L’achat d’une tronçonneuse ne se fait pas à la légère... Relativement coûteux, c’est un outil d’une grande technicité et très puissant… Mais qui peut vite s’avérer inefficace et dangereux lorsque le modèle utilisé n’est pas ou est mal adapté à son utilisateur et au type de travaux à réaliser (élagage, abatage, débitage…). Pour bien définir vos besoins et choisir en conséquence, suivez le guide !

Sommaire

- Les critères liés au jardinier et à l’utilisation : types de travaux, types de bois, confort d’utilisation (page 1)

- Les critères liés aux caractéristiques techniques des tronçonneuses (page 2)

- Les différents types de tronçonneuses (page 2)

- Huiles et carburant (page 3)

- Remplacement de la chaîne (page 3)

- L’entretien (page 3)

- Sécurité et protection (page 3)

- Garanties et SAV (page 3)

 

Critères liés au jardinier et à l’utilisation

Le choix entre tous les types de tronçonneuses dépendra du type de travaux que vous aurez besoin de réaliser, du diamètre et du type de bois à tronçonner, de la fréquence d’utilisation, du budget et bien entendu, du confort d’utilisation recherché.

Selon les types de travaux

Abattage

Optez pour un modèle puissant, de préférence une tronçonneuse thermique, avec un guide de chaîne au moins aussi long que le diamètre du tronc (si la section du tronc est trop importante, vous pourrez cependant couper en plusieurs fois). S’il s’agit de jeunes arbres avec des troncs fins et tendres, une tronçonneuse électrique pourra cependant suffire… Dans ce cas, vérifiez si vous possédez une prise électrique à proximité ou une rallonge suffisamment longue.

Ebranchage

Avant de débiter votre bois, il vous faudra l’ébrancher. Vous pouvez bien entendu utiliser la même tronçonneuse que pour l’abattage de l’arbre. Cependant, il est préférable d’utiliser un petit modèle compacte (électrique ou thermique) qui sera plus facile à manier et vous permettra de passer facilement entre les branches.

débitage du bois

Débitage

Choisissez un modèle d’une puissance comprise entre 1 500 W à 2 500 W (selon la densité du bois à débiter) avec une longueur du guide de la chaîne de 30 à 40 cm (selon le diamètre des bûches). Normalement, un modèle électrique sur secteur devrait suffire pour débiter du bois de chauffage à condition, là encore, de posséder une prise électrique à proximité.

Elagage

S’il est possible d’utiliser tous les types de tronçonneuses pour réaliser les travaux d’élagage, il est cependant vivement conseillé d’utiliser une tronçonneuse spécifique pour des raisons de sécurité, surtout si l’arbre est haut. Depuis le sol, utilisez une coupe branches télescopique (appelé perche-élagueuse quand le moteur est placé en bas) qui permet, selon les modèles, d’atteindre les branches jusqu’à 4 m de hauteur. Depuis une échelle, utilisez une tronçonneuse élagueuse ou une tronçonneuse compacte (thermique ou sur batterie pour ne pas être gêné par le fil). Depuis l’arbre, utilisez une tronçonneuse élagueuse qui est spécialement conçue pour être utilisée à une main ce qui laisse la seconde libre pour vous agripper aux branches.

élagage du bois

Selon le type de bois

Le diamètre et la nature du bois - c'est à dire sa dureté - sont également à prendre en compte lors de l'achat d'une tronçonneuse.

Diamètre du bois

Il détermine la longueur du guide de chaîne de la tronçonneuse, et donc de sa puissance. Pour information, la longueur du guide de chaîne doit être égale ou supérieure au diamètre du tronc. Les tronçonneuses sur batterie, les moins puissantes, ont une capacité de coupe de 25 cm maximum. Les tronçonneuses électriques (sur secteur) ou thermiques permettent de couper du bois d’un diamètre de 45 cm maximum. Au-delà, optez pour un modèle thermique professionnel.

