Malgré sa taille basse, la bruyère sait se faire remarquer durant toute l’année, que ce soit par la couleur de ses fleurs ou de ses feuilles. Parfaite en pot ou en jardinière, elle se révèle aussi au jardin un élément décoratif de choix pour border un mur, ou couvrir un talus. Robuste, elle se plaira dans toutes les régions de France.

Erica x darleyensis 'Kramer's Rot'

Une beauté pérenne

La bruyère est une plante tapissante décorative ne dépassant pas 50 cm en hauteur sur autant en largeur. Sa petite taille lui permet de tenir en pots ou en jardinières pour décorer balcons et terrasses. Au jardin, la bruyère remplira à merveille son rôle de couvre-sol, dans une rocaille ou sur un talus. Elle pourra aussi former une belle bordure le long d'un mur, d'une façade ou d'un grillage, qu'elle égayera de ses hampes florales blanches, roses ou rouges. Une agréable floraison dont on pourra profiter une grande partie de l'année, puisque la bruyère fleurit du début de l'été jusqu’à la fin de l'automne, selon les espèces et variétés. En hiver, on profitera de son feuillage persistant qui se colore au fil des saisons en doré, orange, rouge intense ou encore en jaune fluo.

Forte et résistante

La bruyère pousse à l'état sauvage dans des milieux difficiles comme les landes ou les falaises crayeuses et est souvent la seule plante qu'on y trouve. Rustique, la bruyère pousse très bien en régions froides. Elle supporte la pollution atmosphérique de la ville et les embruns violents du bord de mer.
La bruyère se plait sous n’importe quelle exposition, dans l’idéal on lui réservera une situation dégagée et ensoleillée. En effet, elle apprécie la chaleur du soleil et certaines espèces supportent même la sécheresse.
La bruyère trouvera sa place dans n'importe quelle terre riche, légère, bien drainée voire sableuse, neutre à acide. Certaines espèces tolèrent les sols calcaires comme Erica carnea et Erica × darleyensis, les espèces les plus courantes de nos jardins. A la plantation, on apportera un peu de terreau ou de tourbe (pas plus d'un sixième), et le pied ne sera pas trop enterré. En ce qui concerne les plantes en pot, le rempotage s'effectue au printemps. On coupera alors une petite partie des racines si celles-ci sont très développées et forment un ‘chignon’.

Quelques soins

Les bruyères ne réclament aucun apport d'engrais, le sol des jardins est d'ailleurs souvent trop riche pour elles. Se développant rapidement, elles adoptent un port tordu et désordonné. Pour remédier à ce problème, rabattez sévèrement les espèces tapissantes, surtout celles à floraison tardive. Une coupe à faire en mars juste avant qu'elles ne reprennent leur végétation. Après la floraison, on effectuera une taille plus légère pour nettoyer la plante de ses fleurs fanées, et lui garder un port buissonnant et compact.
La bruyère est douchée chaque soir durant les étés secs et chauds. Attention à ne pas laisser d'eau stagnante à sa base. La bruyère est une plante très résistante aux insectes et aux champignons.

Une espèce à part : la bruyère en arbre

Erica arborea est la seule espèce de bruyère qui forme de grands arbustes de 2 à 4 m de hauteur, sur 1 à 3 m de large. Son tronc est vigoureux, ses feuilles vert sombre évoquent des épines et ses petites fleurs blanches et parfumées sont réunies en bouquets denses. Dans son pays d'origine, l'Afrique, elle atteint 6 m de haut et forme de véritables forêts. Dans nos régions à climat doux, elle peut devenir un gros arbuste de plus de 2 m de haut, mis en évidence en sujet isolé ou en massif.

Des cousines d'un autre genre

La bruyère n'est pas représentée que par le genre Erica, il existe deux autres genres de bruyères : Calluna et Daboecia. Du premier genre, on peut citer plus particulièrement la callune sauvage ou Calluna vulgaris au feuillage charnu à reflets rouges. Elle apprécie une terre acide et une situation ensoleillée ou à mi-ombre. La bruyère d'Irlande, Daboecia cantabrica forme des coussins bien droits de 35 à 50 cm de hauteur. De juin à octobre, elle se couvre de grappes de fleurs roses. Elle aime les sols légers, sableux, acides et riches en humus ; dans les régions à hiver rigoureux, on la protégera du froid.

Un peu de botanique et de culture

De la famille des Ericacées, le genre Erica compte plus de 800 espèces d'arbustes persistants, originaires d'Afrique du Sud pour la majorité, avec quelques espèces en Europe et ailleurs en Afrique. Plante des landes, des sous-bois et des falaises, la bruyère était très utilisée par les populations rurales des régions pauvres. On en faisait des balais et des paniers, et quand la paille venait à manquer, la bruyère remplissait les matelas.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 0,3 m
Largeur à maturité : 0,6 m
Origine : europe
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, sableux, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide
Humidité du sol : normal, humide
Exposition : mi-ombre, ombre
Utilisation en jardin : massif, bordure, rocaille, sous-bois, couvre-sols, bord de mer, bac, balconnière
Utilisation pour la maison : terrasse, balcon
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur fleur : rose
Période de floraison : de l'hiver au printemps
Période de plantation : toute l'année hors gel
Niveau de soin : très facile
Utilisation : jardin
Saison d'intérêt : printemps, hiver
Arrosage : normal
Densité de plantation : 3 m2