10 techniques antisécheresses

Une des tâches indispensables pour maintenir un jardin beau et productif tout l'été consiste à arroser avec soin, tout en économisant l'eau et en limitant les interventions.

1- Couvrez le sol

Les paillis ou mulch sont des matières organiques (compost, paillette de lin ou de chanvre, déchets de cacao) ou minérales (gravillons, sable) qui recouvrent le sol dans le but de stopper les déperditions d'eau du sol. Ainsi, vous le maintiendrez frais, tout en limitant l'apparition, la propagation des mauvaises herbes.
Pour ce faire, prévoyez une couche substantielle d'au moins 5 cm, 7 cm de préférence. Recyclez vos tontes de gazon -non traitées- (technique d'herbicyclage) à épandre en fines couches successives afin d'éviter toute pourriture due à la densité. C'est particulièrement efficace au potager, au pied des tomates, poivrons, haricots.

2-Arrosez beaucoup, mais moins souvent

Le but est de favoriser une bonne pénétration de l'eau en profondeur. Les plantes iront alors chercher l'eau plus loin ce qui étend le réseau racinaire et permet aux plantes de mieux résister aux écarts d'hygrométrie, aux absences du jardinier.

3-Arrosez au bon moment

Plutôt que d'apporter des rasades d'eau en plein soleil, lorsque l'évapotranspiration est maximale, préférez l'arrosage "à la fraîche", tôt le matin ou tard le soir. Les plantes en profiteront ainsi de manière optimale. Le matin est toutefois préférable pour les plantes susceptibles aux maladies cryptogamiques (champignons).

Une pelouse plus forte face à la sécheresse

4-Arrosez où il le faut

Privilégiez un arrosage au pied des plantes plutôt que par aspersion générale (tourniquet, oscillant) . D'une part, vous ne gaspillerez pas l'eau et d'autre part vous éviterez l'apparition et la propagation de nombreuses maladies dues aux champignons (dites cryptogamiques ou fongiques) se développant sur feuillage humide. Pour ce faire, arrosez au goulot ou pratiquez des rigoles, installez un réseau d'arrosage au goutte à goutte ou par tuyaux microperforés.

5-Ne craignez pas pour la pelouse

Si votre pelouse jaunit en pleine canicule, ne persévérez pas à gaspiller des m3 d'eau pour la faire reverdir. Dès les premières pluies d'automne, elle reverdira assurément.

6-Recyclez les eaux de pluie

Investissez dans un réservoir à connecter à une descente de gouttière de la maison. Vous ferez ainsi de substantielles économies. Fermez ce récipient d'un couvercle et vous éviterez la propagation des moustiques.

Récupérateur d'eau Amphore 500 litres, terracotta, Garantia

7-Laissez pousser les mauvaises herbes

Au potager, peu importe si des adventices tapissantes se développent entre vos cultures. Bien souvent leur ponction en eau est négligeable et elles formeront un précieux paillis vivant au pied de vos cultures à rotation rapide telles que radis et salades. Toutefois, ne vous laissez pas déborder et désherbez-les avant qu'elles ne produisent d'innombrables graines.

8-Tondez à bon escient

Relevez la lame de votre tondeuse (6 cm) afin de privilégier des brins d'herbe plus longs. Le gazon, plus vigoureux, restera ainsi vert plus longtemps, car sa base sera plus à l'ombre.

9-Binez !

Dans les massifs, ne laissez pas la terre nue se tasser. Ne marchez pas dessus et passez régulièrement sarcloir ou binette. Ainsi, en chamboulant les canaux naturels d'évaporation du sol, vous maintiendrez ses réserves hydriques.

10-Mulch encore

Les tondeuses équipées d'un système ou d'un kit "mulching" laissent sur place les tontes finement broyées. Ces dernières contribuent alors à une meilleure tenue de la pelouse.

Philippe Ferret