Dossier

10 trucs à savoir pour créer un jardin de pots en fleurs pour les beaux jours  !

1- Le bon contenant

Avant tout et, quelle que soit sa matière ou sa forme, il doit être suffisamment grand pour accueillir les plantes adultes qui lui sont destinées. Mais ne descendez pas en dessous de 10 cm de diamètre à moins de cultiver joubarbes, orpins ou autres plantes succulentes.
Peu importe qu'il soit en matière plastique, en poterie ou pierre reconstituée. Toutefois, dans le cas de métal et en exposition brûlante, il est sage de doubler les parois d'un film polystyrène comme on en utilise pour isoler le papier peint et de rehausser le contenant afin d'assurer une bonne aération. Employez, pour ce faire, des cales.

2- Le bon compost

Ne lésinez pas sur la qualité du substrat de culture qui doit être riche, filtrant, mais retenir assez d'eau. Proscrivez, de fait, la terre de jardin pour acheter un terreau spécifique. Certains fort recommandables comportent une part de gel rétenteur d'eau ou de l'argile et de l'engrais à libération lente. Il vous est toujours possible de rajouter par vous-même ces éléments à une formulation basique. Méfiez-vous cependant des substrats par trop légers.
Afin de faire des économies de compost dans les bacs de grande taille, meublez leur base de cailloux, de blocs de polystyrène ou de billes d'argile. A chaque intervention de remplacement de plantes, ponctuel ou complet, mieux vaut changer complètement le substrat afin d'obtenir une base toujours saine et riche.

Une potée estivale avec plante à feuillage retombant, à port érigé et volumineux à reproduire

3- Vérifier le drainage

Il est impératif de favoriser le bon écoulement de l'eau excédentaire. Pour cela, percez des trous si vos contenants n'en comportent pas, quitte à les positionner sur le bas du pourtour afin de ménager une petite réserve. Noyez les trous dans une couche drainante comme des gravillons ou billes d'argile, voire des capsules. Si le fond du contenant et le sol sont lisses, mieux vaut placer le pot/bac sur des petites cales afin d'assurer l'écoulement, surtout à l'approche de l'automne.

4- Trois types de plantes

Pour obtenir une composition harmonieuse, comptez au moins trois types de plantes dans un même contenant :
1- des plantes érigées : penstemon, phormium, fuchsia érigé, Sundaville, pélargonium zonale ;
2- des plantes de volume : gaura, lantana, euphorbe blanche, diascia, bégonia à grosses fleurs, impatiens de Nouvelle Guinée ;
3- des plantes retombantes : patate douce colorée, lierre retombant, bacopa, scaevola, lobelia, plectranthus, Pétunia Million Bells, verveine, pélargonium lierre, bidens...
N'hésitez pas, pour une même saison, à mélanger les plantes vivaces, petits arbustes, annuelles, bulbeuses et semi-rustiques. Plantez les bulbeuses avant, en strate, sous les autres plantes.

5- Arroser régulièrement

Surveillez chaque jour, en plein été, l'état de vos potées et jardinières et arrosez-les en abondance, jusqu'à plus soif. Une technique éprouvée consiste à arroser une première fois (à l'aller), attendre que la terre s'imbibe puis repasser pour un appoint, au retour. N'employez pas un jet fort, mais plutôt arrosez au goulot, sans trop de pression.
Le soir, vous pouvez compléter par une légère aspersion du feuillage par temps de canicule, sauf sur les fleurs fragiles bien sûr ou en plein soleil. Dans le cas de plantes "soiffardes" comme les beaux papyrus ou les alocasias, pensez simplement à placer le pot dans une soucoupe qui retiendra, de fait, une réserve d'eau.

Pour assurer l'arrosage de vos plantes en cas d'absence : voir notre guide d'achat

6- Arroser en cas d'absence

Vous trouverez différents kits d'arrosage dans le catalogue avec des systèmes au goutte-à-goutte branchés sur un robinet, éventuellement munis d'un programmateur pour œuvrer en votre absence à heures fixes durant plus d'une semaine. Ce système peut aussi être jumelé à une sonde pour tenir compte des pluies. Sur un balcon ou une terrasse sans point d'eau extérieur, vous pourrez avoir recours à un système autonome comportant une nourrice surélevée. L'arrosage s'effectue alors par gravité.
Plus simple et moins onéreux, mais cependant fort efficace, pour une absence d'une semaine maxi, employez des bouteilles d'eau minérale munies d'un embout conique en terre cuite, poreux (cônes irrigateurs). Remplissez d'eau et fichez le tout au milieu de chacune de vos compositions, placée pour l'occasion dans un endroit ombragé.

7- Fertiliser périodiquement

Même si le compost employé contient un engrais à libération lente, n'hésitez pas à booster vos plantes par un apport d'engrais liquide une fois par semaine et effectué sur terre fraîche. Cette opération est à proscrire en cas de terre sèche car vous brûleriez les racines de vos plantes chéries.

Potées de géraniums mises en scène à Hampton Court

8- Allier l'utile à l'agréable

Vous trouverez de très nombreuses plantes condimentaires fort décoratives à feuillage coloré ou panaché parmi les origans, les menthes, les basilics ou encore les thyms. N'hésitez pas à les mélanger à vos plants fleuris. De même les légumes nains offrent des opportunités intéressantes : tomate cerise, piment, fraisier

9- Supprimer les fleurs fanées

Aussi souvent que possible, surveillez vos plantations et enlevez les fleurs fanées régulièrement car toutes les plantes ne sont pas autonettoyantes. En procédant de la sorte, vous soulagerez les plants en leur évitant de perdre de l'énergie à faire des graines et vous renforcerez leur ramification. Voilà bien une des activités des plus gratifiantes et antistress qui soient.

10- L'art de la mise en scène

Si certains emplacements s'imposent pour installer des pots, privilégiez une symétrie à l'entrée du jardin et de la maison, autour d'un banc, d'une gloriette ou d'une pergola, en bordure angle de terrasse, ou bien en alignement sur le faîte d'un muret, le long d'un escalier ou d'une allée, à la croisée de deux chemin, dans l'axe d'une perspective, voire au milieu d'un massif ou pour garnir un emplacement vacant. Créez, si vous disposez de place, un joli assemblage de pots de différentes tailles.

Philippe Ferret

J'aime !