Le charme suranné de ces jardins évoquant immanquablement celui de nos grands-mères nous transpose dans notre enfance bénie. Flâner au jardin permettait alors de grappiller des fruits mûrs à point ou de jouer à cache-cache dans la végétation. Recréer une telle atmosphère nous reconnecte donc avec notre âme d'enfant, toujours prête à s'étonner des beautés et ressources de la nature.

le jardin de curé

1- Une tout autre échelle

Afin de renforcer nos souvenirs d'enfance (ou bien d'en concocter pour nos bambins), songez à installer des plantes géantes telles que topinambours, soleils annuels, miscanthus… Cette végétation surplombante transporte l'esprit dans une autre dimension sensorielle.

2- Chemins et passages

Soignez le dessin et le type de circulations de manière à privilégier les surprises. Ne faites pas des allées trop larges et droites, mais bien plutôt des petits chemins tortueux, des "couleuvres" où l'on chemine en frôlant la végétation. Dans un grand jardin, inspirez-vous d'un sentier muletier.

3- Charmant fouillis

En installant des plantes diverses et variées côte à côte, vous obtiendrez un tableau sans prétention et non-conformiste apte à troubler l'esprit le plus cartésien. Là encore, vous multiplierez les surprises tout en privilégiant une atmosphère onirique. En mélangeant fleurs, fruits et légumes, vous privilégierez en outre une belle biodiversité. De fait, vous freinerez la propagation des maladies et encouragerez la microfaune et la vie animale, conditions propices à un équilibre rendant quasi inutiles les traitements chimiques. Encouragez le tohu-bohu en employant de nombreuses plantes annuelles ou vivaces qui se ressèment volontiers : soucis, pavots de Californie, capucines, linaires…

4- Bien choisir ses variétés

Recherchez les fleurs surannées comme les œillets mignardises parfumés, les dahlias pépères aux tons passés, les gros bégonias plantureux. Essaimez des pieds de roses anciennes et de lis de la Madone, de Bâton de Jacob ou de laurier de Saint-Antoine. Osez aussi les contrastes entre simples fleurettes vagabondes et fleurs kitsch telles que les nouveaux échinacéas à fleurs doubles ou encore les pivoines en arbre.

Un bel exemple de jardin de curé à Hampton Court

5- Accumulez les éléments hétéroclites

Sans pour autant transformer votre jardin en brocante de plein air, dénichez des structures typées : vieux puits en pierre, arches en fer forgé, antique pompe à bras… de vieux ustensiles , des éléments de pierre sculptée… qui camperont parfaitement votre décor.

6- Bordures de charme et haies champêtres

Soignez vos bordures en employant les buis, mais aussi le fusain nain, voire les véroniques arbustives naines. De même, optez pour un look campagnard grâce à des plantations périphériques formées de haies libres en essences locales: prunellier, charme, troène

7- Des plantes pour se soigner

Les plantes officinales ou aromatiques offrent de nombreux avantages. La plupart sont en effet fort décoratives et montrent d'ailleurs des variétés à feuillage panaché. Profitez de leurs feuilles odoriférantes en les froissant à chaque occasion, de leurs vertus médicinales ou encore de leurs saveurs étonnantes, capables de revisiter votre cuisine.

8- Des plantes pour les bouquets

Avec quelques paquets de graines, à semer directement en place, il vous sera facile, ceci à peu de frais, d'obtenir des brassées de fleurs pour vos bouquets. Cultivez ainsi les immortelles, les reines-marguerites, les queues de renard, de gros zinnias ou encore les plantes à capsules décoratives pour bouquets secs : pavot somnifère, nigelle de Damas… Plantez des cormes de glaïeuls, des tubercules de dahlias, tous si faciles à cultiver. Vous retrouverez bien vite le plaisir des cueillettes profuses.

9- Des fruits à grappiller à l'envi

Le plaisir de tous nos sens ne serait pas complet sans la saveur incomparable des fruits et petits fruits cueillis à point et encore gorgés de soleil. Pensez à palisser une vigne en forme de treille. Dans un petit jardin, les fruitiers palissés en palmette ou en cordon ne prendront que peu de place. Un fuseau de poirier pourra aussi trôner au beau milieu de votre jardin à moins que, la place ne manquant pas, vous optiez pour un cerisier, un petit abricotier ou encore pour des essences rustiques et campagnardes telles que néflier ou cognassier. Les petits fruits, cassissiers, groseilliers, framboisiers ou fraisiers quant à eux, se plairont en périphérie du jardin ou bien au beau milieu des massifs pour des glanes gourmandes.

10- Des plantes oubliées

Côté potager, c'est le grand retour des légumes anciens, aux saveurs perdues. La plantureuse rhubarbe, le chou Daubenton, l'ail ou l'oignon rocambole, le panais et moult fraisiers comme la grosse fraise 'Mme Moutot' feront assurément vos délices.

11- Des végétaux bien typés

Réservez une place de choix à certaines plantes qui, par leur aspect seulement, suffisent à instiller une atmosphère désuète. Il en est ainsi du buis sous toutes ses formes, en bordure, topiaire ou bosquet et dont l'odeur est si prégnante. La charmille est aussi fort accommodante et malléable. L'if, robuste, docile et au feuillage sombre signe aussi les jardins d'antan tout comme le laurier d'Alexandrie (Danae racemosa). Le lierre au feuillage vernissé et persistant connotera le moindre recoin. Quant aux arbustes classiques, ils embaumeront tout le jardin de leur charme et de leurs parfums surannés: seringats, lilas ou glycines.

Philippe Ferret