Fiche conseil

Vous trouvez la taille des arbres fruitiers difficile ? Et si vous preniez le problème à l’envers ? Assurez-vous de ne pas faire une erreur de taille pour vous assurer la réussite de l’opération. Une taille sans erreur est une taille réussie !

La taille des arbres fruitiers vise à donner un meilleur rendement en fruits, assurer la bonne santé de l’arbre et garder son équilibre.
Ci-après les erreurs à ne pas commettre dans la taille de votre arbre fruitier :

1- Se tromper de période de taille

La première erreur à ne pas commettre est de pratiquer la taille de votre arbre fruitier à la mauvaise période.
En effet, il est recommandé de tailler les arbres fruitiers en hiver, quand la sève quitte les parties aériennes pour se concentrer dans les racines. Avec moins de sèves dans les branches, c’est une taille propre sans écoulement, une meilleure cicatrisation de la plaie de taille, et l’arbre ne se retrouve pas fragiliser face aux champignons et autres maladies.
Retrouvez dans notre fiche conseils Calendrier de taille des arbres fruitiers un tableau récapitulatif des périodes de taille en fonction du fruitier (pommier, poirier, cerisier, prunier…)

Pour aller plus loin, respectez aussi les phases de la Lune pour optimiser encore plus la période de taille du fruitier ! Lisez notre astuce sur la taille des fruitiers en fonction de la Lune.

2- Avoir peur de tailler trop court

Si vous craignez de compromettre la récolte à venir par votre taille, contentez-vous alors d’une taille d’entretien : suppression du bois mort et des branches mal placées.
Pour en savoir plus, lisez notre astuce sur la taille simplifiée des arbres fruitiers.

3- Tailler trop court

Si votre taille est trop "zélée", la récolte pourrait être en altérer. Mieux vaut avoir la main légère tant que vous ne maitrisez pas la taille des fruitiers et que vous ne connaissez pas encore bien votre arbre.

4- Une coupe "arrachée"

Parce que l’outil de coupe n’est pas adapté au diamètre de la branche, la coupe n’est pas nette et le rameaux a été arraché. Une coupe bien nette est importante pour assurer une bonne cicatrisation et éviter les maladies.

Pour en savoir plus sur les outils de coupe indispensables pour la taille des fruitiers, lisez notre astuce.

5- Une coupe droite

Il est préférable de couper en biseau. La partie supérieure du biseau se trouvant du côté du bourgeon, la pente inclinée à son opposé. Ainsi, quand l’eau de pluie ruisselle sur le rameau, les gouttes ne s’écoulent pas sur le bourgeon.

6- Ne pas faire de différence entre bourgeons à bois et bourgeons à fleurs

Les bourgeons à fleurs sont plus importants que les bourgeons à bois et doivent donc être privilégiés dans la taille des branches : une branche ne présentant que des bourgeons à bois peut être taillée plus court qu’une branche présentant les 2 types de bourgeons.

Vous n’arrivez pas à les différencier ? Attendez février, la fin de l’hiver pour tailler.

J'aime !