Avoir un jardin est déjà fort agréable, mais lorsqu’il s’agit de faire pousser ses propres légumes, les bénéfices sont multiples et bienfaisants et ne se limitent pas à juste savourer de bons et beaux légumes, bien que ce soit déjà une fort bonne raison de faire quelques efforts pour créer et entretenir un potager.

1 - Vive le goût !!

Entre les légumes du supermarché et les légumes des maraîchers, il y a une telle différence qu’on ne croit pas manger le même produit. Mais on n‘a pas toujours un marché à proximité, avec les bons produits, le bon jour… Du coup, pour avoir des légumes goûteux, autant les faire pousser soi-même. Et une tomate encore pleine de soleil, il n’y a pas à dire, c’est quand même assez fabuleux !
Plus les légumes sont frais, plus ils sont savoureux. Dans le jardin, on cueille à maturité, au contraire des légumes dans le commerce qui sont cueillis avant cette maturité pour ne pas s’abîmer avant la vente.

2 - Des légumes de saison

C’est en réalisant tous les gestes du jardinier que l’on prend vraiment conscience des saisons. Du semis à la récolte, il faut le temps qu’il faut, la bonne température, de l’eau, du soleil mais pas trop non plus. Toutes choses dont on ne se rend pas compte lorsqu’on achète les légumes dans le commerce, à prix d’or parce qu’ils sont cultivés hors saison.
Le temps prend une autre valeur, tout va tellement vite dans notre monde.

3 - Un geste écologique

Des légumes cultivés sous serres à grand renfort d’énergie, transportés sur des milliers de kilomètres. C’est ce que l’on achète au supermarché. Même sans cultiver bio, vos légumes n’auront pas besoin d’essence pour arriver sur votre table !
En cultivant votre propre potager vous faites un geste pour reprendre le contrôle sur ce que vous mangez. Vous avez le choix de cultiver comme vous l’entendez, avec ou sans produits phytosanitaires, bio, raisonné ou traditionnel.
C’est en cultivant que l’on prend conscience de la nature, de ses forces et de ses faiblesses, de cette puissante source de vie qui est la nôtre et que l’on se doit de protéger.

4 - Savoir ce que l’on mange

C’est bien le seul moyen de savoir réellement comment ont poussé les légumes que l’on a dans son assiette. Entre la culture bio, les variétés recherchées, plus le désir de qualité est présent plus avoir son propre potager est presque devenu obligatoire.

5 - Recycler les déchets

Avoir un potager, c’est avoir plein d’opportunités d’utiliser certains déchets directement, comme le thé ou le café, ou de les mettre au compost pour amender le sol et nourrir les légumes qui vont y pousser.

6 - Initier les enfants

Pour un enfant, un légume c’est quand même assez abstrait, on le voit dans la panière à légumes, puis dans l’assiette (s’il n’est pas caché !). Un potager, des graines, des petites pousses qui se forment et comment à grimper, les petits fruits qui apparaissent et qui grossissent, ça ce n’est pas abstrait ! Et si on les goûtait pour voir ?
Apprendre les gestes du jardinier, les insectes et autres auxiliaires, les bons comportements vis à vis de la nature aux enfants est en soi une raison suffisante.

7 - Ne plus oublier des légumes

Et pourquoi ils l’ont été d’ailleurs ? Certes le salsifi en boîte, c’est vraiment pas terrible, par contre un vrai salsifi qui sort de terre, avec son petit goût de noisette, c’est délicieux ! Combien trouve t’on de sorte de pommes de terre au supermarché ? Ou de carotte, ou de courge ? Alors qu’il y en a tellement, si diverses, quel dommage de se cantonner aux 3 variétés totalement hybrides et formatées.

8 - Diversifier son alimentation

Lorsqu’on fait soi-même son potager, ses plantations, on a tendance à vouloir tester plein de nouvelles variétés, de semer des choses que l’on n’a jamais eu envie d’acheter, cette diversité se retrouve dans notre assiette et on peut se rapprocher des fameux 5 fruits et légumes par jour. Qui sont d’ailleurs passés à 10. Et dans un potager en carré, c’est encore plus facile ! Mais on en parlera une autre fois…

9 - Détente et plaisir

Est-ce le retour aux racines, prendre l’air et le soleil (et la pluie et le froid ! ), travailler de ses mains, gratouiller la terre, entendre les oiseaux gazouiller, faire des efforts physiques ? En tout cas, jardiner, ça détend ! Ça peut être également un beau moment de partage en famille, de discussions avec les voisins par dessus la clôture, d’échanges de graines et de recettes. Et puis vous n’êtes pas obligé de travailler tout le temps, juste faire un tour dans son jardin pour récolter de belles fraises ou voir le stade de développement des semis est un plaisir. Et après une journée fatigante au travail, mettre les pieds dans l’herbe, prendre soin des plantes, tous les petits gestes du jardiniers effacent les tensions. A tel point que des médecins ont mis au point des thérapies horticoles dans les domaines notamment de la gériatrie et de la psychiatrie.
Et puis oui, c’est quand même très gratifiant de faire pousser ses propres légumes, de se régaler avec et de régaler famille et amis.

10- Parce que c'est facile !

Grâce à tous nos conseils, sachez :
- quoi faire ? Semer, planter, nourrir, arroser, et enfin récolter les légumes, fruits et plantes aromatiques
- quand le faire ? Notre calendrier des travaux, nos fiches "que faire au potager ce mois ?"
- comment le faire ? Avec des vidéos, des fiches conseils pour chaque culture de légumes