Mon calendrier de jardinage

Au jardin gourmand

Potager

Si besoin chaulez la terre du potager

Déterrez les racines d'endives et parez-les avant de les placer en silo et de les forcer en cave.

Récoltez et entreposez hors gel les légumes racines dits "de garde" (pommes de terre, carottes, betteraves, céleris raves...)

Plantez les choux de printemps et les salades rustiques.

Nettoyez les carrés de culture en supprimant toutes traces de végétation fanée ou de légumes impropres à la consommation. Vous éviterez ainsi la propagation des maladies.

Mettez à nu les plantations d'asperges par débuttage. L'action du froid est nécessaire afin d'obtenir une bonne production. Apportez ensuite moult matière organique (compost, terreau, fumier décomposé).

Terminez les plantations de fraisiers remontants ou non-remontants

Herbes aromatiques

Plantez les rhubarbes.

Effectuez un dernier semis de plantes à croissance rapide telles que persil, roquette, coriandre, aneth, moutarde et cresson.

Rempotez les basilics, le Stepa et l'estragon pour les maintenir à l'abri et profiter de récoltes tardives. Faites de même avec le persil, la ciboulette, ou encore le cerfeuil.

Plantez les condimentaires rustiques.

Semez à l'extérieur, en pleine terre ou en pépinière l'angélique, la camomille, l'artémise et le fenouil.

Divisez sarriette et origans et faites-en de jolies bordures.

Verger

Plantez les arbres fruitiers et les petits fruits proposés à racines nues ou en motte, hors périodes de gel.

Préparez à l'avance les trous pour vos futures plantations ainsi que les structures pour les palisser (sauf en terre argileuse car vous planteriez dans une baignoire).

Nettoyez la base des arbres : évacuez les feuilles mortes, désherbez puis épandez une bonne couche de matière organique.

Attendez les effets du froid pour cueillir les nèfles et récolter les coings.

Traitez à la bouillie bordelaise les pêchers et pruniers contre la cloque et la moniliose.

Au jardin d’ornement

La rocaille

C'est le meilleur moment pour planter les murets fleuris. Les plantes de rocaille pourront ainsi s'y installer rapidement avec l'humidité automnale.

Semez de nombreuses plantes alpines dont les graines doivent être vernalisées (passage au froid) pour germer dès le printemps prochain : ancolies, saxifrages, gentianes...

Protégez des pluies répétées et des fortes gelées, les plantes fragiles au froid et à l’humidité : placez une plaque de verre maintenue par des piquets au dessus des touffes et épandez un paillis de gravillons autour du collet des plantes pour les maintenir au sec.

Pelouse et gazon

Plantez en nappe des bulbeuses à floraison printanière au pied des arbres ou dans les parties plus sauvages et offrez-vous une pelouse fleurie. Aidez-vous pour se faire d'un plantoir spécial "bulbes", muni d'un long manche

Effectuez une dernière découpe propre le long des massifs.

Tondez et roulez moins souvent.

Aérez avec, par exemple, des patins-aérateurs munis de pointes, les pelouses compactées, ou aux endroits piétinés.

Regarnissez avec un mélange de graines approprié les parties endommagées.

Plantes grimpantes

Bouturez les vignes-vierges, la renouée du Turkestan, les actinidias, les racines de glycines...

Plantez les grimpantes caduques proposées en pot ou motte, hors période de gel.

Plantez les espèces et variétés rustiques à feuillage persistant ou semi-persistant, comme le lierre

Plantez les grimpantes livrées en motte ou conteneur.

Effectuez une légère taille de propreté parallèlement au support et à l'aide d'une cisaille.

Protégez les grimpantes les plus sensibles avec un voile de forçage et un bon paillis à leur pied.

Haies et bordures

Limitez les haies trop encombrantes composées de végétaux à feuillage caduc ou marcescent (hêtres, charmes, aubépines...) par une taille latérale énergique. Rabattez un seul côté à la fois et finalisez cette opération l'an prochain en rabattant l'autre versant.