Nature du bois

Les arbres feuillus d’une densité moyenne (châtaigner, merisier, fruitiers…) ou faible (bouleau, aulne, peuplier…) sont très faciles à tronçonner. Les feuillus au bois très dur (charme, hêtre, chêne, frêne…) ou les résineux (sapin, pin maritime…) opposent par contre une forte résistance à la chaîne, ce qui peut la freiner - ou même parfois la stopper - si la machine n’est pas assez puissante (et avec une grosse cylindrée pour les modèles thermiques).

Selon le confort d'utilisation

L’ergonomie d’une tronçonneuse est déterminante dans l’acte d’achat. Le corps de la machine doit être mince et bien-équilibré, même pour une utilisation occasionnelle…. Lorsque vous la tenez à deux mains, elle ne doit pas avoir tendance à basculer vers l’avant ou vers l’arrière. Vérifiez également qu’elle ne soit pas trop lourde car cela influe directement sur sa maniabilité et la fatigue engendrée. Soyez aussi attentif à la disposition des commandes et des poignées, la facilité de réglage (tendeur de chaîne sans outil…)… Et vérifiez si elle possède des poignées anti-vibration, surtout s’il s’agit d’un modèle thermique. Enfin, renseignez-vous sur la puissance sonore (en général autour de 100 dB), surtout si vous devez l’utiliser en ville. Sachez que les moteurs thermiques sont beaucoup plus bruyants que les modèles électriques.
NB:
chaque augmentation de 10 dB se traduit approximativement par un volume sonore ressenti deux fois plus important.

Pour savoir comment réaliser les différents travaux de coupe avec une tronçonneuse, consultez bientôt notre fiche conseils : Le tronçonnage du bois : abattage, débitage, ébranchage, élagage…

Sommaire

- Les critères liés au jardinier et à l’utilisation : types de travaux, types de bois, confort d’utilisation (page 1)

- Les critères liés aux caractéristiques techniques des tronçonneuses (page 2)

- Les différents types de tronçonneuses (page 2)

- Huiles et carburant (page 3)

- Remplacement de la chaîne (page 3)

- L’entretien (page 3)

- Sécurité et protection (page 3)

- Garanties et SAV (page 3)

 

schéma tronçonneuse

Critères liés aux caractéristiques techniques des tronçonneuses

Après avoir bien défini ses besoins, il convient de passer au crible et de comparer les caractéristiques techniques de chaque modèle avant de se décider… Type de motorisation, puissance du moteur, longueur du guide mais aussi accessoires et systèmes facilitant son utilisation sont autant de points à prendre en compte lors de l’achat…

Le moteur de la tronçonneuse

Une fois vos besoins déterminés, il va vous falloir choisir entre un modèle thermique ou électrique (sur secteur ou sur batteries), en sachant que plus la puissance est élevée, plus le poids, le bruit et les vibrations sont importantes. 

Tronçonneuse électrique ou thermique ?

- Utilisées aussi bien par les professionnels que par les particuliers pour les gros travaux de coupe, les tronçonneuses thermiques sont très puissantes, ce qui permet d’obtenir un très bon rendement. Elles sont par contre relativement bruyantes, polluantes et produisent de fortes vibrations.

- Recommandées pour une utilisation plus occasionnelle et sur du bois de diamètre moyen, les tronçonneuses électriques sont plus faciles à manier, plus silencieux, plus légers mais avec un rapport poids/puissance moins intéressant qu’avec les thermiques. Leur utilisation impose d’avoir à proximité une rallonge ou une prise de courant.

- Particulièrement maniables, légères et silencieuses, les tronçonneuses sans fil utilisent pour leur part une batterie au lithium (18 V) rechargeable sur secteur, ce qui offre une grande liberté de mouvement. Par contre, la puissance modérée du moteur (entre 600 et 1000 W) et l’autonomie réduite (15 à 25 minutes en moyenne) imposent des séances courtes et limitées à de petits travaux d’élagage ou de coupe de branches de faibles diamètres. Le temps de charge de la batterie est en moyenne de 6 à 8 h.

