Mon calendrier de jardinage

Au jardin gourmand

Potager

Repiquez des œilletons de cardon et d'artichaut. Ils sont très fragiles au dessèchement ; aussi mieux vaut ne pas les faire attendre et les planter sans tarder.

Supprimez les stolons des fraisiers, les hampes florales de la rhubarbe.

Parfumez le contenu des bouteilles d'huile d'olive en y incorporant du basilic.

Semez des navets et radis noirs, des mâches, des salades de printemps (2ème quinzaine), du chou de printemps, des épinards.

Plantez les choux de printemps et les salades rustiques.

Effeuillez les tomates pour favoriser une bonne maturité des fruits

Bouturez les racines du Crambe maritime ou chou-marin.

Semez en place les fèves et les petits pois ainsi que le panais et les oignons blancs.

Semez directement en place les fèves, les petits pois à grains lisses et mangetout, betteraves, le panais, les choux, les rutabagas, le navet 'Boule d'Or', des oignons de couleur…

Blanchissez les chicorées frisées

Plantez des poireaux et des choux d'hiver

Nettoyez les carrés de culture en supprimant toutes traces de végétation fanée ou de légumes impropres à la consommation. Vous éviterez ainsi la propagation des maladies.

Achetez des tubercules (de la "semence") de pomme de terre primeur afin de les faire germer (à l'abri, disposés dans les alvéoles de boites à œufs) avant plantation.

Récoltez souvent les jeunes courgettes pour apprécier pleinement leur goût

Sous châssis chauffé, débutez les semis de carottes, navets, radis et laitues primeurs.

Terminez les plantations de fraisiers remontants ou non-remontants

Apportez de l'engrais azoté à vos épinards.

Récoltez l'ail, l'oignon, les poivrons, les aubergines, les courgettes, les concombres et cornichons, les artichauts, les melons précoces, les betteraves, les premiers maïs doux, les haricots verts, les petits pois, les tomates et pommes de terre.

Plantez l'ail, l'oignon et l'échalote, en planches en sol drainé ou sur billons c'est-à-dire des planches surélevées ou bombées.

Buttez les cardons, poireaux, fenouils de Provence et céleris raves et branches afin de les blanchir, les choux de Bruxelles afin de les maintenir droits.

Plantez les pommes de terre tardives, les choux, les diverses salades, céleris, poireaux, artichauts...

Si besoin est et après analyse de terre, apportez de la chaux pour corriger le pH du sol. Employez pour cela des Scories Potassiques ou de la Chaux Vitale de Neudorff Bio.

Si besoin chaulez la terre du potager

Plantez les tomates, les céleris, les piments, poivrons, melons, aubergines, courgettes et potirons...

Préparez sur le papier la rotation des cultures afin de ne pas cultiver deux ans de suite une même plante au même endroit.

Buttez pois et fèves.

Rentrez les cucurbitacées décoratives (coloquintes) et toutes celles destinées à la cuisine et qui se conserveront ainsi longtemps : potirons, courges de Siam...

Effectuez les derniers semis à chaud ou sous cloche de cucurbitacées et de fraises des bois.

Semez en place les petits pois primeurs, les fèves et le cerfeuil tubéreux.

Supprimez les germes apparaissant sur les semences de pommes de terre.

Épandez au potager, sur sol non gelé et selon ses besoins (n'hésitez pas à faire une analyse de terre) en fumure de fond : de la chaux, du sable grossier (pour les sols lourds), des cendres de bois, des scories potassiques ou du superphosphate... qui sont des engrais à action retardée.

Puis procédez au labour à grosses mottes.

Semez directement en place les épinards, salades et mesclun, carottes et navets, betteraves, les haricots nains ou à rames, poireau et poirée, tétragone, maïs, les cardons (en poquets), les potirons, concombres et cornichons, les courgettes.

Binez régulièrement le sol entre les cultures

Protégez du froid par buttage les souches de cardon et d'artichaut, buttez également les choux de Bruxelles pour éviter qu'ils ne se couchent sous leur poids.

Repiquez les tomates déjà semées ou semez-les en caissette à entreposer au chaud.

Ne jetez pas les ébourgeonnages de tomates mais placez-les dans le cœur de vos choux. Ils repousseront les attaques de mouches blanches.

Semez directement en place les légumes-racines comme les radis, betteraves, le chou rave, le panais, le navet, les carottes, le cerfeuil tubéreux mais aussi les poirées, choux divers, salades, oignons, pois à grains ridés, épinards, maïs...

Traitez contre le mildiou de la pomme de terre (Bouillie bordelaise), le criocère de l'asperge (Anti-insectes) , les mouches de la carotte et du chou, l'altise (Anti-insecte) sur les navets.

Arrosez régulièrement et en particulier les radis et salades.

Effeuillez les tomates pour faire mûrir les fruits.

Semez sous châssis (tunnel, voile de forçage) au chaud les carottes, oignons, poireaux, choux et choux fleurs, les navets, chicorée, épinards, betteraves et radis et salades.

Plantez des fraisiers dits "frigo" (ayant été spécialement préparés par un hiver artificiel en chambre froide). Ceux-ci pourront ainsi fructifier dès cette année. Plantez également les crosnes, les oignons jaunes ou rouges et les topinambours.

Semez à l'abri, à chaud les cucurbitacées (potirons, melons, courges...), le cardon, les tomates, le coqueret du Pérou, les poivrons et piments, le céleri à côtes.

Luttez contre les chenilles sur les choux en traitant avec du Bacillus thuringiensis.

Semez à chaud l'aubergine, la tomate, le piment et le poivron, le céleri-rave, la physalis et le concombre.

Supprimez les stolons des fraisiers ainsi que les vieilles feuilles.

Arrêtez les arrosages sur les melons, courges et potirons pour éviter qu'ils n'éclatent. Posez leurs fruits sur une tuile ou une planchette pour prévenir toute pourriture sur sol humide.

Plantez les griffes d'asperge après une préparation minutieuse du terrain. Buttez les asperges déjà installées (après avoir épandu de l'engrais type 4-12-20) ainsi que les fèves afin de les empêcher de se coucher.

Mettez en place les plants de fraisiers fournis en godet. Au besoin, supprimez les premières fleurs sur les jeunes fraisier récemment plantés.

Semez de l'engrais vert (moutarde, phacélie, trèfle incarnat) afin de garnir avec profit les surfaces libres.

Récoltez et entreposez hors gel les légumes racines dits "de garde" (pommes de terre, carottes, betteraves, céleris raves...)

Semez en pleine terre, dans un sol sain, les poireaux, salades et chicorées, radis roses...

Repiquez les choux, salades (frisées, scaroles, laitues) et poireaux.

Verger

Appliquez un traitement préventif contre la tavelure ( fongicide fruit-légumes-fleurs) sur pommiers et poiriers.

Cueillez tous les fruits avant qu'ils ne tombent à terre. Rentrez-les à l'abri pour les faire mûrir. Ôtez des arbres les fruits momifiés. Ce sont des premiers vecteurs de maladies en puissance.

