décomposer mais qui sont complets et nourrissent également le sol. En cours de végétation, printemps et été, les engrais à libération plus rapide sont privilégiés.

La période de croissance est elle aussi importante pour savoir quel engrais utiliser.

  • À la plantation, un engrais riche en azote et phosphore permet à toutes les plantes de prendre un bon départ. En engrais organique, vous sélectionnerez la poudre de sang, qui stimulera rapidement la croissance, ou bien un bon compost ou du fumier bien décomposé. En engrais chimique, préférez ceux à libération lente. un engrais spécifique peut être apporté pour les végétaux très gourmands ou ayant des besoins particuliers.

L’engrais rosiers Algoflash à action prolongée est spécialement étudié pour les arbustes très gourmands que sont les rosiers. Il apporte pendant 3 mois une nourriture complète, composée d’azote, de phosphore, de potassium, et de fer. C’est au démarrage de la végétation que vous réaliserez un premier apport, le deuxième sera, quant à lui, effectué après la floraison pour aider vos rosiers à reconstituer leurs réserves. Un apport peut également être fait à la plantation.

  • Pour soutenir floraison et fructification, phosphore et potasse ont une grande importance.
  • En entretien, apportez un engrais équilibré

Selon les plantes

  • Les vivaces à fleurs, les rosiers, sont gourmands en phosphore, pour fleurir abondamment. Utilisez la farine d’arêtes de poissons, la poudre d’os ou encore le guano qui en sont riches, ou bien un engrais minéral pauvre en azote.

L’engrais pour fleurs et arbustes à fleurs Algoflash soutient croissance et floraison de tous les types de fleurs, annuelles ou vivaces, ou encore arbustes. Un apport en tout début de printemps va favoriser leur démarrage, un autre au cours de l’été participera à la beauté et à la générosité de la floraison. Les arbustes à fleurs profiteront d’un apport supplémentaire en début d’automne.

  • Le gazon, lui, a besoin d’azote tout le temps, comme toutes les plantes à feuillage, mais aussi de phosphore après son semis, afin de bien s’enraciner. Lorsqu’il est fraîchement tondu, le gazon est privé d’une certaine quantité de nutriments,qu’il va vous falloir renouveler.
  • Les plantes en pot ont des besoins particulièrement importants, car le volume restreint de terre dans lequel elles sont installées est rapidement dépourvu de tout élément nutritif. Un engrais qui leur est adapté doit être offert régulièrement. Les géraniums et autres fleurs de balcons nécessitent pour bien fleurir un engrais riche en phosphore et surtout en potassium. Les arbustes à fleurs en pot auront besoin d’un engrais un peu plus équilibré entre P et K.

Engrais bleu universel 5kg NOVATEC - Algofash

Les engrais universels conviennent à tous les types de végétaux : arbustes, vivaces, annuelles, plantes potagères, fruitiers.
L’engrais bleu universel Novatec Algoflash, engrais complet, est adapté à toutes les plantes du jardin, et particulièrement aux fruits et légumes : tomates, fruits rouges, pommes de terre. Il est à libération régulée, il va donc libérer l’azote qu’il contient selon les besoins de la plante. Vous l’utiliserez aussi bien avant les plantations qu’en entretien pendant la période de végétation.

À savoir : Les engrais minéraux chimiques nourrissent les plantes, par contre ils ne fournissent ni déchet ni matière organique et n’apportent donc rien au sol en lui-même, qui va s’appauvrir progressivement si aucun amendement ne lui est fourni.
De plus, tout excès est nuisible, les apports doivent être faits en fonction des besoins des végétaux, mieux vaut pas assez que trop ! Faites régulièrement tester votre sol afin de déterminer quel élément y manque et observez vos plantes, les effets des carences sont visibles assez rapidement.