Les oignons sont incontournables dans le potager : faciles à cultiver, demandant peu d’entretien, ils sont indispensables à la cuisine. On les plante dans une terre légère, qui sèche rapidement et bien exposée au soleil. Sans pour autant être des affamés, les oignons ont des besoins nutritifs, mais attention aux engrais organiques trop frais !!

Bien nourrir les oignons

Les oignons ont besoin principalement de phosphore et de potasse, et d’azote également mais uniquement pendant la phase de croissance des feuilles.

Si la planche prévue pour vos oignons a été fertilisée par du compost ou un fumier décomposé quelques mois auparavant, lors de la culture précédente par exemple, un apport supplémentaire n’est pas nécessaire.

Par contre en sol pauvre, il faudra apporter un peu de compost très décomposé ou mieux, un engrais de fond, additionné de quelques suppléments avant de semer ou de planter : 800 gr d’organo-minéral + 15 gr de potasse organique + 450 gr de sang desséché (pour 5m2). L’apport azoté (sang desséché) sera apporté en 2 fois, 1/3 la première fois, à la plantation, les ⅔ suivants 1 mois plus tard (une fois que les plants ont 5 à 6 feuilles, ne plus apporter d’azote). Les excès d’azote leur sont préjudiciables durant la période de grossissement du bulbe (c’est pourquoi il ne faut pas les planter après des fabacées qui fixent dans le sol l’azote puisé dans l’air, ni les planter à proximité). Pour leur donner le magnésium dont ils ont besoin, en épandre 150 gr. Ne pas enfouir de fumier frais ou peu décomposé, qui peut propager des parasites et faire pourrir les bulbes.