1. Pas d’arrosages au cours de la levée des plants de pommes de terre, l’humidité résiduelle du sol suffit généralement à assurer leur besoin en eau, puisqu’en avril la terre a gardé les bénéfices des pluies de la mauvaise saison.

2. Par contre, lors de la formation des tubercules en juin, des arrosages seront indispensables si le temps est sec, et en juillet, les tubercules se développent et ont besoin de beaucoup d’eau. Sans ces apports, qui doivent être réguliers en périodes sèches, les tubercules se développeront mal, montrant crevasses et déformations. Par la suite, il est préférable de ne plus arroser, trop d’humidité retarde la maturation des tubercules. En général il faut stopper les apports en eau 1 mois avant la récolte.

3. Arrosez le soir, ainsi l’eau profitera aux plantes et non à l’atmosphère !

4. Utilisez de l’eau à température ambiante, si possible de l’eau de pluie.

5. L’arrosage se fait entre les rangs.

6. Ne mouillez jamais le feuillage, vous éviterez ainsi le développement de maladies cryptogamiques.

7. Un paillage au sol, une fois que les plants sont bien développés et arrêtent de croître, maintiendra une bonne humidité et réduira les besoins en eau.