Facile à cultiver, peu exigeante, voire très tolérante face à nos oublis, le zamioculcas se répand partout, autant chez les particuliers que dans les entreprises, pour sa simplicité mais aussi pour son beau feuillage très graphique d’ailleurs ! Mais simplicité ne veut pas dire qu’on peut tout lui faire subir, le zamioculcas tolère bien plus les oublis que les excès en ce qui concerne ses arrosages !!

Bien arroser le zamioculcas

Arrosage du zamioculcas : printemps et été

Durant toute la période de végétation, c’est-à-dire le printemps et l’été, il faut au zamioculcas un terreau qui reste très légèrement humide, donc des arrosages réguliers, mais peu abondants pour éviter tout excès d’eau qui pourrait lui être fatal. Il faut compter environ 3 arrosages par semaine. Quand vous sentez que le terreau est sec sur 1 cm, il est temps d’arroser. Si vous avez mis en place une bonne et épaisse couche de drainage au fond du pot, vous pouvez laisser une soucoupe au fond du pot, mais par précaution videz-la après chaque arrosage. Si la couche de drainage est inexistante ou trop fine, prévoyez de placer dans la soucoupe des billes d’argile sur lesquelles vous poserez le pot. Vous éviterez ainsi que les racines trempent dans l’eau ce dont Z.Z. à horreur ! Des petites vaporisations sur le feuillage sont très bénéfiques à de nombreuses plantes, dont notre ami le zamioculcas. Et utilisez de préférence de l’eau de pluie, non calcaire, aussi bien pour ces vaporisations que pour les arrosages.

Arrosage du zamioculcas : automne et hiver

La période hivernale est une période de repos végétatif, les arrosages sont donc nettement moins fréquents. Votre zamioculcas se contentera d’un arrosage modéré lorsque la terre sèche en surface, environ une fois par semaine. Pas d’engrais ni aucune fertilisation non plus durant cette période.

Trop d’arrosages, ou pas assez !

Ce sont les feuilles jaunies de votre zamioculcas qui vous avertiront d’une trop grande humidité, ainsi que le bulbe qui noircit, la chute des feuilles, elle, signifie que vous avez trop oublié de l’arroser !
Après un excès d’eau, arrêtez les arrosages pendant 2 semaines. Si le bulbe a noirci, il est conseillé de sortir la motte du pot et de couper les parties qui sont noires et ramollies, ou juste ramollies : les racines ainsi que les feuilles (la partie fine et longue est en fait le pétiole de la feuille du zamioculcas, sur lequel sont attachées des dizaines de folioles, et non la tige). Vous le rempoterez ensuite dans un mélange bien drainant.
Si le zamioculcas a manqué d’eau, mettez le pot dans une bassine d’eau ou une baignoire et laissez le jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles. En effet les plantes Z.Z. sont généralement plantées dans un mélange à base de tourbe, et celle-ci peut difficilement être réhydratée une fois sèche, sauf par trempage.