Plantez les fruitiers et petits fruits proposés à racines nues. Si leurs racines sont sèches, pralinez-les en les trempant dans une bouillie de terre. Si vous habitez la campagne, ajoutez au mélange terre + eau de la bouse de vache.

Traitez les vignes contre l'oïdium et le mildiou (Bouillie bordelaise).

Traitez les arbres à noyau avec de la bouillie bordelaise (respectez les dosages) dès la chute des feuilles afin de limiter les foyers d'infection.

Taillez les cassissiers, les ronces fruitières et les vignes. Commencez la taille des arbres fruitiers à pépins (pommiers et poiriers). Taillez puis palissez les framboisiers remontants.

Finissez la taille des pommiers et poiriers, des pêchers et de la vigne

Taillez "en vert" les pêchers et cerisiers, les abricotiers.

Taillez les pousses secondaires des groseilliers à grappes au-dessus du premier bourgeon.

Taillez les pommiers et poiriers, la vigne et les arbres à noyau excepté les pruniers.

Détruisez les grosses souches d'arbres fruitiers abattus au chlorate de soude : elles seront plus faciles à éliminer en automne.

Terminez les plantations des fruitiers et des petits fruits (groseilliers, cassissiers, framboisiers…)

Fixez les jeunes rameaux des essences fruitières palissées ou grimpantes.

Rabattez ou taillez les noisetiers et récupérez leurs branches qui serviront de tuteur

Effeuillez la vigne pour faire mûrir les fruits.

Épandez un engrais riche en potasse au pied des petits fruits et arbres fruitiers.

Greffez les pruniers, amandiers, néfliers, noyers, pommiers et poiriers

Ensachez les fruits pour les protéger de la gourmandise des insectes et des oiseaux en commençant par les poires hâtives.

Traitez préventivement à la bouillie bordelaise ou par pulvérisation de soufre, de décoction ou de purin contre les maladies courantes au verger : la cloque du pêcher, l'entomosporose du cognassier, la moniliose du cerisier, la tavelure, l'anthonome (glue) et la cécidomye des poiriers et pommiers...

Fixez des colliers englués sur les troncs pour arrêter les insectes nuisibles

Brossez les arbres pour enlever la mousse, les lichens. Éventuellement, badigeonnez leurs tronc de "barbotine" à base de chaux pour les assainir. Sur la vigne et les fruits à pépins, traitez les formes hivernantes d'insectes avec un produit à base de paraffine. Appliquez de la bouillie bordelaise sur les arbres à noyau pour conjurer tavelure et moniliose.

Traitez la vigne contre le mildiou, tous les 15 jours.

Arrosez copieusement les jeunes arbres fruitiers pour assurer leur reprise.

Finissez la taille des vignes

Palissez les vignes, framboisiers, les ronces, les actinidias, les fruitiers palissés en cordons, espaliers ou contre-espaliers.

Nourrissez le sol au pied des fruitiers avec moult fumier décomposé ou déshydraté du commerce ou encore du compost maison. Apportez également un engrais complet.

Combattez l'oïdium, la tavelure, la moniliose et le mildiou, également les pucerons.

Greffez en écusson les abricotiers, cerisiers, pruniers, pêchers, pommiers et poiriers

Protégez les floraisons des gelées printanières. Pulvérisez de l'eau à titre préventif - sous la glace, l'air est à plus de 0°- ou recouvrez-les d'un voile.

Posez sur les troncs des bandes de glu afin d'empêcher les fourmis de monter aux arbres à la recherche de miellat (déjections) de pucerons.

Installez les épouvantails.

Bouturez les actinidias et figuiers, les groseilliers. Employer pour cela des hormones de bouturage

Greffez en couronne les pommiers, poiriers, figuiers, pruniers. Greffez à l'anglaise les abricotiers, cerisiers et la vigne.

Bouturez les petits fruits (cassissiers, groseilliers (démo en vidéo), framboisiers)

Plantez les arbres fruitiers et les petits fruits proposés à racines nues ou en motte, hors périodes de gel.

Traitez les pêchers contre la cochenille, les pommiers et poiriers contre la tavelure, la vigne contre l'oïdium, les pommiers contre les pucerons lanigères

Effeuillez la vigne afin de dégager et de faire mûrir les grappes plus rapidement. Ciselez les grappes de raisin (supprimez les grains chétifs). Ensachez les plus belles grappes pour les mettre hors de portée des guêpes et autres insectes nuisibles.

Traitez à la bouillie bordelaise les pêchers et pruniers contre la cloque et la moniliose.

Préparez à l'avance les trous pour vos futures plantations ainsi que les structures pour les palisser (sauf en terre argileuse car vous planteriez dans une baignoire).

Suspendez des pièges à phéromones pour contrôler les attaques de parasites.

Effectuez un traitement d'hiver par pulvérisation sur la ramure des arbres afin de tuer les larves des insectes nuisibles. Brossez les troncs à la brosse à chiendent pour éliminer mousses et lichens. Curez les chancres puis badigeonnez avec du mastic à cicatriser.

Installez des pièges à guêpe afin de protéger les fruits de leur gourmandise (surtout les poires)

Rabattez toutes les tiges de framboisiers (démo en vidéo) , mûres grimpantes et loganberry ayant porté des fruits.

Traitez les pucerons sur pommiers, cognassiers, cerisiers avec de l'eau savonneuse ou un anti-insectes. De même, combattez la cheimatobie et la cécidomyie.

Plantez en terre acide ou de bruyère les myrtilles et canneberges.

Épandez et incorporez en surface de l'engrais complet.

Désinfectez les fruitiers à l'eau de Javel

Herbes aromatiques

Plantez des bulbes de safran (Crocus sativus)

Semez en caissette et à l'abri du froid la coriandre, la rue et le basilic.

Semez à l'abri les basilics, le périlla, les origans, la sarriette, la monarde...

Divisez sarriette et origans et faites-en de jolies bordures.

Rempotez les condimentaires et aromatiques sensibles comme la citronnelle (Cymbopogon), les géraniums odorants, les basilics.

Divisez les touffes de ciboulette et de plantes condimentaires vivaces en général (mélisse, marjolaine, menthes, origan, oseille, estragon, thym..).

Commencez les semis de cerfeuil et, sous protection le cresson alénois.

Semez dehors, en pleine terre en un lieu abrité... la ciboulette et la civette, le cerfeuil, l'aneth, la mélisse, le persil, la sarriette, la camomille, la bourrache, le fenouil commun et l'oseille, l'hysope, la coriandre, la marjolaine annuelle...

Plantez les menthes, la ciboulette, la pimprenelle, le thym, l'oseille, la sauge, et l'estragon.

Récoltez les herbes aromatiques afin de les faire sécher, congeler ou macérer dans de l'huile.

Marcottez le thym

Semez en pleine terre le cerfeuil musqué, l'aspérule odorante, l'arnica, le houblon, la saponaire.

Rempotez les basilics, le Stepa et l'estragon pour les maintenir à l'abri et profiter de récoltes tardives. Faites de même avec le persil, la ciboulette, ou encore le cerfeuil.

Plantez les condimentaires rustiques.

Effectuez un dernier semis de plantes à croissance rapide telles que persil, roquette, coriandre, aneth, moutarde et cresson.