Puissance et cylindrée

Elle est fonction du type de travaux à réaliser, du diamètre, de la nature et de la densité du bois.
Pour les tronçonneuses électriques, on ne prendra en compte que la puissance, exprimée en Watt (W ou kW). Pour les thermiques, il faudra aussi vérifier la cylindrée du moteur (cm3 ou cc) : plus elle est importante, plus elle réduit la capacité du bois à freiner la chaîne. Ainsi, si vous devez couper un arbre feuillu d’une densité moyenne, il faudra avant tout être attentif à la puissance (W) du moteur alors que si vous avez besoin de tronçonner un petit arbre très résineux ou très dur, vous devrez aussi veiller à ce que la cylindrée (cc ou cm3); soit relativement élevée (cf. nature du bois). Les petites tronçonneuses font en général entre 30 cm3 et 35 cm3. Les modèles les plus puissants pour particuliers font entre 35 et 50 cm3. Et les machines professionnelles atteignent les 125 cm3. Notez cependant que plus la cylindrée est élevée, plus la machine est lourde…

Tronçonneuses thermiques : 2 temps ou 4 temps ?

Pour les tronçonneuses thermiques, vous aurez le choix entre des moteurs 2 temps ou 4 temps, chacun présentant ses avantages et inconvénients. Les moteurs 2 temps, les plus répandus, ont un poids et un encombrement réduit, sont faciles à démarrer et offrent un très bon rendement. Par contre, ils sont très bruyants. Ils utilisent un mélange d’huile et de carburant. Les moteurs 4 temps sont pour leurs parts plus lourds mais moins polluants et moins bruyants. Ils n’ont pas besoin d’un mélange d’huile et de carburant et fonctionnent au super sans plomb.

NB : Pour répondre aux nouvelles normes, les fabricants ont développé de nouveaux moteurs thermiques plus écologiques qui permettent de réduire significativement la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement.

Avantages et inconvénients des tronçonneuses électriques et thermiques

Types de motorisation Avantages Inconvénients
Tronçonneuse thermique Grande autonomie, très bon rendement, large gamme de puissances, bon rapport poids/puissance Bruit et pollution atmosphérique, consommation en carburant, démarrage manuel, entretien, poids
Tronçonneuse électrique maniabilité, peu de bruit, pas de pollution atmosphérique, consommation économique, démarrage instantané, entretien réduit, poids Rapport poids/puissance, présence de fil d’alimentation (limite le champ d’action et peut gêner les mouvements)
Tronçonneuse électrique sans fil (sur batterie) Absence de fil, légèreté, maniabilité, peu de bruit, pas de pollution atmosphérique, consommation économique, démarrage instantané, entretien réduit Diamètre de coupe limité, autonomie réduite, poids de la batterie, prix des batteries lors du remplacement

détail chaîne de tronçonneuse

La chaîne de la tronçonneuse

Une tronçonneuse se définit aussi par la taille de son guide de chaîne et par sa vitesse de rotation.

Longueur du guide de chaîne

La taille du guide de chaîne varie entre 11 cm et 120 cm selon les modèles et est proportionnelle à la puissance du moteur… Dans l’idéal, elle doit être égale ou supérieure au diamètre du tronc que l’on souhaite tronçonner. Attention cependant… Plus un guide sera long, plus la tronçonneuse sera lourde à porter de par le poids de son guide, de sa chaîne et surtout, de son moteur qui sera alors plus puissant. Pour une utilisation non professionnelle, une longueur comprise entre 35 et 50 cm suffit en général pour effectuer la majorité des travaux de coupe (abattage, débitage…).

La vitesse de la chaîne

Plus la vitesse de rotation de la chaîne est élevée (jusqu’à 22 m/s), plus elle garantit une coupe efficace, rapide et précise et donc, réduit les risques de déchirures de l’écorce.