Plantez les haies d'espèces à feuillage persistant proposées en motte ou en conteneur, celles à feuillage caduc en racines nues ou en motte.

Plantez les essences à feuillage persistant alors que le sol est chaud (lauriers-palme, laurier du Portugal ou laurier-sauce…). Ils n'en reprendront que mieux.

Plantes bulbeuses

Plantez dans la pelouse les bulbes à naturaliser.

Déterrez les bulbeuses d'été non rustiques (dahlias, glaïeuls, cannas, bégonias...) et entreposez-les à l'abri du gel, dans des caisses remplies de tourbe sèche ou du journal, de la mousse sèche, etc. (Voir les étapes de leur préparation en photo )

Fleurs saisonnières

Préparez les massifs : bêchez en incorporant de la matière organique et un engrais de fond puis nivelez à la griffe ou au râteau

Semez directement en place des pois de senteur.

Supprimez les plantes estivales et préparez les massifs (labour et nivelage). Incorporez une fumure (terreau ou fumier déshydraté) et un engrais de fond.

Composez un décor automnal temporaire avec des chrysanthèmes, des bruyères proposées en potée fleurie(Erica gracilis et Erica hiemalis) - Attention, certaines très colorées sont teintées artificiellement et ne résisteront guère au jardin après l'hiver -, des choux d'ornement...

Mettez en place, hors périodes de gel, les plantes bisannuelles : pensées, myosotis, giroflées, pâquerettes, pavots d'Islande, mais aussi digitales, oeillets de poète, Rehmanias... dans les massifs saisonniers.

Tentez le semis direct en place des pois de senteur, dans un endroit bien abrité. Vous obtiendrez ainsi une floraison hâtive.

Plantez les saisonnières (plantes bisannuelles) proposées en godet : pensées, violas, primevères, myosotis, pâquerettes...

Arbres, arbustes et conifères

Plantez les bruyères en terre de bruyère. Erica carnea et E. x darleyensis tolèrent cependant un peu de calcaire.

Multipliez de nombreux arbustes par bouturage de bois sec (autrement dit "à bois dormant"). Pour ce faire, au pied d'un mur orienté plein nord, mélangez du sable à la terre du jardin puis enterrez les rameaux rassemblés en petits fagots. Ils s'enracineront pour le printemps. La démonstration en vidéo

C'est une période idéale pour planter les pivoines arbustives.

Récupérez les drageons de lilas, spirée, corête et symphorine et faites-les s'étoffer en pépinière.

Plantez des végétaux persistants comme les magnolias, les fusains, les buis mais aussi les rhododendrons, les azalées et les camélias.

Plantez les essences persistantes dont les conifères en profitant d'une terre encore chaude.

Arrosez les jeunes plantations.

Déplacez les arbres et arbustes en conservant une belle motte (hors périodes de gel).

Protégez les plantes fragiles au froid : liez les cordylines, emmaillotez les palmiers, tendez un voile de forçage devant les céanothes et autres arbustes palissés, sur les cistes et les sauges, rabattez et paillez les fuchsias magellanica, Romneya, Ceratostigma...

Plantez tout particulièrement les essences ligneuses à feuillage caduc. C'est la meilleure période pour mettre en place les plantes livrées à racines nues.

Rosiers

Bouturez les rosiers "à bois dormant".

Bassin et plantes d'eau

Débranchez la pompe, nettoyez-la puis stockez-la à l'abri après révision.

Installez en surface un filet pour retenir les feuilles mortes afin d'éviter qu'elles ne corrompent l'eau. Cette astuce est aussi valable pour lutter contre les ponctions en poissons des hérons. A défaut, enlevez les feuilles régulièrement à l'aide d'une épuisette.