Semez à l'extérieur, en pleine terre ou en pépinière l'angélique, la camomille, l'artémise et le fenouil.

Semez en place le cerfeuil musqué (Myrrhis odorata) et l'aspérule odorante.

Bouturez les origans, le romarin, les thyms, l'estragon.

Divisez les menthes, tanaisies, origans, ciboulettes et civettes, mélisses, aches des montagnes et oseilles.

Posez une cloche sur le persil pour en disposer une bonne partie de l'hiver.

Plantez un carré d'aromatiques : suivez notre modèle. Vous y trouverez tous les conseils pour la plantation et l'entretien, ainsi qu'une sélection de plantes aromatiques.

Semez à l'abri le cresson alénois et la roquette.

Semez le persil, l'angélique, la coriandre, la ciboulette, l'aneth, l'ache, le chervis, la bourrache, le basilic et la sarriette d'hiver.

Protégez les plantes fragiles comme l'estragon, la verveine citronnelle, le Stepa (plante à sucre) et certains thyms.

Récoltez et faites sécher la mélisse, la sarriette, l'hysope, l'estragon, les thyms, la lavande.

Bouturez les plantes condimentaires peu rustiques : sauge, estragon, verveine-citronnelle, romarin, laurier-sauce, artémise, santoline, thym, lavande, géranium à feuillage odorant et rue fétide (Ruta graveolens), hysope...

Au jardin d’ornement

Fleurs saisonnières

Épandez un peu d'engrais-fleurs pauvre en azote afin de doper les fleurs bisannuelles.

Semez à chaud les grimpantes frileuses : cobée, capucine des Canaries, Eccremocarpus

Plantez les annuelles les plus rustiques comme les mufliers, les ibéris, les némésias, les sauges Horminum...

Plantez des grimpantes annuelles : ipomées et cobées, Mina lobata et Dolique lablab.

Semez les fleurs annuelles peu rustiques en terrine, à chaud : sauge, pétunia, impatience, rudbeckia, tabac d'ornement, œillet des fleuriste, héliotrope, roses d'Inde...

Plantez les pois de senteur au pied d'un support adéquat

Semez directement en place certaines plantes annuelles rustiques telles que cosmos, soucis, centaurées et bleuets, nigelles, pavot de Californie.

Semez en place des annuelles qui fleuriront tôt au printemps suivant : pavot de Californie, nigelle, pied d'alouette, nielle des blés, bleuet, pois de senteur...

Débutez les semis de fleurs annuelles grimpantes ainsi que les cobées et les vivaces.

Rentrez à l'abri les potées de chrysanthème cascade afin de prélever des boutures tôt en saison.

Semez à chaud des plantes annuelles non rustiques et à croissance lente telles que pélargoniums, bégonias tubéreux, cannas, héliotropes, œillets annuels à grosses fleurs...

Mettez en place, hors périodes de gel, les plantes bisannuelles : pensées, myosotis, giroflées, pâquerettes, pavots d'Islande, mais aussi digitales, oeillets de poète, Rehmanias... dans les massifs saisonniers.

Griffez la terre au pied des pensées et primevères, en place depuis l'automne, afin de la rendre plus perméable aux pluies.

Bouturez les chrysanthèmes pour potées fleuries ainsi que les fuchsias

Bouturez les plantes semi-rustiques à hiverner hors gel (pélargoniums, abutilons, verveines, penstemons…, solanums, dentelaire du Cap, fuchsias, lantanas...)

Préparez les massifs : bêchez en incorporant de la matière organique et un engrais de fond puis nivelez à la griffe ou au râteau

Semez directement en place des annuelles rustiques et semi-rustiques: Zinnia, Ammi majus, Anchusa, argémone, Cladanthus, coréopsis, immortelles, Kochia, lin rouge, némophile, Nicandra, Perilla, Ursinia, maïs d'ornement, oeillets d'Inde et Tagetes, belle de jour et belle de nuit

Pincez les jeunes giroflées avant leur repiquage et écourtez leurs racines afin d'empêcher la formation d'un pivot. Repiquez les variétés fournies en jeunes plants.

Semez directement en place des pois de senteur.

Effectuez des semis directs en place des fleurs annuelles très rustiques telles que nielle des blés, agrostème, lavatères, soucis, coquelicots, nigelles, pavot de Californie, pavot somnifère...

Mettez en place les semi-rustiques (fuchsias, surfinias, pélargoniums, Argyranthemum, Scaevola…) et les annuelles achetées en godets.

Bouturez ou divisez les potées hivernées hors-gel de chrysanthèmes d'automne destinés à orner les massifs.

Supprimez les bisannuelles essoufflées, préparez les massifs et plantez les plantes annuelles achetées en godet ou transplantées.

Plantez les saisonnières (plantes bisannuelles) proposées en godet : pensées, violas, primevères, myosotis, pâquerettes...

Arbres, arbustes et conifères

Taillez les arbustes à feuillage gris comme les santolines, Helichrysum, lavandes, artémises et armoises, cinéraires... toutes plantes sensibles au froid et à l'humidité.

Apportez aux plantes calcifuges (dites "de terre de bruyère" c.à.d. rhododendrons, azalées...) un produit reverdissant anti-chlorose si votre sol et / ou l'eau d'arrosage est calcaire

En fin de mois, taillez les inflorescences d'hortensia laissées sur les plantes afin de protéger les futurs bourgeons du froid hivernal.

Effectuez des boutures de racines afin de multiplier les clérodendrons, les yuccas, les sumacs, les ronces d'ornement.

N'arrosez plus les rhododendrons et azalées afin de les inciter à produire de nombreux boutons floraux pour l'année prochaine.

Plantez les essences persistantes dont les conifères en profitant d'une terre encore chaude.

Plantez tout particulièrement les essences ligneuses à feuillage caduc. C'est la meilleure période pour mettre en place les plantes livrées à racines nues.

Recépez vigoureusement les arbustes trop dégingandés : lauriers, aucuba, fusains, troènes, Lonicera nitida...

Taillez et bouturer les cistes

Effectuez des boutures de racines d'Aralia elata, de paulownia, de bignone, de ronces ou de sumac.

Dans le cas d'un hiver particulièrement sec, arrosez les plantes à feuillage persistant qui continuent à pousser et en particulier celles dites de terre de bruyère (rhododendrons, azalées, Pieris...).

Plantez, hors périodes de gel, les essences caduques livrées en motte, conteneur ou racines nues, les persistantes en motte ou conteneur.

Élaguez les grands arbres, au besoin.

Surveillez l' apparition d'attaques foudroyantes de chenilles processionnaire du pin. Au besoin traitez immédiatement à l'aide de Bacillus thuringiensis.

Bouturez les conifères et les plantes de terre de bruyère telles que bruyères, camelias, azalées, ainsi que les millepertuis, chèvrefeuilles, spirées à floraison de printemps, arbre à perruques, véroniques arbustives, éléagnus, buddleias, deutzias, berbéris, seringats, hydrangéas, weigelas… Employez des hormones de bouturage. Les plantes à feuillage gris bouturées ce mois–ci supporteront mieux l'humidité hivernale.

