10 conseils pour bien vivre avec son chiot

Les premiers jours avec un chiot peuvent être vécus comme un vrai calvaire si la patience vous manque et que vous exigez trop de lui tout de suite. Soyez patient, acceptez qu'il fasse quelques bêtises. Vous avez plusieurs mois d'éducation devant vous.

Procédez par étapes pour peu à peu éduquer votre chien, lui imposer vos limites et bien vivre avec lui ! Ne croyez pas pouvoir tout lui apprendre tout de suite. Comptez un mois pour que le chiot intègre parfaitement votre ordre.

1- Offrez lui son espace

Un chiot doit avoir son petit coin au calme, dans lequel il ne sera pas dérangé quand il dort ou qu’il mange. Les endroits de passage sont donc à éviter, d’autant plus qu’il n’est pas conseillé pour son éducation qu’il prenne l’habitude de guetter les allées et venues. Ne le laissez pas dormir sur un lit ou un canapé, ces endroits sont réservés aux chefs de sa meute ! Tout petit, il peut vous faire pitié et vous n’arriverez pas à le laisser dormir tout seul, dans ce cas vous pouvez l’accepter dans votre chambre, mais surtout pas avec vous sur le lit !

2- Fixez-lui des horaires de repas

C’est à heures fixes que vous donnerez à manger à votre chiot, dans un endroit calme. Faites en sorte qu’il ne soit pas dérangé. Les distributeurs de croquettes ne sont pas conseillés, un chiot ne va pas se restreindre et il pourrait rapidement se retrouver en surpoids.

3- Apprenez lui la propreté

Cet apprentissage peut aller assez vite, car sa mère lui a déjà inculqué qu’il doit être propre là où on dort et là où on mange. A vous maintenant de lui indiquer quel endroit est dédié à ses besoins : après son repas, une sieste, une période de jeux, emmenez-le dehors pour qu'il fasse ses besoins. Pour en savoir plus, lisez notre astuce Mon chiot est propre à la maison.

4- L’habituer à se promener en laisse

Porter un collier et une laisse, et apprendre à marcher avec est un apprentissage qu’il faut faire tôt. Commencez à l’intérieur par de courtes séances. Vous pourrez ensuite l’emmener se promener et découvrir le monde !

5- Donnez lui des récompenses

Donner une récompense à un chien, c’est lui montrer qu’il agit bien, donc pour avoir une récompense, il continuera à agir de même. Donner une récompense, ce n’est pas forcément lui donner une friandise, la nourriture en elle-même n’est pas une récompense, cela peut-être un geste affectueux, une appréciation verbale, qui font comprendre à l’animal que vous êtes content de lui, et c’est tout ce qu’il veut !
Par contre, s’il agit mal, il vous sollicite de manière excessive, il monte sur votre lit, il va dans un endroit où il ne doit pas aller, dites lui juste un “non” ferme et détournez vous. Les punitions ne sont pas adaptées au chien, de plus il ne peut pas comprendre si on le gronde pour une bêtise qu’il a faite même il y a quelques minutes, il faut le prendre sur le fait et le stopper.

6- Apprenez son langage

Chiens et humains ne communiquent pas du tout de la même façon, pour bien vivre avec votre chien, connaître son langage est important.

7- Il ne supporte pas la séparation ?

Le chiot doit apprendre à rester seul. Au début, il pleurera et gémira beaucoup mais ce comportement va disparaître rapidement et l’habitude. Il vous faut être ferme, et ne pas craquer.
S’il fait des dégâts, limitez la casse en mettant hors de sa portée vos affaires, et en ne lui laissant qu'un ou deux jouets. Si c’est possible, installez-le avec ses jouets et gamelles dans une pièce dans laquelle il ne peut pas faire de dégâts, comme un couloir par exemple.
Il ne faut pas instaurer un “rituel de séparation” lorsqu’on s’en va. On lui dit “au revoir”, “sois sage”, “je reviens vite”, pour le rassurer. Mais le rassurer c’est lui faire comprendre qu’il se passe quelque chose d’”inquiétant”. Faites plutôt en sorte que vos allées et venues fassent partie du train-train quotidien, pour qu’elles ne soient pas vécues comme une séparation par le chiot. Pas de réassurance quand vous partez, et pas non plus de fête quand vous arrivez, cela vous évitera de vous faire sauter dessus systématiquement (ainsi que vos invités ! ) et aussi les pipis de joie qu’il ne peut retenir quand il est petit.

8- Votre chiot s’excite rapidement quand il joue ?

C’est tout à fait normal et les enfants font la même chose ! Lorsqu’il commence à ne plus rien maîtriser, cessez le jeu et allez vaquer à vos occupations sans lui prêter attention. Il comprendra vite que s’il se comporte ainsi vous ne jouez plus avec lui, et ce n’est pas du tout ce qu’il veut !!

9- Votre chiot vous mordille ?

Dans les jeux entre chiots, il arrive souvent qu’ils se mordillent les uns les autres, et c’est ce qu’il fera avec vous. C’est tout à fait normal et c’est un apprentissage dans sa vie de chien. Il faut lui apprendre à maîtriser ses mordillements, à l’âge adulte sa mâchoire est bien plus impressionnante et dangereuse ! On appelle ça l’inhibition de la morsure : le jeu où il mord lui apprend à se contrôler. Lorsqu’il vous mordille pendant un jeu, poussez un petit cri, il devrait s’arrêter de lui-même et petit à petit comprendre votre limite.
Par contre il peut aussi essayer de capter votre attention par ce geste, dans ce cas cessez de lui prêter attention et détournez-vous, pour qu‘il comprenne qu’il obtient le contraire de ce qu’il veut (votre attention) s’il vous mordille.

10- Donnez lui de l’affection

Les câlins, votre chiot adore ça et c’est un moment privilégié entre vous, qui doit se renouveler souvent. Par contre, c’est à vous de prendre l’initiative de ce moment, pas au chiot. Lorsqu’il réclame, apprenez lui en ne répondant pas à sa demande pour qu'il comprenne que c’est vous qui décidez.