Fiche conseil

Trouvez la bonne place dans la maison pour le spathiphyllum. Et donnez-lui toutes les bonnes conditions pour lui assurer un développement optimal ! Le spathiphyllum est une plante d'intérieur réputée increvable, il vous pardonnera vos erreurs.

Installez le spathiphyllum sous une bonne exposition

Le spathiphyllum a besoin d'une bonne luminosité, toutefois sans soleil direct. Placez-le devant une fenêtre voilée d'un rideau. Cette plante réussira même à un emplacement moins éclairé, mais son développement et sa floraison s'en feront ressentir.
L'idéal ? Devant une fenêtre orientée au nord.

Placez le spathiphyllum à la bonne température

Le spathiphyllum se plait dans la chaleur de nos intérieurs autour de 20-22°C, il supporte aussi la fraicheur durant l'hiver (minimum 13°C). Dans l'idéal, elle préfère une pièce de 16-17°C.
L'idéal ? Dans une pièce à 16-17°C, loin des chauffages (ou autre source de chaleur).

Offrez au spathiphyllum une bonne humidité de l'air

Plante tropicale, le spathiphyllum réclame une bonne humidité ambiante. Dans le fond du cache-pot ou dans une soucoupe posée sous le pot, installez un lit de billes d'argiles ou de petits cailloux avec de un fond d'eau qui sera maintenue au même niveau. En s'évaporant, cette eau reproduira le taux d'humidité de la forêt tropicale.

Sortez le spathiphyllum

Une fois les risques de gelées écartées, après la mi-mai, placez le spathiphyllum à l'extérieur, de préférence à l'ombre pour lui éviter le plein soleil.

Quelles plantes associées au spathiphyllum ?

Accompagnez le spathiphyllum de fougères, lierres ou chlorophytums , des plantes aussi résistantes que lui et qui apprécient l'air humide et la mi-ombre comme lui !

J'aime !