Veillez à l'arrosage des plantes de terre de bruyère si difficile à réhydrater : azalées, rhododendrons...

Bouturez les Oléarias, arbustes précieux en haies et jolis dans les massifs, les racines du Romneya coulteri.

Traitez contre l'anthracnose du saule

Lavez et brossez à la lessive Saint-Marc les troncs des arbres à bois décoratif tels que bouleaux, érables...

Rabattez les arbustes caducs à floraison estivale (Desmodium, Caryopteris, Buddleia, Hydrangea paniculata, Ceanothus,fuchsias semi-rustiques, spirées (Spirea bumalda et japonica), sureau...

Avant la plantation des plantes de terre de bruyère, proposées en grosses mottes ou en conteneurs, faites tremper patiemment leur motte dans l'eau jusqu'à disparition des bulles d'air.

Faites une taille de propreté sur les lavandes défleuries, les cistes, les véroniques arbustives (supprimez leurs fleurs fanées) et sur les bordures de buis.

Gare aux attaques d'araignées rouges sur les conifères (sapin "pain de sucre" en particulier) si le temps est sec.

Apportez un engrais de type 10-5-5 (riche en azote) au pied des bambous.

Multipliez par division des souches les arbustes drageonnant comme le Kerria, l' Aronia, l'Aesculus parviflora...

Nourrissez (engrais terre de bruyère) et arrosez abondamment les plantes de terre de bruyère défleuries (azalées, rhododendrons, camélias…) afin de favoriser l'apparition de beaux boutons floraux.

Taillez les arbustes à floraison de premier printemps juste après leur floraison (forsythia, groseillier à fleurs, cognassiers du Japon, genêt à balai, corête du Japon…).

Multipliez de nombreux arbustes par bouturage de bois sec (autrement dit "à bois dormant"). Pour ce faire, au pied d'un mur orienté plein nord, mélangez du sable à la terre du jardin puis enterrez les rameaux rassemblés en petits fagots. Ils s'enracineront pour le printemps. La démonstration en vidéo

Supprimez les fleurs fanées des lilas.

Surveillez l'apparition des araignées rouges sur les conifères qui, alors, jaunissent. Arrosez abondamment le feuillage à l'eau claire en prévention ou traitez avec un acaricide. Les conifères les plus sensibles sont le Picea albertiana 'Conica' et les sapins bleus.

Replantez votre arbre de Noël, ou trouvez un moyen de le recycler.

Plantez les bruyères en terre de bruyère. Erica carnea et E. x darleyensis tolèrent cependant un peu de calcaire.

Marcottez les azalées, cytises et magnolias.

Protégez les plantations contre les attaques de gibier (lièvres, chevreuils...) grâce à des répulsifs à base de zirame ou des protections de grillage.

C'est une période idéale pour planter les pivoines arbustives.

Épointez les tiges d'althéas.

Arrosez les hortensias avec un produit bleuissant, traitez-les éventuellement avec un anti-cochenilles.

Taillez les arbustes défleuris (seringats, kolkwitzia, cotoneasters, pyracanthas et romarins).

Supprimez les fleurs fanées de camélias et rhododendrons hâtifs. Épandez un paillis riche mais acide à leur pied.

Déplacez les arbres et arbustes en conservant une belle motte (hors périodes de gel).

Traitez les camellias et rhododendrons contre les cochenilles (si on en repère uniquement).

Plantez ou divisez les bambous, car c'est le moment idéal, lors de leur repousse au printemps.

Plantez les arbres et arbustes proposés en motte, pot ou conteneur et en particulier les essences à feuillage persistant : les plantes de terre de bruyère comme les magnolias, les conifères profitent ainsi du réchauffement de la terre pour former rapidement de jeunes radicelles.

Élaguez les arbres si besoin est, supprimez de toutes façons les branches et bois morts. Rabattez les noisetiers, saules d'ornement conduits en têtards et qui fournissent ainsi de bons tuteurs et liens.

Plantez des végétaux persistants comme les magnolias, les fusains, les buis mais aussi les rhododendrons, les azalées et les camélias.

Rosiers

Marcottez les rosiers grimpants.

Arrosez au pied.

Plantez hors des périodes de gel les rosiers livrés en racines nues, en conteneurs ou en motte de tourbe conditionnée.

Traitez contre l'oïdium (Traitement total) et les pucerons (avec des coccinelles ou de l'Anti-pucerons).

Taillez les rosiers non remontants.

Apportez et incorporez en surface un engrais spécifique rosiers (comportant de la magnésie).

Supprimez les gourmands prenant naissance sous le point de greffe.

Plantez les rosiers livrés à racines nues, hors périodes de gel. Il faut en effet attendre qu'ils aient perdu entièrement et naturellement leur feuillage pour les déterrer sans dommage avant de les proposer à la vente.

Rabattez de moitié les branches des rosiers buissons (à grandes fleurs ou polyanthas) afin d'obtenir des massifs plus nets en attendant la taille annuelle pratiquée en hiver.

Procédez à la taille des rosiers modernes remontants, lorsqu'il ne gèle pas.

Paillez le sol au pied des rosiers avec du compost "maison", des déchets de cacao (Mulcao), du fumier issu de champignonière, de la paillette de lin ou bien encore de la paille. Évitez l'écorce de pin, les rosiers ne l'apprécient pas beaucoup.

Désherbez et ameublissez les massifs au pied des rosiers. Béquillez la surface avec une fourche-bêche en incorporant un engrais spécifique "rosiers", contenant de la magnésie et des oligo-éléments. Éventuellement, employez un engrais-désherbant (dans ce cas, ne pas l'enfouir).

Traitez préventivement contre les maladies et parasites.

Commencez les tailles des variétés remontantes.

Conservez les fleurs fanées sur les espèces et variétés à fruits décoratifs comme Rosa moyesii 'Geranium'….

Supprimez les fleurs fanées et les gourmands.

Pincez ou taillez les tiges des rosiers peu ramifiés pour recomposer une belle silhouette.

Supprimez les fleurs fanées des rosiers au fur et à mesure des défloraisons.

Greffez par écussonnage sur églantier et/ou bouturez les rosiers.

Épandez un engrais riche en magnésie pour favoriser la refloraison des rosiers remontants.

Traitez avec un produit total (Maladies des rosiers), tous les quinze jours, pour lutter contre la rouille, l'oïdium, les taches noires.

Traitez les rosiers préventivement ou curativement contre la rouille qui se développe en atmosphère plus humide.

Plantes bulbeuses

Déterrez les bulbeuses d'été non rustiques (dahlias, glaïeuls, cannas, bégonias...) et entreposez-les à l'abri du gel, dans des caisses remplies de tourbe sèche ou du journal, de la mousse sèche, etc. (Voir les étapes de leur préparation en photo )

Supprimez les fleurs fanées

Passez vos commandes de bulbes à floraison printanière

Commandez les bulbes à floraison estivale : bégonias tubéreux, glaïeuls, dahlias... à planter à partir d'avril

Installez des pièges à perce-oreille (qui attaquent les fleurs) parmi les dahlias. Pour ce faire, retournez au sommet d'un tuteur un pot de terre rempli de paille ou de copeaux de bois.

