Proposé par la SNHF
Dans le domaine de l'éco-jardinage, il est recommandé de ne pas avoir recours aux produits chimiques pour débarrasser ses plantes des pucerons, charançons, araignées rouges, courtilière, limaces... Certes, les prédateurs naturels de ces nuisibles existent, mais comment s'assurer de leur présence dans le jardin? Facile! Offrez-leur un abri qui leur convient! La SNHF vous explique comment construire ces abris pour attirer et garder au jardin ces précieux alliés face aux insectes nuisibles et autres ravageurs, ennemis du jardinier.

Profitez de la période hivernale, lorsque les travaux sont réduits au jardin, pour concevoir vous-même, très facilement et à partir uniquement de matériaux de récupération, un (ou des) hôtel(s) à insectes que vous placerez dans des endroits abrités des grosses intempéries.



En créant ainsi un environnement favorisant l'équilibre entre un nombre varié d'espèces végétales et un nombre varié d'espèces animales, vous encouragerez la biodiversité dans votre jardin.

Hôtel à insectes.
Réalisation : SNHF
Abri pour abeilles et guêpes solitaires.
Réalisation : Société d’Horticulture de Touraine
Abri pour perce-oreilles.
Réalisation : Société d’Horticulture de Touraine

Ces espèces animales amies nous aident à lutter contre les organismes nuisibles. Il peut s'agir d'oiseaux, de reptiles, de batraciens, de mammifères, d'insectes, qui se nourrissent ou qui parasitent les ennemis de nos cultures. Il faut donc chercher à les attirer car ils nous apportent une aide précieuse. Les principales espèces utiles sont les suivantes : l’araignée, la belette, le carabe doré, la coccinelle, la chauve-souris, la couleuvre, le crapaud, la chrysope, la guêpe parasite, la grenouille, le hérisson, le lézard, la musaraigne, l’oiseau, le rapace, la punaise, la syrphe.

Abri pour coccinelles.
Réalisation : Société d’Horticulture de Touraine
Hôtel à insectes.
Réalisation : L Bienvenu à Corps Nus
Abri pour chrysopes.
Réalisation : Société d’Horticulture de Touraine


Les étapes pour la construction d'un grand hôtel à insectes

1- Commencez par repérer les matériaux naturels dont vous pouvez disposer pour constituer les refuges des insectes : rondins de bois, briques, paille, tiges de bambou. Choisissez des matériaux locaux qui offrent des trous plus ou moins gros pour correspondre aux différentes préférences des insectes.

2- Fabriquez l'ossature en bois, en la renforçant suffisamment pour porter un poids important. Ménagez la taille de vos espaces en fonction du volume de matériaux dont vous disposez. Placez les matériaux les plus lourds plutôt en bas.

3- Prévoyez une couverture imperméable de la structure (toit en ardoises par exemple).

4- Installez l'ossature à son emplacement définitif avant de la remplir (à cause du poids si l'hôtel est de grande taille).

5- Coupez vos matériaux selon la longueur désirée et remplissez chaque espace.



Durant l’hiver, vous pouvez également aménager toutes sortes d'abris pour les auxiliaires afin de les garder dans votre jardin : fagots de bois, tas de pierres ou rochers, hautes herbes… ces abris que l’on confectionne soi-même sont aussi jolis qu’utiles !


La structure d’un hôtel à insectes

En savoir plus sur les nichoirs et abris à insectes : Nichoirs en insectes, quelle efficacité, par Vincent Albouy



Hébergez ces hôtes utiles et peu exigeants qui sauront vous remercier dès le printemps !