Dossier

Avec les arbres, les arbustes constituent la trame indispensable à tout jardin. Demandant peu d’entretien, ils nous gratifient souvent de floraisons ou fructifications généreuses et fort décoratives. En les choisissant avec soin, vous pourrez, grâce à eux, profiter d’un attrait à chaque saison, durant chaque mois, et ainsi profiter des beautés renouvelées de la nature au tempo des saisons.

Juin

Ce mois marque le début de floraison de toute la tribu des cistes rappelant les maquis méditerranéens. Le genêt de l’Etna, particulièrement gracieux par sa floraison jaune, vaporeuse, et sa ramure retombante rivalise de couleur avec le genêt d’Espagne (Spartium junceum), plus massif et toutefois plus durable. Les Deutzia blancs ou roses et les Philadelphus (seringat) blancs, au parfum envoûtant, se couvrent littéralement de fleurs candides alors que les lilas emplissent l’air de leur fragrance si particulière. Au nombre des splendeurs de l’été annoncé, les spirées, Spiraea bumalda, aux ombelles carminées, les weigelas variés et les potentilles blanches, roses, orangées et surtout jaunes se donnent en spectacle. Le laurier des montagnes, appréciant les terres acides, montre ses curieux bouquets de fleurs semblables à des boutons ouvragés. Certaines viornes, comme le Viburnum plicatum, exhibent curieusement leurs fleurs blanches disposées en plateaux le long de longues branches horizontales.

Les ombelles blanches généreuses de l'hortensia 'Annabelle'

Juillet

L’arbre aux papillons, Buddleia davidii, signe l’été de
ses nombreux flambeaux parfumés et colorés alors que les hortensias se couvrent d’ombelles gracieuses, avec une palette de tons infinis selon d’innombrables variétés. Les infatigables Escallonia n’en finissent pas d’enjoliver leur feuillage persistant et lustré de fleurs blanches, roses ou rouges. Les lavandes se signalent de loin par leur parfum rafraîchissant et leurs beaux épis azurés tandis que le curieux fuchsia du Cap, Phygelius capensis, vigoureux en plein soleil, montre de gros bouquets diffus de fleurs tubulaires orangées.

Août

Au plein cœur de l’été, les bruyères du groupe Calluna simulent des landes et sous-bois sauvages tandis que les inflorescences de Caryopteris, Ceanothus et Perovskia composent une symphonie en bleu fort appréciable durant la canicule. En sous-bois, le Clethra épanouit ses grappes de fleurs blanches en compagnie des Hydrangea et hortensias. Le Fuchsia riccartoni, arbustif, s’avère infatigable à porter de si nombreux lampions grêles. Au soleil, le genêt des teinturiers explose littéralement de son jaune puissant. Les superbes fleurs de mauve des généreux althéas, Hibiscus syriacus, évoquent
des cieux exotiques et colorés.

Vitex agnus castus 'Latifolia'

Septembre

L’inlassable Abelia ne cesse de s’exprimer par quantité de fleurs rosées, avec son port souple et gracieux. Dans la gamme des bleus, l’Elsholtzia aux longs épis, l’élégant agneau chaste ou Vitex et l’Indigofera violacé rivalisent de fraîcheur. Les différents Clerodendron se distinguent par leurs fleurs très parfumées, blanches ou rosées. Ce sont des plantes de soleil, originales, pour climat doux. Nombre de véroniques arbustives , Hebe choisissent la fin de l’été pour se couvrir de belles fleurs en épis colorés. Les Hydrangea paniculata et arborescens sont alors au faîte de leur gloire avec leurs bouquets de fleurs blancs ou rosés. Se révèlent également à cette époque l’exotique Yucca gloriosa avec ses inflorescences géantes garnies de clochettes blanches et les fuchsias de Californie, Zauschneria, à l’abondante floraison orange minium.

Octobre

La fin de l’été annonce la floraison du Fatsia japonica, ce curieux cousin arbustif du lierre, produisant de gros bouquets de fleurs blanches sur un beau feuillage lustré. Le bleu gentiane du Ceratostigma réveille les recoins à mi-ombre. Les millepertuis, Hypericum, sont toujours en beauté et en particulier les variétés présentant tout à la fois fleurs et fruits décoratifs sur la même plante. Le Lespedeza thunbergii s’avère très spectaculaire par son port traînant, idéal pour habiller un muret, et sa floraison abondante de fleurs de pois rose lilacé. Les pommiers d’ornement (Malus) rivalisent aussi de beauté par leurs fruits jaunes, rouges ou élégamment striés.

Symphorine 'Magic berry'

Novembre

C’est par l’abondance des fruits décoratifs que ce mois se savoure avec les Callicarpa au port raide et dont les branches s’ornent de charmantes perles lilas. Certains fusains comme Euonymus europaeus et Euonymus planipes
montrent une fructification adorable rappelant les bonnets des évêques. L’arbre aux faisans, Leycesteria, attire ces oiseaux par ses jolis fruits au parfum de caramel. La symphorine familière présente de gros fruits spongieux semblables à des billes blanches ou roses. Novembre voit aussi le début de l’épanouissement des Camellia sasanqua hâtifs, pure merveille de délicatesse doublée bien souvent d’un subtil parfum. Un vrai bonheur !

Décembre

Ce mois n’est pas triste si l’on compte la floraison, certes sporadique mais si gracieuse, du Prunus subhirtella ‘Autumnalis’ nimbé de blanc rosé ou bien celle, plus consistante des Mahonia media, en bouquets divisés, jaunes, et au parfum de muguet. Les houx proposent leurs fruits aunes, rouges ou orangés et rivalisent ainsi avec les buissons ardents
(Pyracantha) et le rouge des fruits des Skimmia femelles, offerts dans un écrin de feuillage coriace. Mais, déjà, s’annoncent les premières fleurs des viornes intrépides telles que Viburnum bodnantense et Viburnum farreri au parfum voluptueux.

Philippe Ferret