Plantez sans tarder le lis de la Madone, la fritillaire impériale, l’Amaryllis belladonna, les nérines, les crocus à floraison automnale comme le safran, les colchiques, le Leucojum vernum, le perce-neige à floraison automnale et le Lilium testaceum à végétation hivernale. Les Trilliums souffrent vite de dessication. Plantez-les dès réception.

Plantez dans la pelouse les bulbes à naturaliser.

Plantez les lis en massifs ou dans des pots profonds. Pensez à ménager un bon drainage et à leur procurer une terre riche.

Mettez en place les bulbeuses à floraison estivale (dahlias, glaïeuls et compagnie) et automnale ; pensez aux superbes bulbes originaux : crinums et nérines, tubéreuses et ismènes...

Divisez les souches de dahlia hivernées à l'abri puis mettez-les en végétation au chaud dans de la tourbe humide. Idem pour les bégonias et cannas.

Jusqu'à fin mai, plantez des cormes de glaïeuls toutes les deux semaines afin d'obtenir des floraisons successives jusqu'en automne.

Coupez à ras la tige florale des tulipes défleuries. Laissez en place le feuillage des tulipes et jacinthes jusqu'à ce qu'il ait jauni. Puis déterrez-les, en juin. Si la place est comptée, arrachez-les avec une motte et laissez-les mûrir, en jauge, au potager.

Déterrez les bulbeuses de printemps au feuillage complètement fanées (tulipes, jacinthes…) et faites-les sécher à l'air libre.

Divisez en vert les perce-neige et éranthis dès la fin de leur floraison.

Plantez les tubercules de dahlias et d'arums, mais aussi les bulbes de jacinthes du Cap, de Crinum, de nérines, d'oxalis...

Bouturez les dahlias et les bégonias mis en végétation le mois dernier.

Procédez à la division "en vert" des touffes de narcisses dès la fin de leur floraison.

Protégez les bulbes de la voracité des rongeurs en plaçant hors de portée des enfants et oiseaux (sous des tuiles, sous les grandes touffes persistantes), des grains empoisonnés ou mieux des pains hydrofuges de graines empoisonnées.

Forcez à chaud afin de hâter leur végétation : les cannas, bégonias, caladiums, Hedychium...

Haies et bordures

Rajeunissez, si besoin est, les haies de caducs par une taille drastique.

Taillez les haies de conifères et celles composées d'arbustes défleuris comme le forsythia et le groseillier à fleurs.

Préparez tranquillement l'emplacement de votre future haie : creusez la tranchée et apportez fumure et engrais de fond. Vous planterez dès le mois prochain.

Plantez les essences à feuillage persistant alors que le sol est chaud (lauriers-palme, laurier du Portugal ou laurier-sauce…). Ils n'en reprendront que mieux.

Désherbez, sarclez et apportez un engrais au pied des haies.

Pensez à maintenir compact le feuillage des formes fastigiées des conifères (ifs, cyprès, genévriers) qui ont tendance à s'évaser. Vous leur éviterez les dégâts occasionnés par l'accumulation de la neige.Pour ce faire, mettez en place des cercles de fil de fer ou une résille en filet plastique.

Taillez les haies et topiaires à croissance rapide comme le Lonicera nitida ou le troêne...

Plantez les haies de végétaux caduques livrés à racines nues ou en motte hors période de gel.

Pincez les fortes pousses des haies nouvellement plantées afin de les encourager à s'étoffer.

Plantez les haies d'espèces à feuillage persistant proposées en motte ou en conteneur, celles à feuillage caduc en racines nues ou en motte.

C'est un des meilleurs moments (avec le mois de septembre) de l'année pour planter une bordure de buis.

Taillez les haies de hêtres, lauriers, troènes, houx, noisetier, charme, berbéris, escallonia, aubépine et santoline.

Taillez les haies celles composées de conifères (cyprès de Leyland, thuyas, chamaecyparis et cyprès divers).

La rocaille

Plantez les sujets proposés en godets

Rabattez et bouturez les hélianthèmes après leur floraison.

Mettez en place des plantes de rocaille de tout acabit.

Divisez les plantes à floraison automnale (asters, gentianes asclépiade, cératostigma, chrysanthèmes nains, Cimicifuga)

C'est le meilleur moment pour planter les murets fleuris. Les plantes de rocaille pourront ainsi s'y installer rapidement avec l'humidité automnale.

Plantez sans plus attendre les bulbes de safran, et d'autres crocus d'automne (Crocus speciosus), de Sternbergia, de nérines et de cyclamens. Plantez les perce-neige, éranthis et crocus hâtifs.

Bouturez par éclat de rosette les primevères auricules, les œillets, les phlox nains, les penstémons.

Évacuez les feuilles mortes qui s'accumulent sur les plantes de rocaille et qui risquent de les étouffer. Elles rejoindront le compost.

Divisez les touffes de primevères, de violettes, de sanguinaires, d'hépatiques….

Épandez du gravillon en surface afin de contrecarrer l'apparition de mauvaises herbes et maintenir le collet des plantes au sec.

Plantes vivaces

Plantez ou divisez les iris des jardins.

Plantez ou divisez les plantes vivaces rustiques, en particulier celles à floraison printanière et de début d'été. Elles seront superbes dès l'année prochaine.

Assurez une bonne protection aux plantes frileuses telles que le gunnera, les arums (Zantedeshia), le mélianthus, l'Alstroemeria, les agapanthes, les Kniphofia... Paillez à leur pied : pensez à employer la fougère sèche, aux aiguilles de pin ou à défaut l'écorce de pin, les coques de cacao, la paille, les feuilles mortes, la paillette de lin…

Semez à chaud les vivaces à croissance rapide et capables de fleurir dès la première année: Coréopsis, Rudbeckia, gaillardes.

Divisez les iris rhizomateux à grosses fleurs. Désherbez les plantations d'iris.

Récoltez vos graines sur les plantes défleuries

Supprimez les fleurs fanées

Si les feuilles de vos bergénias ou heuchéras sont percées de trous, il est temps d'appliquer un traitement biologique pour vous débarrasser du facétieux otiorrhynque grâce à un nématode.

Attention aux limaces et escargots friands de pousses tendres de Delphinium par exemple !

Si le feuillage de vos iris est malade, profitez de la suppression des tiges fanées pour rabattre leur feuillage. Il repoussera très vite. Traitez alors préventivement.

Commencez les semis de plantes vivaces à l'extérieur, dans un coin du potager par exemple.

Enlevez progressivement les protections contre le froid (paillis, voiles de forçage, films plastiques) afin d'endurcir les plantes.

Tuteurez les grosses touffes de pivoines à l'aide d'un corset de fil de fer pas trop serré.

Semez des roses-trémières vivaces.

Tuteurez les vivaces les plus hautes telles que les delphiniums, iris et pavots avant qu'elles ne soient trop élevées.

Plantez, après les grands froids, les vivaces peu rustiques telles que Kniphofia, agapanthes, crocosmias mais aussi les fougères et les graminées car ce sont toutes des plantes détestant l'humidité.

