Lorsque l’on a un jardin potager, on se retrouve régulièrement avec trop de fruits ou de légumes en même temps. Réaliser des conserves est du coup LA méthode pour conserver cette production et pouvoir au plus froid moment de l’hiver sortir des abricots et un coulis de tomates maison. Mais pour une conservation sans risque, il faut suivre une procédure précise, aussi bien pour la préparation de vos bocaux que des légumes, et pour la stérilisation proprement dite.

5 étapes pour stériliser ses bocaux

1- Nettoyer les bocaux

Les bocaux, d’1L au maximum pour une stérilisation uniforme une fois qu’ils seront pleins, doivent être stérilisés au préalable. Vous pouvez choisir des bocaux à pas de vis avec couvercles en métal, ou bien des bocaux à couvercle en verre dont les rondelles en caoutchouc seront changés à chaque utilisation. Le nettoyage concerne toutes les parties du bocal. Normalement, ces contenants sont placés dans de l’eau bouillante, durant 10 minutes, mais il est également possible de les stériliser au four, 10 minutes à thermostat 5 (150°).

Une fois stérilisés, sortez vos bocaux et mettez les à sécher retournés sur un linge propre, pour éviter des dépôts sur les parois des bocaux.

Les bocaux seront choisis en fonction des aliments à conserver. En effet, l’acidité des saumures, de certaines sauces ou jus peut provoquer la corrosion des capsules et couvercles métalliques.

2- Préparer fruits ou légumes

Vos fruits ou légumes doivent être sains, sans tâches ni marques de coups. Lavez les bien, puis pelez-les, équeutez, dénoyautez si besoin. Certains devront être blanchis avant la mise en bocaux, les haricots verts par exemple. Mettez les à bouillir environ 5 minutes, puis ils seront rafraîchis et égouttés avant la mise en bocaux. Les fruits ou légumes peuvent également être cuits, et même préparés : compotes, ratatouilles, coulis etc.

3- Remplir les bocaux

La plupart du temps, l’aliment à conserver est recouvert d’un liquide salé, sucré ou encore citronné. Le but est d’augmenter le taux d’acidité, pour une meilleure conservation.
Hormis pour les fruits au naturel, on ajoute généralement du sirop aux fruits. Celui-ci sera plus ou moins sucré, en fonction de vos goûts ainsi que du taux de sucre dans le fruit. Le sirop va permettre de rehausser la saveur du fruit, mais aussi de garder sa couleur.
Pour des fruits ou légumes au naturel, vous verserez de l’eau bouillante de façon à laisser environ 2 cm jusqu'au bord, par contre les fruits doivent être recouverts entièrement.

Si vous ajoutez une sauce ou un sirop à vos fruits ou légumes, ne remplissez pas non plus le bocal jusqu'au bord, laissez 2 à 3 cm. Le liquide versé doit être le plus chaud possible. Laissez poser quelques minutes, pour pouvoir rajouter si jamais il y a des manques.

Nettoyez toujours le rebord avant de fermer.

Une fois remplis, vous devez fermer vos bocaux, vérifiez qu’ils sont bien fermés. Certains fruits peuvent être stérilisés sans ajout d’eau ni de sirop. Dans ce cas, tassez bien chaque couche, en effet la quantité va diminuer lors de la stérilisation et si votre bocal n’est pas assez plein, le vide d’air ne pourra pas se faire.

4- Stériliser les bocaux 

Le matériel de stérilisation

Vous avez le choix, entre la simple casserole, l’autocuiseur, le bouilleur ou le stérilisateur.

  • Le bouilleur, ou lessiveuse, peut monter jusqu’à 90 à 100° seulement. Il est bien pratique car il est équipé de ressorts ou de support qui maintiennent les bocaux à l’intérieur, bien droit. Il est très adapté à la stérilisation d’aliments fragiles, comme le foie gras.
  • L’autocuiseur, lui, du fait de la pression, va monter à 110° voire plus, pour une stérilisation au top. De plus le traitement est beaucoup plus rapide, environ 30% de temps en moins par rapport au bouilleur.
  • Le stérilisateur, lui, est équipé d’un minuteur, d’un thermostat, ainsi que d’un robinet de vidange, qui permettent de régler la stérilisation selon les aliments.

La méthode

Placez vos bocaux debout dans le récipient dans lequel vous les stériliserez. S’il s’agit d’une casserole, d’un faitout, d’une cocotte-minute, mettez entre les bocaux et le fond du récipient des torchons par exemple, pour éviter qu’ils ne soient en contact avec la source de chaleur. Il vous faudra également des torchons pour les caler durant la cuisson.
Versez l’eau dans votre casserole ou faitout, qui doit recouvrir les bocaux. Salez la (250 g par litre), l’eau salée atteint son ébullition à une température un peu plus élevée. Une eau qui doit être à la même température que les bocaux, pour éviter le choc thermique.

Dans une cocotte-minute, l’eau doit être seulement à mi-hauteur des bocaux. Fermez et placez la soupape. Une fois le temps de cuisson arrivé à son terme, laissez les bocaux ½ dans la cocotte, sans enlever la soupape. Quel que soit le récipient utilisé comme stérilisateur, respectez le temps de cuisson prévu pour chaque aliment, sous peine de ne pas pouvoir conserver vos bocaux. Attendez que les bocaux aient refroidi avant de les manipuler.

Les problèmes

  • Vous utilisez des bocaux avec caoutchouc : en penchant le bocal, des bulles se forment entre le contenu et le couvercle.
  • Vous utilisez des bocaux à couvercle métal : Le couvercle est resté plat après la stérilisation, et il revient à cette position si vous appuyez dessus. 

La stérilisation ne s’est pas bien faite et donc il n’y a pas eu de vide d’air dans le bocal. Vous pouvez soit recommencer, soit consommer le contenu dans les jours prochains.

5- Stockage

Une fois la stérilisation bien terminée, mettez vos conserves dans un lieu frais et sec. Ils doivent également être à l’abri de la lumière. N’oubliez pas d’étiqueter vos bocaux avant de les stocker, avec la date et bien sûr le contenu ! Jetez de temps en temps un œil à vos bocaux. Si vous voyez se former des bulles à l’intérieur, cela signifie qu’une fermentation est en cours, le contenu est alors impropre à la consommation, il vous faut le jeter.