Accessoires et systèmes facilitant

Pour rendre leur utilisation plus facile, les tronçonneuses sont équipées d'une foule d'accessoires et de systèmes à prendre à compte lors de l'achat. le choix dépendra de vos besoins et du confort d'utilisation recherché.

primer de démarrage de tronçonneuse

Les systèmes d’aide au démarrage (tronçonneuses thermiques)

Si pour les modèles électriques, il suffit en général d’actionner une manette ou un bouton pour mettre en marche le moteur, la mise en route des modèles thermiques est un peu plus complexe. Il faut en général actionner la commande du contacteur d’allumage, du starter lorsque la machine est froide, puis tirer la poignée de lancement, parfois plusieurs fois de suite, afin de faire démarrer le moteur... Heureusement, il existe différents systèmes permettant de faciliter le démarrage…
- Systèmes de réduction d’effort : certains modèles sont équipés d’un lanceur assisté par ressort et/ou d’une soupape de décompression permettant de démultiplier l’effort à fournir sur la corde pour démarrer.
- Pompe d’amorçage (ou primer d’amorçage) : c’est une pompe manuelle qui permet de faire monter l’essence dans le réservoir sans avoir à tirer plusieurs fois sur la corde du lanceur et ainsi éviter de noyer le moteur.
- Starter à retour automatique (ou semi-automatique) : le starter revient en position normal dès la première accélération.
- Commandes combinées : afin de réduire le nombre de manœuvres, certaines machines possèdent sur une même manette le contacteur et le starter.
- Poignée asymétrique : La poignée est plus longue d’un côté pour faciliter la prise en main.

système de frein tronçonneuse

Les systèmes de déclenchement du frein de la chaîne

Pour des raisons de sécurité, le frein de la chaîne d’une tronçonneuse doit pouvoir être activé à la fois manuellement, par le basculement du levier avant, et automatiquement, par inertie (la chaine est automatique stoppée dès qu’elle détecte un mouvement brusque). Certains modèles sont également équipés d’un système de frein supplémentaire qui se déclenche directement en relâchant la poignée arrière.

Les systèmes de tendeur de chaine

Afin d’utiliser efficacement et sans danger une tronçonneuse, il faut que la chaîne soit bien tendue. Préférez les modèles équipés d’un tendeur rapide de chaine (ou semi-automatique) qui permettent de tendre et de remplacer la chaîne sans utiliser d’outil, grâce à une molette de réglage.

Les systèmes de lubrification de la chaîne

Les petits modèles sont en général simplement dotés d’un système de lubrification manuel (à débit réglable ou non) qui par pression d’un bouton, permet d’injecter de l’huile dans les rainures du guide de chaîne. Les machines plus sophistiquées peuvent pour leurs parts être équipées d’une petite pompe qui projette automatiquement l’huile sur la chaîne lorsque le moteur tourne et se stoppe lorsque le moteur tourne au ralenti (chaîne arrêtée). Une option qui permet de ne pas gaspiller inutilement de l’huile…

Les systèmes de filtration

Afin de réduire l’usure du filtre et espacer son nettoyage, certaines machines sont équipées de système de filtration centrifuge qui propulse vers l’extérieur les particules les plus grosses.

poignée de tronçonneuse

Les poignées anti-vibrations

Préférez des modèles équipés de poignées isolées du moteur et dotées d’éléments caoutchoutés ou de ressorts qui absorbent les vibrations.

Gestion électronique de la carburation

Depuis peu, certains gros modèles thermiques intègrent un système de gestion électronique du moteur qui permet de contrôler le dosage précis de carburant dans toutes les situations (au démarrage, au ralenti, et à chaque régime moteur) en fonction des conditions externes (température, altitude, qualité du carburant)… Et qui retient en mémoire les réglages de la dernière utilisation.

Les petits plus

Chaque fabriquant propose des options supplémentaires qui augmentent le confort d’utilisation. On trouve par exemple des machines avec le niveau de carburant visible afin de contrôler facilement le niveau.

NB : la plupart des fabricants proposent sur leur site internet un calculateur de vibration qui détermine la valeur d’exposition aux vibrations en fonction du modèle et du temps passé à utiliser la machine.