Récoltez les graines des hellébores les plus précieuses lorsqu'elles sont mûres mais encore fraîches et semez-les sans plus attendre.

Vous pouvez encore diviser les plantes à floraison tardive et à croissance rapide (asters, monardes, chrysanthèmes d'automne, verges d'or, phlox, héléniums).

Nettoyez la rocaille de toutes les feuilles mortes afin d'éviter l'étouffement des plantes persistantes.

Bouturez "en vert" de nombreuses plantes vivaces.

Traitez les roses trémières contre la rouille. Éliminez les feuilles malades.

Traitez préventivement les roses-trémières contre la rouille, les touffes (trop denses) de pivoines contre le botrytis (produit maladies des rosiers et plantes d'ornement).

Supprimez les tiges fanées, nettoyez les massifs en évitant de piétiner les bulbes en pleine croissance.

Divisez les souches d'agapanthes

Divisez et/ou rabattez les touffes des plantes à floraison de printemps juste après leur floraison (corbeille d'or ou d'argent, doronique…).

Protégez contre le froid les vivaces peu rustiques grâce à un paillis.

Plantez des vivaces et tout particulièrement celles à floraison estivale ou automnale.

Plantez les vivaces rustiques, en particulier les pivoines herbacées.

Épandez de l'engrais à libération lente dans les plates-bandes et mixed-border.

Tuteurez les vivaces hautes à floraison tardive telles que les asters d'automne et les chrysanthèmes.

Récupérez et repiquez les semis naturels de plantes vivaces (fenouil pourpre, alchémille, matricaires, mélisse, ancolies, campanules à fleur de lait, astrances, coquelourde, Corydalis, euphorbes, hellébores, julienne des jardins, mauves, primevères, roses-trémières, sauge sclarée, Verbascum, violettes…)

Effectuez des boutures de racines de pavot d'Orient, de phlox, de buglosse, d'acanthe, d' Eryngium, de Verbascum, de Limonium, d'anémones du Japon, de Dicentra, de Macleaya...

Effectuez le bouturage par racine des pavots d'Orient, Anchusa, Maclaeaya...

Mettez en valeur les hellébores, les bergénias, les Epimedium, les pervenches naines et les fougères en supprimant leurs feuilles endommagées. Elles seront vite remplacées par des feuilles fraîches. De fait, supprimez les feuilles défraichies de toutes les plantes au jardin.

Rabattez les plantes à feuillage argenté (cinéraires, santolines, centaurées…) dès leur floraison terminée.

Finissez la division et la plantation les iris des jardins à grandes fleurs

C'est le meilleur moment pour planter les plantes d'ombre sous couvert d'arbres ou d'arbustes : Polygonatum, pervenches, muguet, Epimedium... qui subiront ainsi moins la concurrence des racines durant leur reprise.

Plantez les vivaces les plus rustiques.

Epandez préventivement des granulés anti-limaces

Divisez les hémérocalles et pivoines.

Pelouse et gazon

Semez les nouveaux gazons.

Mettez en place du gazon en plaques pour un effet quasi immédiat.

Tracez des allées à la tondeuse dans les pelouses et prairies fleuries.

Effectuez les premières tontes (si besoin est) en réglant la tondeuse à une hauteur de coupe moyenne (pour ne pas arracher la pelouse en terre humide)

Semez les nouvelles pelouses.

Tondez, arrosez et roulez régulièrement les gazons les plus soignés

Aérez avec, par exemple, des patins-aérateurs munis de pointes, les pelouses compactées, ou aux endroits piétinés.

Délimitez avec une bêche tranchante des bordures de massifs propres.

Réparez les zones dégarnies par un semis (employez de préférence le même mélange de semences) ou avec du gazon "tout prêt" livré en rouleau ou en plaques.

Effectuez un désherbage sélectif si les mauvaises herbes ont envahi votre pelouse (pâquerettes, pissenlits, plantains)

Plantez en nappe des bulbeuses à floraison printanière au pied des arbres ou dans les parties plus sauvages et offrez-vous une pelouse fleurie. Aidez-vous pour se faire d'un plantoir spécial "bulbes", muni d'un long manche

Pensez à affûter souvent et à équilibrer la lame de la tondeuse (au moins tous les deux mois).

Soignez les découpes de massifs, avec une cisaille à gazon. Pour les massifs rectilignes, guidez-vous avec une longue planche !

Tondez, arrosez et roulez régulièrement, au moins une fois par semaine.

Préparez le terrain et semez les nouvelles pelouses

Arrosez abondamment la pelouse si elle a souffert de votre absence durant vos vacances.

Effectuez une dernière découpe propre le long des massifs.

Tondez régulièrement et plus haut si le gazon souffre de la chaleur.

Regarnissez avec un mélange de graines approprié les parties endommagées.

Tondez et roulez moins souvent.

Arrosez copieusement au moins une fois par semaine.

Traitez les gazons contre les mousses (sulfate de fer). Attention à ne pas tacher les dallages ! Ensuite, scarifiez afin d'évacuer tous les déchets. Aérez puis terreautez (remplacez le terreau par du sable en sol argileux) avant d'épandre un engrais à libération lente. Vous pouvez éventuellement employer des produits mixtes : engrais, désherbant, anti-mousses.

Aérez les gazons asphyxiés avec une fourche-bêche, un aérateur électrique ou des patins aérateurs à chausser avant de marcher sur la pelouse.

Plantes grimpantes

Vérifiez l'efficacité des liens et palissages.

Palissez les pousses volubiles.

Plantez les rosiers grimpants livrés à racines nues.

Plantez en pleine terre ou sortir les pots de grimpantes frileuses: passiflores, thunbergia, capucine des canaris, cobée, ipomées, volubilis, le Rhodochiton, l'Eccremocarpus ou le charmant Mina lobata...

Arrosez abondamment les clématites et pensez à ombrer leur pied (tuile ou petit arbuste).

Plantez les grimpantes livrées en motte ou conteneur.

Marcottez la glycine.

Plantez les grimpantes rustiques et à feuillage caduc (chèvrefeuilles, clématites, vignes vierges...), hors périodes de gel.

Plantez les espèces et variétés rustiques à feuillage persistant ou semi-persistant, comme le lierre

Effectuez une légère taille de propreté parallèlement au support et à l'aide d'une cisaille.

Semez des coloquintes pour garnir rapidement un treillage.

Plantez les grimpantes proposées en motte, pot ou conteneur et en particulier les moins rustiques (passiflores, bignones, jasmins, clématites à feuillage persistant, Rhodochiton, capucines tubéreuses... - hors climat montagnard-)

Protégez les grimpantes les plus sensibles avec un voile de forçage et un bon paillis à leur pied.

Marcottez les jasmins, les clématites et chèvrefeuilles

Taillez les clématites à floraison estivale.

Plantez les grimpantes caduques proposées en pot ou motte, hors période de gel.

Rasez à la verticale les lierres, chèvrefeuilles et vignes vierges devenus trop envahissants contre les murs. Ils reverdiront très vite.

