L’agapanthe, plante vivace reine de l’été, est connue pour ses jolies ombelles mauves ou blanches donnant volume et hauteur à un massif, embellissant les bordures et potées. Certaines variétés sont également utilisées pour leur feuillage très décoratif. Facile d’entretien, l’agapanthe est à protéger des limaces et à placer au soleil, dans une terre riche et consistante. Cultivable dans toute la France, elle se plaît même dans les régions les plus froides.

Agapanthus - Crédit Photo Colour Your Life

En pleine terre ou en pot

En fonction de la rusticité de l’espèce, on cultive l’agapanthe en pot ou en pleine terre. En effet, les espèces persistantes comme Agapanthus praecox et Agapanthus africanus ont tendance à fleurir plus tôt (dès juin). Placez-les dans le jardin pour former de somptueux tapis bleutés en bordure ou en massif. A l’inverse, les espèces caduques plus sensibles au froid, fleurissent plus tardivement. Pour cette raison, elles sont cultivées en pot afin de les protéger contre le gel. Les agapanthes en pot, comme Agapanthus inapertus 'Intermedia' ou Agapanthus ‘Black Buddhist’ sont les plus robustes et florifères et durent également plus longtemps. En association avec des bulbes dont la floraison est plus tardive comme les dahlias et cannas, vos potées seront fleuries du printemps à l’automne.

Majestueuse floraison

Dès juin pour les espèces les plus précoces et jusqu’en octobre pour les plus tardives, les agapanthes fleurissent et illuminent le jardin de leur bleu-violet ou blanc intenses. En forme de trompettes allongées, les fleurs sont réunies en ombelles bien rondes. Les agapanthes bleues s’associeront parfaitement avec les petites fleurs blanches légères des sanguisorbes ou des érigérons. La différence de ports et de textures valorise les deux fleurs tout autant que la variation de couleurs. En ce qui concerne les agapanthes à ombelles blanches, elles ressortent mieux de petite taille et exposées à contre-jour.

Un feuillage tout autant apprécié

Certaines variétés sont davantage prisées pour leur joli feuillage coloré. Leurs feuilles élégantes et fines apportent du volume à l’arrière-plan d’un massif. Par exemple, Agapanthus ‘Tinkerbell’ surprend par son feuillage panaché vert et blanc crème. Par ailleurs, les agapanthes persistantes (Agapanthus praecox et Agapanthus africanus) possèdent des feuilles larges et jusqu’à 2cm d’épaisseur. Les feuilles des espèces caduques sont bien plus fines et donc gélives.

En bonne place

L’agapanthe aime les sols bien drainés et le soleil. Donnez-lui une terre bien riche et consistante ainsi qu’une situation dégagée pour un développement optimal. Néanmoins, pour un effet de masse, placez les plantes à des intervalles de 20 à 30cm. A contrario, évitez la proximité d’un arbre ou d’un sol trop sec, elles ne le supportent pas, tout comme être déplacées. L’agapanthe hiverne sous forme de souche. Elle entre en repos et disparaît sous terre en attendant les beaux jours. Très rustique, l’agapanthe survit à des températures atteignant -15°C et peut donc être installée dans les régions les plus froides, contrairement aux idées reçues.

Un entretien régulier

Dans les régions froides, protégez les souches les deux premiers hivers en les couvrant d’un paillis pour éviter les excès d’eau au cœur de la souche. Un bon arrosage en juin-juillet contribue à une floraison abondante. Une fois l’agapanthe bien imposante, apportez-lui au printemps, et ce une fois par an, un engrais de type retard. Si toutefois, elle gagnait trop de terrain, divisez son rhizome et ne replantez que les éclats les plus beaux. Après fractionnement, il est possible que la floraison s’arrête pendant un an.

Gare aux limaces

Si l’agapanthe n’a rien à craindre des maladies, il en va autrement face aux limaces. Si les feuilles de votre plante sont perforées, c’est qu’elles ont subi une attaque de ces gastéropodes. Pour pallier à ce problème, un ajout de cendres sur les souches à chaque automne les éloignera et contribuera à enrichir le sol en potasse. Ainsi, la floraison sera plus soutenue et l’intensité des couleurs renforcée.

Un peu de botanique

Originaire d’Afrique du Sud, cette plante de la famille des Liliacées comprend aujourd’hui 6 espèces reconnues dont deux sont persistantes et quatre caduques.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité
: 0,9 m
Largeur à maturité : 1 m
Température minimale : -8 °C
Origine : Afrique du Sud
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental
Rusticité : semi-rustique
Composition du sol : normal, sableux, riche en humus
PH du sol : neutre
Humidité du sol : normal, sec
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : massif, bordure, bord de mer, bac
Utilisation pour la maison : terrasse
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : Bleu foncé à blanc
Période de floraison : juillet à août
Niveau de soin : facile
Arrosage : normal
Utilisation : jardin
Saison d'intérêt : été, automne
Forme des fleurs : ombelle
Période de plantation : toute l'année hors gel
Fleur à couper : oui