Les différents types de tronçonneuses

Types de tronçonneuses Type de travaux conseillés Puissance du moteur Longueur du guide Poids (sans le guide) Prix Marques de tronçonneuses

Tronçonneuse électrique sur secteur
Abattage, ébranchage et débitage de bois de petits/moyens diamètres De 1400 à 2000 W De 25 cm à 45 cm De 3,5 à 5 kg De 80 € à 350 € Tronçonneuse électrique BOSCH AKE 40 S 1800W
Tronçonneuse électrique 1900W - CSE1935S - McCulloch

Tronçonneuse électrique sur batteries
Débitage, ébranchage et élagage de bois de très petits diamètres De 600 à 1000 W De 10 cm à 25 cm De 2,5 à 4 kg De 100 € à 700 € Tronçonneuse électrique sur batteries Bosch

Tronçonneuse thermique
Abattage, ébranchage, débitage de bois de gros diamètres De 1200 à 2500 W (de 30 à 50 cm3) De 35 cm à 45 cm De 4 à 5,5 kg De 100 € à 700 € Tronçonneuse thermique McCulloch
Tronçonneuse thermique Hitachi
Tronçonneuse élagueuse (thermique)
Tronçonneuse élagueuse (thermique)
Ebranchage et élagage depuis l’arbre ou une échelle (possibilité de débiter et d’ébrancher du bois de chauffage de diamètre moyen) De 1200 à 1700 W (de 30 à 35 cm3) De 30 cm à 35 cm De 3 à 4 kg De 200 € à 600 € Tronçonneuse élagueuse Alpina

Perche-élagueuse (thermique, électrique ou sur batteries)
Elagage depuis le sol De 600 à 1400 W De 20 cm à 30 cm De 4 à 6 kg De 100 € à 1 000 €  

Sommaire

- Les critères liés au jardinier et à l’utilisation : types de travaux, types de bois, confort d’utilisation (page 1)

- Les critères liés aux caractéristiques techniques des tronçonneuses (page 2)

- Les différents types de tronçonneuses (page 2)

- Huiles et carburant (page 3)

- Remplacement de la chaîne (page 3)

- L’entretien (page 3)

- Sécurité et protection (page 3)

- Garanties et SAV (page 3)

 

chaîne de tronçonneuse

Entretien

Remplacement de la chaîne

Lors de l’achat d’une chaîne, il faut connaître la référence de sa machine et/ou les principales caractéristiques techniques de la chaîne et de son guide. Les deux fabricants de chaîne les plus connues sont Oregon et Carlton.

La longueur de la chaîne

Pour la connaître, comptez le nombre de maillons entraineurs montés sur la tronçonneuse.

Le pas

Connaître le pas permet de déterminer le type de chaîne à monter sur votre tronçonneuse et quel type de lime utiliser lors de l’affutage. Il correspond à la distance entre 3 rivets divisée par deux. Il est en général de ¼ pouce (6,35 mm) sur les petites tronçonneuses, principalement électriques. Les tronçonneuses de taille moyenne (électriques ou thermiques) utilisent une chaîne avec un pas de 325 pouces (8,25 mm) ou de 3/8 pouces (9,52 mm). Les tronçonneuses professionnelles de plus de 80 cm3 peuvent être équipées de chaîne avec un pas de 0,404 pouces (10,26 mm). Il est normalement indiqué sur les dents de la chaîne.

Le profil des maillons

Selon les modèles, vous aurez parfois la possibilité de choisir le type de 'profil de gouge' (maillon qui sert à couper) en fonction du type de coupe que vous souhaitez effectuer. Réservés aux tronçonneuses les plus puissantes, les profils de gouge carrée (ou chisel) sont surtout destinés aux bois durs. Les profils de gouge semi-chisel permettront de couper aussi bien du bois dur que du bois tendre. Et les profils de gouge ronde (ou chipper) conviennent bien aux bois très tendres (résineux et feuillus de type bouleau).

Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseils : Bien utiliser et entretenir sa tronçonneuse

Huiles et carburant

Il vous faudra acheter de l'huile spécifique pour graisser la chaîne et, pour les modèles thermiques, un mélange d'huile et de carburant spécifique.

L’huile de chaîne

Quelle que soit la tronçonneuse, il est indispensable d’utiliser de l’huile spécifique pour lubrifier la chaîne. Sachez qu’il existe aujourd’hui des huiles végétales certifiées « bio », sans danger pour l’environnement et biodégradables.