Bouturez la glycine (boutures à sectionner entre les noeuds), la passiflore, l'hortensia grimpant, la clématite de printemps et le chèvrefeuille. Employez des hormones de bouturage.

Rabattez les clématites à petites fleurs (grimpantes ou semi-herbacées) sauf les hybrides de montana et celles à feuillage persistant. Épointez les branches de celles à grandes fleurs.

Poursuivez les palissages, tuteurages et tailles.

Semez encore les grimpantes annuelles : haricots d'Espagne, capucines... Leur levée sera rapide !

Taillez les chèvrefeuilles, les aristoloches... et réduisez sévèrement les tiges de glycines, actinidias et bignones.

Plantez les clématites persistantes comme Clematis armandi.

Paillez copieusement avec un bon compost riche, le pied des clématites pour maintenir la fraîcheur. Ou plantez un arbuste devant.

Bassin et plantes d'eau

Repensez les plantations et limitez l'expansion des plantes de berge les plus envahissantes. C'est le bon moment pour les diviser.

Plantez et divisez les plantes aquatiques

Remettez en place et en marche pompe et fontaines.

Sortez de leur abri les plantes flottantes fragiles et placez-les sur le bassin.

Délimitez visuellement les contours du bassin pour éviter de marcher imprudemment sur la glace fragile.

Refaites régulièrement le niveau de l'eau.

Installez un filet au dessus de l'eau afin de prévenir les attaques de hérons friands de poissons et d'empêcher les feuilles mortes de l'automne de se déposer au fond du bassin, acidifiant ainsi l'eau.

Plantez toutes les espèces de berges comme les iris d'eau, les aquatiques (nénuphars…) et semi-aquatiques. L'eau est suffisamment chaude pour assurer leur acclimatation rapide.

Traitez l'eau pour éviter la prolifération des algues, jetez dans le bassin un fagot de paille d'orge ou installez un système de filtration de l'eau.

Nettoyez le bassin en supprimant toutes les feuilles mortes et la végétation aquatique flétrie ainsi que les lentilles d'eau et les algues indésirables.

Dans et autour de la maison

Serre et véranda

Aérez dès que le temps le permet.

Apportez de l'engrais (engrais liquide géraniums) régulièrement au pied des pommiers d'amour afin d'obtenir une belle fructification.

Prévenez l'intrusion et les dégâts des rongeurs

Bouturez dans l'eau les lauriers-roses, à l'ombre. Ajoutez du charbon de bois dans l'eau afin d'éviter qu'elle ne se corrompe.

Plantez, divisez et rempotez les touffes trop denses d'arum (Zantedeshia). Mettez-les mettre en végétation afin d'obtenir une floraison pour Noël.

Doublez l'isolation de votre serre en installant du plastique bullé à l'intérieur de ses parois.

Bouturez les plantes semi-rustiques de vos bacs et jardinières (pélargoniums, fuchsias…)

Aérez si le temps le permet.

Semez des cyclamens à grosses fleurs, des salpiglossis et schizanthus.

Apportez de l'engrais pour orchidées aux Népenthès. Maintenez leur substrat humide sans eau stagnante, en arrosant par le dessus.

Taillez, nettoyez les plantes semi-rustiques, rempotez-les avec un compost neuf et reprenez les arrosages progressivement afin de favoriser leur reprise de végétation (pélargoniums, daturas, lauriers-roses, fuchsias, abutilons...).

Semez les cinéraires, calcéolaires et primevères d'appartement afin d'obtenir une floraison en début d'année prochaine.

Rempotez les boutures effectuées en début d'année : pélargoniums, fuchsias, daturas...

Rempotez vos boutures enracinées de plantes semi-rustiques (pélargoniums, fuchsias…) afin de les hiverner.

Surveillez l'apparition de pucerons, mouches blanches, araignées rouges ou cochenilles, ces insectes étant friands de pousses tendres et appréciant les atmosphères confinées.

Brumisez fréquemment les plantes.

Rempotez les bulbes de gloxinias, caladiums, achimènes et amaryllis.

Baignez régulièrement les mottes des bonsaïs.

Surveillez l'état sanitaire des plantes semi-rustiques hivernées en véranda. Traitez contre les aleurodes (mouches blanches) et cochenilles.

Semez des plantes d'appartement telles que primevère obconique, bégonia rex, pervenche de Madagascar, Hyppoestes, Browallia...

Vérifiez le bon état du système de chauffage

Combattez l'oïdium (Traitement total).

Dans le Sud, semez les premiers pélargonium, giroflée, œillet des fleuriste, bégonia tubéreux, cannas, dahlias mais aussi les plantes d'appartement ou semi-rustiques comme les bananiers.

Ombrez les vitrages pour lutter contre l'insolation et l'excès de chaleur : recouvrez -les de blanc d'Espagne ou déroulez des toiles d'ombrage comme un rideau de soleil pour serre.

Récupérez dans les massifs puis rempotez les plantes annuelles qui continueront à fleurir généreusement à l'intérieur ou en véranda : coleus, impatience, bégonia, héliotrope, lantana, Browallia, Hyppoestes...

Plantes d'intérieur

Multipliez par bouturage dans l'eau ou dans la terre d'un pot vos plantes d'appartement, procédez au marcottage aérien des ficus ou à la division des Chlorophytum.

Rempotez les anthuriums manifestement à l'étroit dans leur pot.

Divisez les broméliacées en tout genres (Vriesia, Aechmea, Tillandsias, Neoregelias...)

Plantez en pot les "bulbes" (rhizomes) d'achimènes, gloxinias, sinningias, naegelias, gloriosas, vallotas et caladiums.

Procédez aux derniers rempotages.

Mettre en pot des bulbes de freesia, d'arum (Zantedeshia) et de Lachenalia pour une floraison d'arrière-saison

Taillez les jasmins après leur floraison, les plantes grimpantes en général afin de contrôler leur expansion. Pincez les plantes dégingandées.

Éloignez les plantes du soleil direct

Arrosez, aérez et brumisez. Au besoin, douchez les plantes à feuillage lisse.

Rempotez les amaryllis à grandes fleurs (Hippeastrum), les cyclamens, les azalées...

Arrosez plus souvent les plantes sur lesquelles de nouvelles pousses apparaissent. Apportez de l'engrais liquide toutes les trois semaines.

Reprenez modérément l'arrosage des cactées et des plantes grasses.

Surveillez l'apparition de maladies et de parasites (Traitement total).

Rempotez puis reprenez la culture des bulbes de cyclamen.

Plantez des bulbes d'amaryllis tous les quinze jours afin d'obtenir des floraisons échelonnées.

Limitez les arrosages (proscrivez l'eau froide) et fertilisations.

Vaporisez de l'eau douce sur le feuillage des orchidées. Le chauffage en hiver assèche l'air intérieur.

Rempotez les azalées et cyclamens essoufflés juste après la fin de leur floraison.

Bouturez les saint-paulias, Hyppoestes, pépéromias, Pilea, bégonias, Hoya, dracaenas... Employez des hormones de bouturage.

Mettez en pot les bulbes non préparés de narcisses, tulipes et jacinthes (de préférence multiflores) destinés au forçage. Placez-les au frais et à l'obscurité (en cave ou éventuellement dans le bac à légumes de votre réfrigérateur).

