L'article a bien été ajouté au panier
  • LIVRAISON GRATUITE à partir de 300 € d'achat Plus de détails
  • LIVRAISON EN MAGASIN En mars, faites-vous livrer gratuitement dans votre
    magasin Gamm vert le plus proche
    Plus de détails
  • 1 AN DE GARANTIE sur toutes les plantes ! Plus de détails
Accueil > Magazine et conseils > Actus et dossiers > Faut-il jardiner avec la Lune ?
Edito de Philippe Ferret  
L'actualité du jardin revue et corrigée, saison après saison, par le jardinier expert de Plantes et Jardins : Philippe Ferret !

Faut-il jardiner avec la Lune ?

La question m'a souvent été posée et, à chaque fois, ma réponse est invariablement la même. Oui, je crois en l'influence de la Lune.

Il n'y a qu'à observer le comportement humain pour se rendre à l'évidence : La nervosité latente qui prévaut lors de la pleine lune, la repousse plus ou moins rapide de nos cheveux (ou phanères) en fonction de la date de passage chez le coiffeur ou bien encore le cycle menstruel calqué sur les phases de l'astre « féminin ».

Pourquoi notre corps, qui est constitué de la même proportion d'eau que notre planète, ne réagirait-il donc pas, à l'image des marées, aux influences de la lune ? Avez-vous d'aventure laissé du linge par mégarde dehors, sur le fil, lors d'une lune rousse ? Si tel est le cas, vous ne pouvez ignorer l'action, directe ou indirecte, de cet astre sur les choses et les êtres vivants. Si la lune influe sur les rythmes biologiques, c'est également un instrument de mesure universel.

À maintes reprises, des essais comparatifs de croissance de végétaux m'ont confirmé cette théorie et je me suis efforcé de tenir compte de préceptes empiriques lorsque l'enjeu était de taille, les graines à semer rares ou bien les plantes à entretenir précieuses.

Je l'avoue toutefois, le respect du calendrier lunaire quant à la culture des végétaux n'est guère compatible avec une vie moderne tumultueuse. De fait, à moins d'être rentier ou retraité, il est bien difficile de pratiquer au quotidien des opérations culturales au diapason de phases lunaires appropriées. Il en est de même pour les jardiniers du week-end, encore plus dépendants du temps.
À défaut de faire au mieux, on peut éviter le pire et éviter les périodes particulièrement néfastes (c'est-à-dire les jours de noeud lunaire, de périgée et d'apogée).

Sachez que, pour simplifier, les phases lunaires (la lune croissante -lorsque l'on peut former un p par l'adjonction d'une barre- est favorable à tout ce qui se développe hors du sol- et la lune décroissante- qui suggère de même un d- est favorable à ce qui pousse sous terre) déterminent des jours favorables soit aux plantes cultivées pour leurs feuilles, fleurs, fruits ou racines. C'est pourquoi, afin de mettre toutes les chances de votre côté, nous vous fournissons désormais sur notre page d'accueil et dans la rubrique "Jardiner avec la Lune", au jour le jour, ces précieuses indications.


Suivez notre : calendrier lunaire

Produits associés

Le calendrier 2015 du potager bio et son calendrier lunaire

Chaque mois, il rappelle ce qu'il faut faire au potager, en indiquant les légumes à récolter et à consommer, ainsi que le calendrier lunaire.