Installez un filet au dessus de l'eau afin de prévenir les attaques de hérons friands de poissons et d'empêcher les feuilles mortes de l'automne de se déposer au fond du bassin, acidifiant ainsi l'eau.

Nettoyez le bassin en supprimant toutes les feuilles mortes et la végétation aquatique flétrie ainsi que les lentilles d'eau et les algues indésirables.

Plantes vivaces

C'est le meilleur moment pour planter les plantes d'ombre sous couvert d'arbres ou d'arbustes : Polygonatum, pervenches, muguet, Epimedium... qui subiront ainsi moins la concurrence des racines durant leur reprise.

Assurez une bonne protection aux plantes frileuses telles que le gunnera, les arums (Zantedeshia), le mélianthus, l'Alstroemeria, les agapanthes, les Kniphofia... Paillez à leur pied : pensez à employer la fougère sèche, aux aiguilles de pin ou à défaut l'écorce de pin, les coques de cacao, la paille, les feuilles mortes, la paillette de lin…

Protégez contre le froid les vivaces peu rustiques grâce à un paillis.

Désherbez puis ameublissez le sol entre les touffes.

Finissez la division et la plantation les iris des jardins à grandes fleurs

Vernalisez (laissez agir le froid sur) les graines de certaines plantes vivaces en plaçant les caissettes de semis au pied d'un mur au nord (attention aux rongeurs et aux oiseaux).
Les renonculacées, les hellébores et certaines ombellifères traitées ainsi germeront dès le printemps.

Plantez les vivaces rustiques, en particulier les pivoines herbacées.

Epandez préventivement des granulés anti-limaces

Dans et autour de la maison

Serre et véranda

Aérez si le temps le permet.

Plantez, divisez et rempotez les touffes trop denses d'arum (Zantedeshia). Mettez-les mettre en végétation afin d'obtenir une floraison pour Noël.

Réduisez la ventilation (déconnectez au besoin les systèmes d'ouvrant automatique).

Bouturez les plantes semi-rustiques de vos bacs et jardinières (pélargoniums, fuchsias…)

Vérifiez le bon état du système de chauffage

Récupérez dans les massifs puis rempotez les plantes annuelles qui continueront à fleurir généreusement à l'intérieur ou en véranda : coleus, impatience, bégonia, héliotrope, lantana, Browallia, Hyppoestes...

Doublez les parois de film plastique bullé afin d'économiser du chauffage en limitant les pertes de calories.

Doublez l'isolation de votre serre en installant du plastique bullé à l'intérieur de ses parois.

Plantes d'intérieur

Plantez des bulbes d'amaryllis tous les quinze jours afin d'obtenir des floraisons échelonnées.

Approchez les plantes des sources de lumière mais pas trop près des fenêtres sinon mieux vaut intercaler un rideau en voile fin.

Déplacez dans la pièce la plus fraîche de la maison et ceci durant la nuit les potées fleuries de cyclamens, d'azalées ou de bulbes forcés afin de prolonger leur floraison.

Nettoyez régulièrement vos plantes en supprimant les feuilles et tiges mortes ou malades et les fleurs fanées.

Réduisez progressivement arrosages et apports d'engrais.

Balcon

Pensez à employer également des vivaces persistantes comme les pervenches panachées, les heuchères ou encore les bergénias.

Pensez à...

Ici et là

Arracher les plantes annuelles défleuries et mettre en place les plantes bisannuelles (pensées, pâquerettes, myosotis...) et les bulbes de printemps. Préparer les massifs à les accueillir : bêchage avec incorporation de matière organique et engrais de fond, nivelage à la griffe ou au râteau. Garnir également les massifs de potées de chrysanthèmes d'automne ou de bruyères.

Labourer, bêcher les emplacements libres.

Récupérer, nettoyer et stocker les tuteurs après usage.

Protéger l'écorce des arbres de la morsure des lapins et cervidés grâce à des bandes perforées, des manchons en plastique ou de grillage.