Semez à chaud les coléus, les bégonias tubéreux, le Schizanthus, le canna, l'abutilon, la calcéolaire, l'Exacum, le Kalanchoe et les primevères d'appartement....

Taillez les hibiscus et daturas ; pincez la dentelaire du Cap (Plumbago), les lantanas, les abutilons… afin de les encourager à se ramifier.

Arrosez et apportez régulièrement de l'engrais liquide plantes d'intérieur (tous les dix jours).

Balcon

Arrosez deux fois par semaine vos pots et jardinières. Apportez de l'engrais liquide régulièrement tous les 15 jours, surtout les plantes les plus gourmandes: datura, laurier-rose, géraniums, surfinias, fuchsias...

Réfrénez-vous d'acheter trop tôt des plantes annuelles déjà proposées à la vente (pélargoniums, impatiens...) et que vous devriez alors protéger du froid.

Pensez à épandre un paillis de gravillons, galets, écorce de pin… au pied des plantes en jardinières ou bacs afin de limiter les arrosages.

Plantez des Skimmia et du Pernettya, deux arbustes à fruits décoratifs, ou bien des bruyères d'hiver puis des pensées ou primevères afin d' obtenir un effet immédiat.

Pincez les tiges grêles ou filantes.

Continuez à protéger du froid les plantes fragiles en les enveloppant d'un simple voile de forçage.

Mettez en place un arrosage automatique goutte-à-goutte.

Semez directement dans les bacs et pots dégarnis des capucines, zinnias nains, bidens…

Plantez en pot ou jardinières les bulbeuses d'été comme les bégonias, les lis, les Acidanthera, les dahlias nains, les Eucomis... Et abritez-les contre les gelées avec d'un voile de forçage.

Installez des petits fruits et arbres fruitiers nains livrés en container dans des bacs.

Protégez les poteries remplies de terre des méfaits du gel qui fait éclater la terre cuite humide et l'émail. Placez-les à l'abri de la pluie et enveloppez-les de plastique bullé.

Sortez les géraniums

Pensez à...

Ici et là

Ne pas attendre d'en avoir besoin pour nettoyer les tuteurs et pots stockés à l'abri.

Endurcir progressivement les plantes fragiles protégées des grands froids en les découvrant dès que le temps est doux.

Apporter dans les massifs, au pied des arbres, des arbustes ou des vivaces de la matière organique : fumier décomposé, terreau de feuilles, compost "maison".

Surveiller les tuteurages et haubanages. Resserrer les liens et tasser au pied des plantes déchaussées par le vent et le gel.

Composter les déchets verts

Épandre des granulés contre les limaces et escargots si le temps est doux. Pour une méthode plus douce, disposez des pièges à limaces en cendres de bois, coquilles d'oeufs (voir nos astuces)...

Arracher les ficaires (mauvaises herbes) lorsqu'elles sont en fleurs. Après, elles se multiplient en formant d' innombrables et minuscules bulbilles. Attention à supprimer également les touffes de cardamine qui fleurit et forme des graines très tôt.

Collecter les feuilles mortes, au besoin avec la tondeuse. Ainsi déchiquetées et mélangées aux tontes humides, elles produiront plus rapidement un bon humus après compostage.

Aérer en cas de redoux les plantes enfouies sous leurs protections hivernales.

Semer des engrais verts sur les parcelles délaissées du potager

Préparer les protections des plantes sensibles au froid.

Vérifier l'arrimage des plantes (arbres, arbustes, conifères, rosiers, plantes grimpantes...) et tasser la terre autour de celles qui sont déchaussées par le gel.

Penser à vérifier l'état général des clôtures

Passer commandes pour être sûr d'obtenir la variété choisie : bulbes à floraison printanière, arbres et arbustes mais aussi les rosiers.

Nettoyer la serre avant de procéder aux premières rentrées de plantes sensibles.

Supprimer les fleurs fanées pour soulager les plantes et les inciter à refleurir.

Effeuiller vignes et tomates pour favoriser une bonne maturité des fruits

Poursuivre les désherbages afin de maintenir un jardin propre

Appliquer du désherbant total dans les allées propres. Attention au racines souterraines des arbres proches ! Employer un désherbant spécifique au pied des rosiers et arbustes. Pour une méthode plus douce, désherbez manuellement...

Bouturer les plantes semi-rustiques telles de pélargoniums, fuchsias, ostéospermum, gazanias, daturas...

Planter avant la fin du mois les arbres, arbustes et rosiers achetés en racines nues.

Planter les végétaux fournis en mottes, en pots ou conteneurs.

Prélever les branches en boutons de forsythias, cerisiers à fleurs, Chaenomeles, hamamélis, groseilliers à fleurs... que vous placerez en vase, à la lumière, pour hâter leur floraison et en profiter bien au chaud.

Lutter, à l'abri, contre les rongeurs indésirables risquant de dévorer graines et bulbes entreposés.

Cueillir les fleurs à sécher

Griffer et biner régulièrement le sol entre les cultures pour empêcher les mauvaises herbes de pousser.

Si vous ne l'avez pas fait en automne (en terre lourde par exemple), bêcher les emplacements libres en enfouissant de la matière organique et de l'engrais universel.

Arroser les jeunes plantations jusqu'à leur reprise.

Relire ses notes de l'année passée et échafauder les plans de nouvelles plates-bandes.

Débroussailler les zones délaissées et envahies de mauvaises herbes coriaces. Attaquées en pleine végétation, elles seront plus sûrement éradiquées.

Commander tranquillement vos graines de fleurs et légumes pour vos futures cultures.

Analyser l'attrait du jardin et en particulier l'harmonie des silhouettes et masses des arbres et arbustes. Ayez l'esprit critique sur l'équilibre des ramures avant d'employer les grands moyens.

Planter sans tarder les pivoines, le muguet et autres vivaces achetées à racines nues.

Planter sans plus attendre (jusqu'au 15) les colchiques, cyclamen de Naples et le safran qui sont prêts à fleurir. Les fritillaires impériales et le lis de la Madone aiment bien être également plantées en fin d'été.

Remettre en état les coffres et châssis, nettoyer les cloches en prévision des cultures hâtées et primeur.

Ne pas planter ou sortir les espèces frileuses tant que les Saints de glace ne sont pas passés (de ce fait, attendre le 14 mai)

Prévoir un tas de cendre ou, à défaut, du sel de déneigement afin de conjurer les risques de glissade liés au verglas.

Supprimer les fleurs fanées.

Voir également les gestes au jardin d'ornement, au jardin gourmand, sur le balcon ou la terrasse et dans la maison

Protéger les premières floraisons (fleurs jaunes en particulier) des attaques des oiseaux. De même pour les premiers semis de petits-pois et les bourgeons des petits fruits.

Surveillez l'apparition des parasites et maladies afin de préparer une contre-attaque efficace.

Faire le point des produits de traitements périmés ou manquants.

Apporter de l'engrais universel au pied des arbres et arbustes d'ornement, des fruitiers et des plantes grimpantes.