Fusain

Beautés hivernales : chèvrefeuille, hamamélis, bruyère, fusain...

N'allez pas croire que l'hiver n'est que frimas, brumes et gelées. Du moins, certains jardins offrent–ils des surprises de saison parfois incroyables pour qui sait apprécier la richesse des baies, les floraisons improbables, les bois colorés…

Des floraisons hâtives

C'est en plein hiver que plusieurs plantes choisissent de s'épanouir pour le plaisir des jardiniers intrépides. Ainsi, le cerisier Prunus subhirtella 'Autumnalis' arbore timidement ses fleurs rosées au moindre dégel. Les mahonias japonais au port hiératique proposent plus fidèlement leurs couronnes de fleurs jaunes au parfum de muguet. Le chèvrefeuille arbustif, Lonicera fragrantissima n'est pas en reste question parfum avec ses fleurs blanches, cireuses, posées à même les branches. Chimonanthus praecox est également un arbuste à découvrir pour son parfum hivernal, qui annonce la splendeur des premiers Hamamélis aux délicates banderilles jaunes ou orangées. Le Daphne odora 'Aureomarginata', petit buisson aux feuilles coriaces, persistantes, prodigue lui aussi des bouquets de fleurs roses, odoriférantes comme son cousin de bois gentil. Lui en revanche est encore dépourvu de feuilles. Dans les massifs, c'est la gloire des bruyères d'hiver qui attire le regard, de loin. Choisissez parmi les innombrables variétés d' Erica carnea ou darleyensis, aux coloris roses, blanc, pourpres ou bien rouges.

Bruyères et Skimmia donnent des couleurs au jardin d'hiver

Trésors de baies

Ourlés de gel, les fruits rubiconds et disposés en bouquets denses du Skimmia, un arbuste bas, étalé, aux belles feuilles persistantes, font sensation. Les petites pommes rouges du Malus 'Crittenden' n'ont pas subi le chapardage des oiseaux gourmands. Elles ressemblent à s'y méprendre à de gros bigarreaux attrayants. Les symphorines sont croquignolettes avec leurs baies à la consistance de polystyrène, roses ou blanches. Vous pourrez aussi compter sur les houx, du moins les variétés hermaphrodites ou femelles, pour vous fournir de belles fructifications rouges ou plus rarement jaunes ou blanches. Parmi les plus fidèles, 'J.C. van Tol' reste un classique du genre.

Rameaux décoratifs

Avec la lumière hivernale rasante, la ramure dénudée de moult arbustes se transforme dans le paysage du jardin en flammèches colorées. Tel est le cas de nombreux cornouillers à bois rouge 'Westonbirt', jaune 'Flaviraema' ou même fluo 'Midwinter Fire' voire noir 'Kesselringii'. Les saules ne sont pas en reste et proposent en superbes têtards ou en touffes denses, leur faisceau de rameaux dressés, rouges ou orangés. Chez l'arbre à faisans, Leycesteria formosa comme chez le corête du Japon, Kerria japonica, les branches dénudées exposent un vert très tendre. Alors se révèlent aussi les branches ailées de liège de certains fusains, Euonymus alatus ou phellomanus en tête.

Les roses de Noël tiennent compagnie à l'écorce rouge du Prunus

Des troncs précieux

La douce lumière hivernale sied tout particulièrement aux arbres à tronc décoratif dont l'écorce est magnifiée par l'humidité, tout comme les dallages précieux. Observez de près la beauté, les marbrures des Prunus serrula et serrulata aux tons d'acajou, le blanc crayeux des bouleaux utilis et jacquemontii. L'aspect de cannelle est l'apanage des troncs de l'Acer griseum à la croissance assez lente. Quant aux érables à peau de serpent, Acer grosseri 'Hersii' ou davidii, ils vous étonneront assurément par les veines blanches que révèle leur écorce verte.

Philippe Ferret