Les mélanges huile/carburant

Les tronçonneuses thermiques 2 temps utilisent un mélange de carburant et d’huile. S’il est possible d’acheter des mélanges déjà prêts à l’emploi, vous pouvez également le réaliser vous-même. Il vous faudra alors utiliser du super SP95 et de l’huile spécifique pour moteur 2 temps. Le pourcentage d’huile à mettre dans le carburant est différent selon les machines. Pour le connaître, reportez-vous à la notice du fabricant. Pour exemple, si le constructeur demande un mélange à 2 %, il faudra ajouter 100 ml d'huile à l’essence pour remplir un réservoir de 5 L (5000 ml) : 5 000 ml x 0,02 = 100 ml.
NB : Attention, un mélange mal dosé peut abimer, voire engendrer des pannes non réversibles... Un manque d’huile peut entrainer une usure importante et chauffer le moteur au point de le serrer. Un excès provoquera de la fumée et un encrassement du moteur qui peut entrainer une perte de régime.

L’entretien courant

Nettoyage de la chaîne, vérification des niveaux d’huile et de carburant, affûtage de la chaîne, nettoyage du filtre à air, contrôle des bougies… sont essentiels pour garantir une longue vie à votre machine.
NB : Avant toute intervention sur la machine, retirer la bougie du moteur (ou le fil de bougie) pour les tronçonneuses thermiques et débranchez le câble d’alimentation pour les tronçonneuses électriques.

Sécurité et protection

Quelques rappels de sécurité…

tronçonnage

- Avant d’utiliser une tronçonneuse, installez-vous dans un endroit dégagé, à au moins 15 mètres de distance de toutes personnes non équipés de protections et loin de toutes sources inflammables.
- préférez une position stable, sur les deux pieds, et éviter les travaux en équilibre.
- N’enlevez les caches de protection qu’une fois près à démarrer la tronçonneuse.
- Poser la tronçonneuse sur le sol pour démarrer (ou bloquez le moteur fermement entre vos jambes si vous en pouvez poser la machine au sol).
- Ne jamais démarrer si la chaîne est engagée dans une coupe.
- Tenez toujours la tronçonneuse à deux mains. La main avant doit toujours rester derrière l'arceau protecteur.
- Pour scier des bûches, utilisez un chevalet bien stable.

- Ne jamais attaquer le bois avec l’extrémité du guide de chaîne.

NB : Si vous habitez en ville, veillez à respecter la réglementation sur le bruit, surtout s’il s’agit d’une tronçonneuse thermique, particulièrement bruyante. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître les horaires l’utilisation de ce type d’outils.L’utilisation d’une tronçonneuse est très dangereuse et ne pardonne pas la moindre erreur… Les risques de coupures et d’accidents sont élevés ! Respectez bien les consignes d’utilisation et équipez-vous de vêtements de protections répondant aux normes en vigueur.

casque anti-bruit

Les équipements de protection 

Plus que pour n’importe quel outil de jardinage à moteur, l’utilisation d’une tronçonneuse impose de s’équiper de vêtements de protection adéquats. Casque anti-bruit, lunettes et masque (visière grillagée) vous protègeront des projections de particules de bois, de copeaux et d’échardes. Pour vous prémunir des risques de coupures, optez pour un pantalon ou des jambières et de gants anti-coupures dont les fibres croisés bloquent, en cas de contact, la rotation de la chaîne. Pensez également à mettre des chaussures de sécurité avec des bouts de pieds renforcés pour éviter les écrasements et des semelles sculptées pour éviter de glisser dans la boue. Pensez également à mettre une protection auditive (casque anti-bruit ou bouchons d’oreilles).

Garanties et SAV

La plupart des fabricants (Mc Culloch, Hitachi, Bosch,…) proposent une garantie de 2 ans pièces et main d’œuvre, dans les conditions normales d’utilisation. Pour en bénéficier, adressez-vous à votre revendeur ou dans un centre agréé par la marque, en vous munissant de votre preuve d'achat (facture) et de l’ensemble des accessoires.