Que ce soit pour se purger ou bien par besoin alimentaire, ou encore par jeu, un chat peut ingurgiter un peu de ces belles plantes qui décorent nos intérieurs. Malheureusement, certaines d’entre elles sont toxiques, voire mortelles pour les plus dangereuses. En voici quelques unes parmi les plus communes.

10 Plantes de la maison toxiques pour le chat

Le latex des aracées

C’est par des blessures au niveau des tiges ou des feuilles que s’écoule ce latex toxique aussi bien pour les humains que pour les animaux, à des degrés divers. Il contient en effet des cristaux d’oxalate de calcium. Si le chat mordille la plante, ou tout simplement se frotte contre elle et se retrouve avec cette sève sur les poils et se lèche, il peut présenter diverses irritations : hypersalivation et brûlures au niveau de la gueule, difficultés respiratoires, vomissements, kératites ou ulcères cornéen pour les yeux, plaies sur la peau. Ces irritations sont doublées, pour le chat, d’éventuelles atteintes rénales telles que des néphrites, qui apparaissent quelques jours plus tard et peuvent être mortelles. Il peut également y avoir des troubles nerveux.

Le dieffenbachia et le philodendron sont les plus toxiques.

Anthurium sierra rouge

Anthurium

Les symptômes : salivation et diarrhée, vomissements, saignements, problèmes de respiration et de déglutition. L’ingestion et le contact sont très toxiques.

Dieffenbachia

Très dangereux pour les chats, aussi bien les feuilles que le latex, le tronc est particulièrement chargé en composés toxiques, et l’eau d’arrosage peut également être toxique.
Les symptômes sont vastes : apathie, manque de coordination, problèmes de respiration, de déglutition et pour miauler, hallucinations, perte de connaissance., convulsions, problèmes au niveau dus système digestif, troubles du rythme cardiaque, lésions rénales, lésions de la peau ou des yeux, hypersalivation.

Philodendron monstera

Philodendron

Les symptômes : atteintes respiratoires, digestives : saignements, diarrhées, vomissements, saignements des gencives ou de la matrice.

Le latex des ficacées

De la même manière qu’avec les aracées, les ficus sécrètent du latex s’ils sont blessés, qui peut entraîner des irritations plus ou moins importantes chez l’animal aussi bien au niveau de sa peau que de ses yeux, de sa gueule, de son pharynx. Pas d’atteintes rénales ici, par contre il peut arriver que l’ingestion de ce latex provoque une gastro-entérite dangereuse pour le chat.

Ficus

La plante entière est très toxique par ingestion et contact, du fait des furocoumarines photosensibilisantes qu’elle contient. Le chat peut être prostré, vomissements, diarrhées, lésions buccales, atteintes rénales, œdème de la face.

Amaryllis

Les amaryllidacées

La totalité de la plante, et particulièrement les bulbes, sont toxiques par ingestion, du fait de la lycorine qu’elles contiennent. Le chat peut montrer des symptômes de salivation associés à des vomissements et à des diarrhées. Généralement l’intoxication s’arrête là mais il arrive qu’il y ait également des problèmes nerveux tels que des convulsions, une ataxie, ou bien cardiovasculaires : hypotension, troubles du rythme cardiaque.

Amaryllis

Les bulbes surtout mais toute la plante contient de la lycorine et est très toxique par ingestion. Les mouvements manquent de coordination, tremblements, vomissements et diarrhées, crampes, troubles du rythme cardiaque, baisse de la pression sanguine.

Jonquilles et narcisses

Les feuilles et le bulbe contiennent des alcaloïdes très toxiques par ingestion, qui provoquent hypersalivation, vomissements et diarrhées, et parfois convulsions et endormissement, troubles cardiovasculaires.

Jacinthe

Liliacées et problèmes digestifs

Présents surtout dans les bulbes mais également dans les feuilles ou l’écorce (pour les yuccas), bien qu’en plus petite quantité, les composés toxiques provoquent des irritations locales : hypersalivation, vomissements et diarrhées, dermites, et qui se calment rapidement à moins que le chat n’ait ingéré de grandes quantités. Dans ce cas, il peut y avoir des troubles nerveux.

Jacinthe

Toute la plante est toxique, mais les symptômes, vomissements et diarrhées, sont peu graves et rentrent vite dans l’ordre.

Liliacées et problèmes cardiaques

Contenant des saponosides, qui irritent la sphère digestive, et surtout des glycosides cardiotoniques, une ingestion de grosse quantité de ces plantes, autant des feuilles que des fleurs ou des baies peut entraîner des troubles cardiaques graves.

Muguet

Particulièrement dangereux car les composés toxiques y sont en grande quantité, des hétérosides cardiotoniques, un saponoside ; même la plante séchée et l’eau du vase peuvent empoisonner votre chat. Les chatons et les vieux chats sont particulièrement fragiles. C’est dans les 6 heures après l’ingestion que les symptômes apparaissent : hypersalivation et vomissements, diarrhées, troubles nerveux, puis cardiaques.

Cyclamen de Naples

Les primulacées

C’est le rhizome de ces végétaux qui est le plus dangereux, car le composé provoque la disparition des globules rouges, des convulsions, la gastro-entérite, et peut entraîner la mort.

Cyclamen

Ce sont surtout les bulbes qui sont toxiques, contenant de la cyclamine et de la saponine triterpenoïde, mais le reste de la plante l’est également.

Les symptômes : vomissements et diarrhées, coliques, problèmes de circulation sanguine, paralysie respiratoire, jaunisse.

Yucca

Agavacées

Yucca

Les symptômes : coliques, hypothermie, hypersalivation, plus rarement une paralysie du train postérieur et le coma.