L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Actus & dossiers > Dossiers > Les 8 meilleurs engrais organiques
Dossiers  
Tous les conseils, leçons de jardin ou de paysagisme de Plantes-et-jardins. A tester sans plus attendre pour un jardin réussi !

Les 8 meilleurs engrais organiques

Mots-clefs:

À préférer aux fertilisants chimiques, les engrais organiques sont des boosters naturels pour tous vos végétaux, qui ne brûlent pas les racines, ne contaminent pas la terre et sont issues de matières organiques recyclées. À action très rapide ou un peu plus lente, ils apportent tout ce dont vos plantes ont besoin de façon tout à fait naturelle.

Qu’est-ce qu’un engrais organique ?

Les engrais organiques sont le résultat de la décomposition de matières végétales ou animales. Issues du recyclage, ces matières apportent les sels minéraux qu’elles contiennent de façon progressive, éliminant le risque de surdosage si fréquent avec les engrais de synthèse.

Très riches en éléments nutritifs, bien plus que les amendements utilisés traditionnellement tels que le compost et le fumier, les engrais organiques vont apporter leurs bienfaits aux végétaux en quelques jours à quelques mois, contrairement aux amendements qui mettront plusieurs années pour délivrer ces éléments. Mais engrais organiques et amendements doivent être utilisés de manière complémentaire, les uns agissant sur la durée et améliorant la qualité du sol, les autres apportant des nutriments aux végétaux durant leur période de croissance et favorisant le développement de la microflore du sol.

Les engrais organiques de fond, en règle générale, ne s’enfouissent pas dans le sol, c’est en surface qu’ils sont utiles. Les matières fraîches ou très peu décomposées, elles, doivent absolument être mises en surface. Une formule complète peut être épandue à l’automne, ou en hiver, pour être assimilable par les plantes lorsque vous les planterez ou sèmerez.

Ils se trouvent sous plusieurs formes :

- poudre ou granulés, économique pour les grandes surfaces, à disperser avant les plantations sans enfouir, ou à diluer dans l’eau d’arrosage.

- les solutions, idéales pour les contenants, à action très rapide

1 - Le purin d’ortie

L’ortie est reconnue comme possédant de nombreuses vertues, notamment sa richesse en minéraux, vitamines et oligo-éléments qui en font un super engrais pour la croissance des végétaux et renforce leurs défenses contre les maladies et les parasites. C’est au printemps que vous utiliserez votre purin, lorsque la végétation redémarre.
Il est aussi possible de placer dans le trou de plantation des feuilles hachées.

2 - Le guano

Il s’utilise à la fin de l’hiver et au printemps, comme le sang séché. Très équilibré en azote, phosphore et potasse, ainsi qu’en oligo-éléments, il s’agit d’un engrais à libération rapide. Vous l’utiliserez pour doper les plantes gourmandes, ainsi que pour tous les végétaux, aussi bien pour préparer le sol que pour les semis ou les plantations ou au cours des périodes de croissance. Après l’avoir répandu, enfouissez le légèrement puis arrosez.

3 - La poudre d’os

Constitué d’os de vache généralement, cet engrais est chargé en phosphates et azote. Son action est progressive, et se concentre sur la croissance des racines. C’est en hiver que cet engrais se répand sur le sol.

4 - Les farines d’arêtes de poisson

Extrêmement riches en phosphore, cet engrais est bon pour tous les végétaux, agissant sur la floraison, la résistance au froid, aux maladies et aux parasites.

5 - La corne broyée ou torréfiée

Comme le sang desséché, la corne est riche en azote, mais son action est progressive, c’est un engrais de fond. Elle s’utilise plutôt durant la période de repos végétatif ou au printemps, lors de la plantation des arbres et arbustes, fruitiers, légumes, vivaces, et s’enfouit légèrement par griffage. La corne broyée est un meilleur fertilisant dans le temps.

6 - La consoude

Moins riche en azote que l’ortie, la consoude contient par contre potassium, calcium, magnésium, cuivre, zinc, manganèse, fer et bore. Elle s’utilise en relais du purin d’ortie, pour aider les plantes gourmandes à fleurir et à fructifier.

7 - Le sang desséché

Très riche en azote, il agit très rapidement, mais son action est durable. Utilisé en période de croissance, son action se voit sur le feuillage en moins d’une semaine, mais il a aussi des effets sur la croissance, la floraison, et prévient le phénomène de faim d’azote. Vous pourrez en apporter aux rosiers, arbres, gazon et vivaces au printemps. Il est aussi possible d’en intégrer dans le compost à raison d’1,5 kg par m3.

8 - La potasse organique

Issue de la vinasse de betterave, cet engrais est primordial pour le développement des racines. Il s’utilise entre février et novembre.

Les engrais organiques par apport

- Les engrais organiques riches en azote : purin d’ortie, guano, sang desséché, corne broyée ou torréfiée, poudre d’os,

- Les engrais organiques riches en phosphore : farines d’arêtes de poisson, guano

- Les engrais organiques riches en potassium : purin de consoude, potasse organique

Vos sujets préférés du moment