Adoptez les marguerites d'automne, chrysanthèmes et ajanias

Les chrysanthèmes, ou marguerites d'automne envahissent massifs de villes et cimetières. Ils réveillent de leurs couleurs étonnantes nos journées alors que la météo devient plus capricieuse. Gloires incontournables de l'automne, ces plantes vivaces méritent une place de choix dans les massifs de nos jardins. Découvrons ensemble la riche palette de leurs déclinaisons.

Adoptez les marguerites d'automne, chrysanthèmes et ajanias

Viva les chrysanthèmes d'automne

Cultivés en pot pour célébrer dignement la mémoire de nos morts ou bien pour égayer les massifs de nos villes, les chrysanthèmes les plus connus et cultivés ne s'avèrent généralement pas très rustiques. De plus, leur culture exige de nombreux soins et leur prix modique dans le commerce n'incite guère le jardinier amateur à se lancer dans leur culture.
Pour ce faire, il faudrait en effet protéger leur souche du froid sous châssis ou grâce à une épaisse protection de paille. Ensuite bouturer à chaud les jeunes repousses en fin d'hiver puis les rempoter, pincer, tailler, fertiliser, tuteurer et protéger des maladies et parasites…

Fort heureusement, vous trouverez dans les catalogues de nombreuses variétés vigoureuses et florifères, bien rustiques celles-là, et qui passeront l'hiver sans encombre. Tout au plus vous faudra-t-il envisager, pour réussir leur culture, un pincement des tiges mi-mai afin d'assurer une bonne ramification et compacité de ces plantes vigoureuses.

Chrysanthème de jardin 'Paul Boissier'

Une bonne terre riche et profonde, le soleil ou la mi-ombre et une rasade d'engrais organique ou à libération lente au printemps et le tour est joué. Vous composerez ainsi de superbes tableaux d'arrière-saison, au diapason du flamboiement des feuillages d'automne.

Choisissez parmi les variétés à fleurs simples de marguerites telles que le classique 'Paul Boissier' aux tons orangés ou 'Mélanie', rose tendre. Optez sinon pour des pompons florifères à l'image de 'Lollipop Pink' d'un rose nuancé ou 'Lollipop Yellow', jaune orangé.

Cependant, il vous faudra diviser les touffes tous les deux à trois ans maximum, car ces vivaces si vigoureuses, surtout si vous les chouchoutez, risqueraient bien de s'auto-étouffer si vous ne les régénérez pas souvent. Divisez alors les touffes au printemps en prélevant des éclats du pourtour, munis d'un chevelu racinaire. Leur reprise est aisée et rapide leur floraison abondante dès leur premier automne.

Grande marguerite 'Wirral Supreme'

Les leucanthèmes ou chrysanthèmes communs

Ce sont les marguerites classiques, de celles que l'on effeuille en gage d'amour tendre. Leurs grandes fleurs typiques aux pétales blancs et cœur jaune signent les massifs d'une note rustique et bon enfant. Ces vivaces de courte vie, trois à cinq ans tout au plus, sont généreuses en fleurs estivales ; elles s'avèrent rustiques et vigoureuses.
Toutefois, évitez-leur les sols trop lourds, argileux ou bien trop secs et sablonneux. Un massif bien entretenu fera l'affaire pourvu que vous ne les dopiez pas trop à l'engrais.

Portez votre choix sur le classique 'Etoile d'Anvers' à grands capitules, 'Banana Cream' à fleurs d'un jaune très doux, 'Princesse d'argent', plus compact ou bien 'Wirral Suprême' aux fleurs très doubles, superbes en bouquets. Quant à 'Reine de mai', vous le choisirez pour des scènes plus naturelles en encourageant sa propension à se ressemer d'abondance alentour. Evitez simplement pour cela de supprimer les fleurs fanées.

Ajania bellania 'Bengo Rosa'

Découvrez les ajanias

Ces plantes surnommées "chrysanthèmes du Pacifique" s'avèrent injustement peu connues et méritent votre attention. D'une part pour leur joli feuillage persistant, coriace, montrant un revers et une marge grisâtre, du plus bel effet. Ensuite et surtout pour leur abondante floraison tardive, en octobre-novembre, en bouquets de petites marguerites simples et blanches.

Dans les nouveautés de l'année, vous trouverez des sélections à floraison dense avec la race "Bellania": 'Bengo Rosa' , rose orangé à cœur d'or, 'Bengo Gold', jaune d'or ou bien 'Bengo Weiss' blanc à cœur jaune. Ils croissent en coussins, hauts d'à peine 50 cm.

Vous en ferez de superbes bordures originales ou des avant-plans de massifs originaux. Joli effet également assuré en grandes rocailles ou bien, en jeunes plantes dans les décors de potées fleuries et jardinières. Installez-les en situation ensoleillée et en bonne terre souple et bien drainée.

Philippe Ferret