L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Actus & dossiers > Dossiers > 2- Organiser son premier jardin
Dossiers  
Tous les conseils, leçons de jardin ou de paysagisme de Plantes-et-jardins. A tester sans plus attendre pour un jardin réussi !

2- Organiser son premier jardin

Mon nouveau jardin

Dans un premier opus, nous avons réfléchi à vos attentes et évoqué les contraintes concernant votre nouveau jardin. Nous allons maintenant investiguer plus en avant l'organisation de l'espace.

Organiser l'espace

"A chaque emplacement son jardin, à chaque jardin son emplacement". A l'aune de vos attentes maintenant clairement formulées, il convient de répartir judicieusement les différentes pièces de votre puzzle sur toute l'étendue du terrain. En fractionnant visuellement l'espace avec un jeu de haies et/ou de clôtures, vous délimiterez différentes "chambres de verdures" ou espaces à jardiner, voire à vivre. Chaque attente devra idéalement coller à des spécificités sur le terrain.
Ainsi, le coin potager peut-être relégué au fond du jardin pour peu qu'il bénéficie du plein soleil afin d'assurer une meilleure productivité. Le coin jeu des enfants sera plutôt placé auprès de la maison s'ils sont encore jeunes et méritent donc une surveillance assidue. L'espace à vivre et à recevoir (comportant salon de jardin, barbecue, cuisine d'extérieur…) sera plutôt campé non loin de la maison pour simplifier les aller-venues. Si le jardin est campagnard, disposez plutôt les massifs apprêtés autour de la maison, en repoussant les zones plus sauvages (prairie fleurie, plan d'eau, verger) qui assureront, de ce fait, une transition fluide avec votre environnement.

Composer avec les plantations existantes

Lorsque l'on prend possession d'un nouveau terrain, bien souvent, des arbres ou des massifs dictent déjà la lecture de l'ensemble. N'hésitez pas à envisager des coupes drastiques pour les arbres vieillissants ou peu attrayants, apportant trop d'ombre ou devenues dangereux par leurs racines invasives vis-à-vis des fondations, des canalisations. Il faut parfois faire table rase de l'existant, du passé pour donner libre cours à votre vision idéale.
Cela ne veut pas dire qu'il faille faire fi du patrimoine arboré. Les arbres mettent du temps à exprimer leur pleine beauté, à prodiguer d'abondantes récoltes. De ce fait, ils méritent tout notre respect.
En revanche, les massifs sont plus faciles à "déplacer". Avec le soin de constituer de belles mottes, même de gros arbustes peuvent ainsi trouver un nouvel asile. Les plantes vivaces se divisent à l'envi pour peu que l'on pratique cette opération à la bonne saison (selon votre terrain et climat) et que leur nouvel emplacement soit d'ores et déjà préparé. Elles détestent en effet attendre les mottes à l'air. A défaut, un coin pépinière-pouponnière sera des plus précieux pour programmer, faciliter les transits nécessaires. Choisissez alors un recoin à la terre propre, dépourvue de mauvaises herbes, saine et riche, à mi-ombre de préférence et pas trop éloigné d'un point d'eau.

Créer de belles perspectives

Penser aux vues, aux perspectives

Vous avez fait place nette des vestiges d'un temps révolu. Projetez-vous maintenant dans l'avenir avec une jubilation créatrice. Raisonnez l'espace en vous mettant à la place d'un peintre. Parcourez-le avec, mentalement ou physiquement, un cadre de tableau exerçant votre champ de vision. Cadrez les perspectives intéressantes, qui un clocher au loin, qui un arbre majestueux du voisinage. Postez-vous dans la maison et observez en imaginant votre futur jardin en prolongement des portes et fenêtres. Ce faisant, vous allez définir tout naturellement les meilleurs points de vue, les lignes de fuite, les perspectives à préserver, mais aussi les éléments à gommer en les masquant derrière un écran végétal: vieux bâtiment en ruine, dépotoir du voisin, lignes à haute tension… Consignez toutes ces données sur un grand cahier, un plan de masse, mentionnant l'orientation, les perspectives (flèches), les bâtiments et arbres à préserver, etc.

Soigner les circulations

Ne vous pressez pas pour tracer les allées et chemins. Attendez plutôt que l'usage quotidien des lieux, dicté par des déplacements libres et fluides, dicte et désigne, par les traces progressivement laissées, l'emplacement des futures circulations. Alors, prévoyez les allées à aménager en dur car très fréquentées, les chemins plus frustes menant au loin comme des allées enherbées tondues à même la prairie fleurie ou bien les plages de gravillon crissant pour dissuader les voleurs. Lisez aussi Dessiner ses allées.

Le chat vous indique souvent les meilleurs coins ensoleillés

Le meilleur emplacement

L'aménagement d'un espace passe aussi par son observation au jour le jour. Les zones d'ombre et de soleil sont en effet variables selon les saisons et la course du soleil. Le choix judicieux des végétaux, voire le type (mélange) de gazon est en effet tributaire de nombreux facteurs. Les courants d'air et turbulences initiés entre deux murs sont ainsi à prendre en compte. L'influence des vents dominants en situation très dégagée implique parfois l'implantation de haies ou brise-vent, voire de protections matérielles contre les embruns en zone maritime.
Chaque jardin dévoile des microclimats intéressants à exploiter: un mur plein sud pour des acclimatation de végétaux au look exotique; l'ombre tamisée d'un grand pin pour des plantations fraîches de sous-bois…
Observez aussi les habitudes de votre chat. Lui sait mieux que quiconque où se trouvent les meilleurs endroits pour s'alanguir au soleil (l'emplacement d'un futur banc ?) ou bien comater à l'abri du vent.
De même, en observant la végétation indigène, il vous sera aisé de déterminer la nature du sol pour réserver les endroits les plus riches au potager ou bien aux massifs de fleurs les plus en vue.

Philippe Ferret

 

Pour vous aider à imaginer votre futur jardin :

Nos modèles de jardins par thèmes et par style, des scènes de jardins et des jardins de paysagistes...

Vous pouvez également faire appel à notre paysagiste via le Service paysagisme.

Produits associés

Avant-Après : transformer son jardin ou sa terrasse

Créez des petits jardins et des terrasses faciles à vivre et à entretenir avec un petit budget. Cet ouvrage présente 20 exemples de transformations modèles et faciles à reproduire.

Micro-jardins - Patios, terrasses, bacons - Profiter du moindre espace pour créer un jardin

Un livre idéal pour aménager les plus petits espaces.

Le balcon gourmand

Pour cultiver et récolter sur son balcon des fruits, des légumes et des fines herbes ; pour des arrangements thématiques: plantes de chez nous et d'ailleurs pour cuisiner toutes les tendances ; pour bien les soigner: arrosage, engrais, multiplication, hivernage, santé, conservation.

Le jardin tout-en-un

Il n’est plus nécessaire, quand on possède un petit jardin, de choisir entre potager et jardin d’ornement ! Le Jardin "tout-en-un" permet de concilier les deux dans un même espace.